Jia Qinglin, conseiller politique chinois et Paul Biya, président camerounais

La Chine et le Cameroun portent leurs relations à un autre niveau

Jia Qinglin, conseiller politique chinois et Paul Biya, président camerounais

Jia Qinglin, conseiller politique chinois et Paul Biya, président camerounais

Le haut conseiller politique chinois Jia Qinglin a discuté mercredi à Yaoundé, capitale du Cameroun, avec le président camerounais Paul Biya des moyens pour porter les relations bilatérales sino-camerounaises à une nouvelle dimension.

« En tant que pays en développement, il est des intérêts fondamentaux de la Chine et du Cameroun de rechercher une coopération bilatérale amicale », a confié Jia à Biya lors des discussions qui ont duré une heure au Palais présidentiel mercredi dans l’après-midi.

« La CCPCC (Conférence consultative politique du peuple chinois) souhaite renforcer les échanges du personnel avec l’Assemblée nationale du Cameroun et discuter des moyens de faire fonctionner l’Etat et de promouvoir les moyens de subsistance », a indiqué M. Jia.

M. Jia et Biya ont passé en revue le progrès des relations bilatérales depuis l’établissement des liens diplomatiques en 1971, en particulier l’amélioration significative après le Sommet de coopération Chine-Afrique en 2006.

Jia a remercié Biya et son gouvernement pour leurs efforts dans la libération des marins chinois kidnappés au Cameroun au début du mois de mars. Effectivement, sept ressortissants chinois se trouvaient à bord de deux navires de pêche appartenant à la société chinoise Dalian Beihai Fishing Company quand ils ont été enlevés  un vendredi  au petit matin par des bandits armés au large de la Péninsule de Bakassi.

C’était un groupe inconnu jusqu’a la, l’« Africa Marine Commando » qui avait revendiqué l’enlèvement. Les négociations ont duré plusieurs jours, pendant lesquels les captifs n’ont cependant pas vu leur vie menacée et ont été ravitaillés en eau et nourriture.

Également, en mai 2008, trois ouvriers chinois avaient été enlevés par des ravisseurs non identifiés à Calabar, la capitale de l’État du Cross River, situé au sud du Nigeria et jouxtant le Cameroun.

En 2007 plus de 700 000 Chinois demandent un visa pour s’établir au Cameroun. Le flux d’immigration chinoise connait un développement significatif en Afrique subsaharienne. Les rues de Yaoundé, Douala, Dakar, Brazzaville… sont pleines de Chinois qui sont mêmes vendeurs ambulants, secteur informel traditionnellement occupé par les populations locales. Il y a même une immigration de charme, avec la présence de prostitués dans les grands hôtels, comme au Mont-Fébé à Yaoundé.

Les officiels Chinois au Cameroun ne semblent pas percevoir un problème. Peng Jingtao se dit « fort surpris », à l’évocation d’un sentiment d’invasion qu’éprouverait les Camerounais à l’égard de la colonie chinoise au Cameroun. « Si ce sentiment existe, je le trouve regrettable. Si ça vient d’un Occidental, je peux l’expliquer, mais pour un ami africain, je ne comprends pas ».

Établies depuis presque 40 ans, les relations entre la Chine et le Cameroun se sont toujours révélées bénéfiques pour les deux pays. En voici quelques-unes

– l’accord de coopération économique et technique entre le gouvernement de la République populaire de Chine et la République du Cameroun relatif à un don d’un montant de 40 millions de yuan RMB, soit environ 2,6 milliards de francs CFA;

– l’accord de coopération économique et technique entre le gouvernement de la République populaire de Chine et la République du Cameroun relatif à un prêt sans intérêt d’un montant de 30 millions de yuan RMB, soit près de 2 milliards de francs CFA;

– le protocole d’accord entre le gouvernement de la République populaire de Chine et la République du Cameroun relatif à l’annulation des dettes du gouvernement camerounais, soit environ 15 milliards de francs CFA;

– les lettres relatives à la construction de l’hôpital gynéco obstétrique et pédiatrique de Douala; les lettres relatives à la construction de deux écoles rurales;

et plusieurs autres accords.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share