Le roi Pelé – Ambassadeur international de la Coupe du Monde Brésil 2014

Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, né le 23 octobre 1940 à Três Corações (Brésil, État du Minas Gerais), est un ancien footballeur professionnel brésilien évoluant au poste d’attaquant.

Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, né le 23 octobre 1940 à Três Corações (Brésil, État du Minas Gerais), est un ancien footballeur professionnel brésilien évoluant au poste d'attaquant. Il est considéré comme l'un des plus grands joueurs de tous les temps du football

Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, né le 23 octobre 1940 à Três Corações (Brésil, État du Minas Gerais), est un ancien footballeur professionnel brésilien évoluant au poste d\’attaquant. Il est considéré comme l\’un des plus grands joueurs de tous les temps du football

Considéré comme l’un des plus grands joueurs de tous les temps, il est le seul footballeur à avoir été champion du monde à trois reprises (1958, 1962 et 1970 avec la sélection brésilienne), il a également remporté de nombreux titres à travers les deux clubs professionnels qu’il a connu (Santos FC et New York Cosmos) dont la coupe intercontinentale (1962 et 1963), la Copa Libertadores (1962 et 1963), le championnat des États-Unis (1977) et à onze reprises le championnat de São Paulo dans les années 1950 et 1960.

Pelé a reçu de nombreuses distinctions de la part des fédérations sportives les plus prestigieuses et des médias (et pas des moindres), dont entre autres titres : Meilleur Joueur Mondial du Siècle par la Fédération internationale de football association et « athlète du siècle » par le Comité international olympique. Depuis sa retraite sportive, Pelé est devenu ambassadeur pour l’ONU et l’UNESCO à l’Éducation, l’Écologie et l’Environnement. Il continue également à prêter son image à diverses entreprises et a occupé le poste de ministre des sports du Brésil entre 1995 et 1998. Pour autant, il n’a pas quitté le monde du football puisqu’il sera l’ambassadeur international de la coupe du monde de 2014 qui se déroulera au Brésil.

Pele a un frère Jair « Zoca » et une sœur Maria Lucia. Pour sa date de naissance et son nom de famille, les registres de l’état civil de l’époque indiqueraient le 21 octobre 1940 et ceux de la paroisse où il a été baptisé, mentionnent le 23 octobre. Son prénom est répertorié de manière différente selon les deux actes : le premier fait état de « Edison » (en hommage à Thomas Edison en raison de l’arrivée de l’électricité dans le village) tandis que le second mentionne « Edson ». Le prénom « Edson » et la date du 23 octobre seront les informations qui resteront finalement. À l’âge de deux ans, sa famille quitte Três Corações pour Bauru dans l’État de Sao Paulo où son père décroche un emploi de fonctionnaire et une place dans l’équipe de football de la ville.

Enfant très actif, sa mère le laisse quelquefois accompagner son père lors de ses entraînements de football. Ce serait lors d’un de ces entraînements qu’il aurait acquis le surnom de Pelé. Le petit Edson, qui n’avait que trois ans, s’amusait avec le gardien du Vasco da Gama FC, le club de son père. C’est alors que son père remarque qu’il crie « Pilé » en essayant de prononcer le nom du gardien, un certain Bilé. « Pilé » deviendra « Pelé » et le surnom de l’enfant (même si sa famille et ses proches continueront à l’appeler Edison).

Pelé et Mohamed Ali durant une cérémonie célébrant la star du Cosmos de New York au New Jersey le 1 Octobre 1977

Pelé et Mohamed Ali durant une cérémonie célébrant la star du Cosmos de New York au New Jersey le 1 Octobre 1977

Repéré par Waldemar de Brito (entraîneur de l’équipe de jeunes de Bauru Athletic Club) lors d’une sélection, son talent pour le ballon rond le conduit à ne fréquenter que les stades. Il intègre à treize ans l’équipe du Bauru AC où il reste jusqu’en 1956. Deux ans plus tard, Waldemar de Brito quitte son poste d’entraîneur mais propose aux parents de Pelé de rejoindre le Santos FC, ce qu’ils acceptent.

Pelé quitte sa famille en 1956 à l’âge de quinze ans pour s’installer donc à Santos et jouer au club du Santos FC en devenant professionnel. Il s’entraîne directement avec l’équipe professionnelle mais joue avec les juniors.

Il dispute son premier match avec les professionnels à l’occasion d’une rencontre amicale le 7 septembre 1956 les Corinthians de San André et y marque son premier but officiel. Après la blessure d’un titulaire, il prend une place dans l’équipe type très rapidement au début de l’année 1957. Auteur de bonnes prestations, il est convoqué en équipe du Brésil et joue le 7 juillet 1957 lors de la Copa Roca contre l’Argentine au Maracana au cours duquel il inscrit un but (défaite 1-2), trois jours plus tard il est titularisé pour la première fois en équipe du Brésil et grâce à un nouveau but permet de battre l’Argentine 2-0.

Cette convocation prématurée lui permet de croire en ses chances pour participer à la prochaine coupe du monde 1958 qui se déroule en Suède. Il termine meilleur buteur du championnat de l’État de Sao Paulo avec 17 buts qui lui permet d’être sélectionné dans l’équipe en partance pour la Suède.

  • En 1958, il marque deux buts en finale contre la Suède. L’un sur lequel il effectue un Coup du sombrero sur le dernier défenseur avant de reprendre de volée, l’autre sur une tête amortie qui file dans la lucarne du gardien suédois, médusé. Sigge Parling, défenseur scandinave, confiera plus tard : « Après le cinquième but, j’avais envie de l’applaudir ».
  • Selon lui, son plus beau but a été réalisé au stade Rua Javari lors d’une rencontre du championnat de São Paulo contre la Juventude le 2 août 1959. Aucun enregistrement n’existant, Pelé demanda de le modéliser. L’animation est incluse dans Pelé Eterno, un documentaire sur sa carrière. Il partit du milieu du terrain, il loba successivement quatre adversaires dont le gardien, sans permettre au ballon de toucher le sol, et termina cette action de toute beauté par une tête.
  • Le 5 mars 1961, il marque le « plus beau but de l’histoire du Maracana » (selon l’inscription d’une plaque commémorative au pied de la tribune d’honneur du stade), lors d’un match entre Fluminense et Santos et devant 120 000 spectateurs. Pelé remonte seul le ballon sur 70 mètres et élimine sept joueurs. Il marquera le but en prenant le gardien de Fluminense à contrepied avec une frappe liftée. Même les spectateurs de Fluminense, battu 3 à 1, viendront embrasser Pelé, à la fin du match.
  • En 1970, il marque en finale, à Mexico, le 100e but du Brésil en Coupe du Monde. Une tête piquée reprise très haut. « J’ai ressenti quelque chose de spécial après ce but, parce que j’ai marqué de la tête. Mon père, qui était joueur lui aussi, a marqué une fois cinq buts de la tête dans le même match. C’est un record que je n’ai jamais pu battre », expliqua-t-il plus tard. Ce même jour il effectua une passe en aveugle mémorable dans le dos de la défense italienne pour le compte de son capitaine, Carlos Alberto.

En 1969, Pelé inscrit son millième but au Maracanã en y incluant toutes ses réalisations en matches amicaux. Si l’on ne tient compte que des matches officiels de compétitions, comme c’est l’usage, Pelé arrive au troisième rang de l’histoire avec 767 buts derrière l’Autrichien Josef Bican (805 buts) et Romário (772). Dans la ville de Santos, le 19 novembre est consacré « jour Pelé ». C’est l’anniversaire de son 1000e but, inscrit au Maracana.

En 1970, les deux factions impliquées dans la guerre civile au Nigéria se sont entendues sur un cessez-le-feu de quarante-huit heures pour regarder Pelé donner un match d’exhibition à Lagos.

Pelé et David Beckham

Pelé et David Beckham

En 1977, il arrête définitivement le football. J.B. Pinheiro, ambassadeur du Brésil à l’ONU, déclare que « Pelé a joué 22 ans au football et durant cette période, il a fait plus pour l’amitié et la fraternité que n’importe quel autre ambassadeur ». Le 1er octobre de cette même année, les Nations Unies lui décernent le titre de « Citoyen du monde ». Il décide alors de s’engager dans des actions liées au football ou humanitaires, il travaille tout d’abord à la commission du fair-play à la FIFA puis devient ambassadeur de bonne volonté pour l’Unicef, notamment dans l’éducation et la santé des enfants, où il n’hésite pas à participer à des manifestations de collecte de fonds. Il a appuyé le Téléthon télévisé pour les enfants en difficulté et le gala que Ute-Henriette Ohoven, ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO, organise tous les ans afin de collecter des fonds pour l’éducation des enfants qui sont dans le besoin. Il utilise sa renommée pour promouvoir les activités de l’organisation. Il a participé au « parti du cœur 2000 » qui s’est tenu à Rome, en Italie, pour appuyer le processus de paix Israélo-palestinien, en montrant une fois de plus son engagement, et pour tenter d’unir les parties ennemies grâce au langage du football. Au Brésil, Pelé est une personnalité très respectée par la jeunesse. Ses engagements humanitaires sont centrés sur l’aide aux enfants en difficulté. Pelé fait aussi campagne contre les drogues et promeut le sport comme un moyen d’expression sociale.

Pelé a été la première personnalité sportive représentée dans un jeu vidéo avec le jeu Pelé’s Soccer sur Atari 2600. Il a été également l’un des premiers noirs à faire la couverture du magazine Life.

L’équipe du Brésil n’a jamais perdu un seul match lorsque le tandem Pelé et Garrincha était sur le terrain. Manuel Francisco dos Santos, dit Garrincha ou oiseau chanteur, restera son adversaire et son partenaire le plus redoutable.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share