Le Premier ministre canadien Stephen Harper, la chancellière allemande Angela Merkel, le président américain Barack Obama, le premier ministre britannique Gordon Brown, le premier ministre japonaise Taro Aso, le premier ministre italien Silvio Berlusconi et le président français Nicolas Sarkozy, discutent avant d'assister au sommet du G8 à L'Aquila en Italie, 8 juillet 2009.

Le G8 invite 5 pays africains en plus de la Jamaïque et Haïti à son sommet annuel qui se tiendra au Canada

Le rôle des pays africains dans les affaires mondiales a été mis en évidence dans le prochain sommet du G-8 au Canada. Algérie, Égypte, Éthiopie, Malawi, Nigeria, Sénégal et Afrique du Sud sont des pays qui ont été invités à assister à une session spéciale lors du sommet de Huntsville, en Ontario, le 25 juin 25 2010.

Le Premier ministre canadien Stephen Harper, la chancellière allemande Angela Merkel, le président américain Barack Obama, le premier ministre britannique Gordon Brown, le premier ministre japonaise Taro Aso, le premier ministre italien Silvio Berlusconi et le président français Nicolas Sarkozy, discutent avant d'assister au sommet du G8 à L'Aquila en Italie, 8 juillet 2009.

Le Premier ministre canadien Stephen Harper, la chancellière allemande Angela Merkel, le président américain Barack Obama, le premier ministre britannique Gordon Brown, le premier ministre japonaise Taro Aso, le premier ministre italien Silvio Berlusconi et le président français Nicolas Sarkozy, discutent avant d'assister au sommet du G8 à L'Aquila en Italie, 8 juillet 2009.

Selon les rapports, le premier ministre canadien Stephen Harper a déclaré dans un communiqué qu’il a invité les gouvernements africains ainsi que des gouvernements d’Haïti, la Jamaïque et la Colombie afin de rendre le sommet plus inclusif. Le thème de ce sommet est « Récupération et de nouveau départ »

Pendant que des militants antie-pauvreté internationaux attendent du sommet de nombreux engagements pour l’aide et le développement à l’Afrique, une attention particulière sera apportée sur le Canada. Toutefois, l’ordre du jour provisoire du 36e sommet du G8 comprendra certaines questions qui sont restées en suspens lors de précédents Sommets.

Selon certains rapports, le Canada veut se concentrer sur son économie, la réforme de son secteur financier, et amener les pays européens à mettre en place des plans de retour à la stabilité financière.

« En tant qu’hôte, notre gouvernement aura beaucoup à dire sur l’ordre du jour. Ce sera une formidable occasion de promouvoir les valeurs et intérêts du Canada; de plaider pour l’ouverture des marchés et des opportunités commerciales, afin d’aider le mouvement mondial contre le réchauffement climatique et promouvoir des valeurs comme la liberté, la démocratie et les droits de l’homme », a expliqué le Premier ministre Harper.

Récemment, la France et le Royaume-Uni ont exprimé le souhait d’élargir le groupe afin d’inclure cinq pays en développement, dénommé « le plus cinq » : Brésil, Chine, Inde, Mexique et Afrique du Sud. Ces pays ont participé en tant qu’invités lors de précédentes réunions, qui sont parfois appelés G8 +5.

Le Sommet du G8 a évolué au-delà d’être un rassemblement des dirigeants politiques mondiaux. L’événement est devenu une occasion pour un large éventail d’organisations non gouvernementales, des militants et des groupes civiques de se rassembler et discuter d’une multitude de questions.

Angola, Afrique du Sud, Nigeria, Sénégal, Éthiopie, l’Égypte, l’Algérie et la Libye ont été invités au Sommet du G-8 à L’Aquila, en Italie, l’an dernier, et le geste inclusif a été remis aux gouvernements africains à nouveau.

Traditionnellement, le pays hôte du sommet du G8 fixe l’ordre du jour des négociations, qui ont lieu principalement entre plusieurs fonctionnaires nationaux dans les semaines avant le sommet lui-même, conduisant à une déclaration commune que tous les pays peuvent accepter de signer.

Le 36e sommet du G8 aura lieu au centre de villégiature Deerhurst. Ce sera le cinquième sommet du G8 organisé par le Canada depuis 1976. Le sommet du G8 sera immédiatement suivi par le sommet du G20 à Toronto.

Un protestant du G-8 se faisant arrêter

Un protestant du G-8 se faisant arrêter

Le sommet créé par la France en 1975, initialement pour les gouvernements de six pays: France, Allemagne, Italie, Japon, Royaume-Uni et les États-Unis, plus tard, y adhèrent le Canada en 1976 et la Russie en 1997. La Chine et l’Espagne sont de possibles futurs candidats.

Au cours des années précédentes, il n’y a pratiquement pas eu un seul sommet qui se soit déroulé sans heurts, que ce soit à Gênes ou à Évian. À Gênes, un manifestant du nom de Carlo Giuliani a été abattu d’une balle dans la tête à bout portant par un policier peu préparé et manifestement paniqué, il est depuis devenu un symbole de la lutte altermondialiste. Lors du sommet d’Évian, un activiste, suspendu par une corde à un pont autoroutier afin d’y accrocher une banderole a été précipitée dans le vide après qu’un policier suisse a coupé la corde pour libérer le passage aux voitures. C’est de justesse qu’il s’en sortira après une chute de 23 mètres avec un pied broyé et des fractures lombaires.

De même, les protestations ont été fortes contre les rencontres du FMI à Prague ou à Berlin et contre celle de l’OMC à Seattle. Ainsi, depuis les manifestations de Gênes en 2001, les sommets du G8 ne se déroulent habituellement plus dans les métropoles, mais dans des espaces difficilement accessibles et facilement contrôlables.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share