Akon aura son Wakanda au Sénégal

Le chanteur américano-sénégalais Alioune Badara Thiam, plus connu sous le non de Akon, va de l’avant avec son projet de 6 milliards de dollars américains pour l’élaboration d’une ville futuriste au Sénégal.

Akon City sera érigé dans le village de Mbodiène, sur les rives de l’Océan Atlantique, à une centaine de kilomètres au sud de Dakar avec une promesse du ministre Alioune Sarr que « ce projet soit réalisé dans les délais indiqués ».

Les conceptions presque surréalistes de Akon City qui occupera 55 hectares en 2023 puis 500 hectares à la fin de la décennie ont été inspirées par les formes de sculptures traditionnelles longtemps réalisées dans les villages africains. Cependant, les structures brillantes seront faites de métal et de verre, pas de bois. Un hôtel de la ville proposera des chambres décorées chacune à la saveur des des 54 pays d’Afrique. Cependant, le projet a été conçu par Hussein Bakri, un architecte basé à Dubaï, car Akon a déclaré qu’il ne pouvait pas en trouver assez rapidement en Afrique.

Akon, qui a ventilé pour la première fois son idée d’une ville surréelle en 2018, l’a décrite comme un «Wakanda réel», en la comparant à la nation africaine fictive technologiquement avancée décrite dans le film à succès Black Panther de Marvel / Walt Disney.

Akon: « Nous voulons qu’Akon City soit le début de l’avenir pour l’Afrique. » Il poursuit: « Notre idée est de construire une ville futuriste qui intègre toutes les dernières technologies, les cryptomonnaies, ainsi que l’avenir de la société africaine. » Le ministre de l’Afrique de l’Ouest, Alioune Sarr, présent soutenait pleinement l’idée malgré que son pays, le Sénégal, soit toujours visiblement sous le joug du Franc CFA.

Akon, né aux États-Unis de parents sénégalais, a passé une grande partie de son enfance au Sénégal, un pays d’Afrique de l’Ouest qui est à 95 % de confession musulmane. Lundi, le 31 août 2020 à Dakar, flanqué du ministre sénégalais du tourisme Alioune Sarr, Akon a déclaré qu’il espérait que son projet de ville futuriste qui épouse le nom de « Akon City » fournirait des emplois indispensables aux Sénégalais et servirait également de « chez soi » pour les Afro-Américains et d’autres victimes d’injustices raciales.

« Le système américain les traite injustement de tant de façons différentes que vous ne pouvez jamais imaginer. Et, ils le subissent, que parce qu’ils sentent qu’il n’y a aucun autre moyen », a-t-il déclaré. « Donc, si vous venez d’Amérique, d’Europe ou d’ailleurs dans la diaspora et que vous sentez que vous voulez visiter l’Afrique, nous voulons que le Sénégal soit votre premier arrêt. » ajoute le chanteur né dans le Missouri, état américain qui a soulevé le mouvement Black Lives Matter consterné devant la mort du jeune Michael Brown dans les mains de policiers Blancs en 2014.

Cet investissement de six milliards américains est une bouffée d’air pour le Sénégal, l’un des pays les plus stables d’Afrique. Depuis son indépendance en 1960, il a connu trois grandes alternances politiques, toutes pacifiques.

Le ministre du Tourisme, Alioune Sarr, a déclaré qu’Akon City se dresse à un moment où les investissements privés sont rares et indispensables. Depuis le COVID-19, les vols internationaux ont repris au Sénégal, mais pour le moment, ils ne sont réservés qu’aux citoyens et aux résidents, à quelques exceptions près.

Akon a déclaré que le projet avait déjà obtenu environ un tiers des 6 milliards de dollars nécessaires, mais a refusé d’identifier publiquement ses investisseurs, invoquant des accords de non-divulgation.

Le coût de l’électricité est une contrainte majeure pour le développement du Sénégal. Les prix de l’électricité au Sénégal sont parmi les plus élevés au monde. Power Africa, une initiative présidentielle américaine dirigée par l’Agence des États-Unis pour le développement international (en anglais : United States Agency for International Development, USAID).

USAID fut expulsé de la Bolivie par le Président Evo Morales. Selon des informations dévoilées par WikiLeaks, l’USAID a versé 4 millions de dollars en 2007 à des organisations séparatistes de Santa Cruz afin de déstabiliser le gouvernement bolivien. Selon l’ONG Les Amis de la Terre, les autorités américaines utiliseraient « la faim à des fins commerciales et politiques, au bénéfice des grosses industries agroalimentaires », notamment par le biais de l’USAID pour livrer du « maïs transgénique dans les pays d’Afrique australe ». En 2002, l’USAID a joué un rôle essentiel dans la tentative de coup d’État contre Hugo Chávez, d’après les messages secrets révélés par encore une fois par WikiLeaks.

D’autres figures publiques africaines ont aussi cette envie de retour aux sources. L’acteur britannico nigérian Idris Elba pense aussi bâtir un complexe touristique écoresponsable en la Sierra Leone, pays également d’Afrique de l’Ouest, d’où son père est originaire.

Akon City sera érigé dans le village de Mbodiène, sur les rives de l’Océan Atlantique, à une centaine de kilomètres au sud de Dakar avec une promesse du ministre Alioune Sarr que « ce projet soit réalisé dans les délais indiqués ».

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2019 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
Ok, J'accepte
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
OK, j'accepte
Soyez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre
Restez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre