L'or vert des pays Africain

La sécurité alimentaire de nombreux pays africains en péril à cause de l’agrobusiness

L'or vert des pays Africain

L’or vert de nombreux pays africains est convoité par les pays plus riches. Le recyclage des pétrodollars se fait dans la terre.

L’or vert de nombreux pays africains est convoité par les pays plus riches. Le recyclage des pétrodollars se fait dans la terre.

Malibya  Née de la volonté commune du chef d’état malien Amadou Toumani Touré et du Guide, Mouammar Kadhafi, de faire de l’Agriculture, un maillon fort de la coopération libyo-malienne, cette société, à vocation agricole a été chargée par les dirigeants maliens et libyens de mettre en valeur 100 000 hectares, mis à la disposition de la Jamahirya libyenne par les autorités maliennes. C’est un pactole de plusieurs milliards de FCFA qui a été décaissé par la Libye, en vue de réaliser une véritable révolution verte à l’office du Niger à Ségou. Tout porte à croire que ces investissements sont au seul profit des lybiens Que restera-t-il pour les Maliens dans quelques années ?

L’Arabie Saoudite a établi un vaste programme de « production alimentaire à l’étranger ». À cet effet elle a mise en place une société d’investissement nommé FORAS  International, avec des capitaux du gouvernement saoudien, de la Banque Islamique de Développement et d’hommes d’affaires saoudiens. Le nom, Foras, est plutôt intrigant… Et c’est gros,  Foras a informé l’Institut international de recherche sur le riz (IRRI) de son acquisition de 500 000 ha de terres agricoles au Sénégal et de 200 000 ha de terres agricoles au Mali pour la production de riz » (d’après un document de Grain de septembre 2009).  L’Arabie Saoudite renforcera certainement sa sécurité alimentaire au dépends de ces autres pays au la famine est beaucoup plus présente.

D’après la FAO (l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), l’insécurité alimentaire mondiale s’est aggravée et continue de constituer une dangereuse menace pour l’humanité. Selon les estimations de la FAO, le nombre de personnes victimes de la faim dépasse le seuil du milliard. Les prix des denrées alimentaires se maintiennent à des niveaux obstinément élevés dans les pays en développement, pendant que la crise économique mondiale qui se répercute sur l’emploi et exacerbe la pauvreté qui ne fait qu’aggraver la situation.

La FAO avait annoncé en juillet que l’Arabie saoudite avait convenu de financer le Sommet, pour une estimation d’environ 2.5 milliards $. L’offre avait été faite pendant une visite officielle de Jacques Diouf à Jeddah en Arabie Soaudite. Les puissants peuvent dormir tranquilles!

En 1996, les gouvernements ont promis de diminuer de moitié d’ici 2015 le nombre des affamés. « Le nombre de personnes qui souffrent de la faim et de la malnutrition a augmenté et dépasse aujourd’hui le milliard, ce qui est un scandale sans précédent de la politique mondiale », critique Flavio Valente, secrétaire général de FIAN International. « La communauté des États doit reconnaître ouvertement son échec et nommer clairement les causes. La politique alimentaire mondiale doit être coordonnée de manière plus démocratique et transparente à partir d’une ONU renforcée et le suivi doit se fonder sur le droit humain à l’alimentation. »

La déclaration finale dissimule quelques-unes des principales causes de la faim. La déclaration ne mentionne à aucun moment la vente de terres agricoles de pays d’Afrique et d’Asie à des États et des compagnies étrangères. Elle se limite à recommander de réaliser des études et d’entamer un dialogue. En même temps, elle exige une plus grande ouverture des marchés agricoles, mais ne mentionne pas les effets nuisibles du dumping agricole. La combinaison de l’ouverture des marchés et du dumping menace le droit à l’alimentation de millions de paysannes et de paysans.

Les exploitations familiales ont intérêts à renforcer leurs organisations au niveau local, national, régional et mondial, si elles ne veulent pas disparaître au profit de l’agrobusiness.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share