Le spectacle prévu du polémiste comique français Dieudonné a été annulée après que les autorités canadiennes l'ont refoulé à l'aéroport et que des pressions encore inconnues l'ont empêchées de faire son show virtuellement via une retransmission sur écran géant.

Le Canada refoule l’humoriste Dieudonné, mais pourquoi?

Mardi, l’humoriste polémique Dieudonné s’est vu être une fois de plus refusé de présenter son spectacle d’humour hors France, un spectacle qui avait pour thème « En Paix ». Cette fois-ci, c’est le Canada qui cautionne la censure de l’artiste franco-camerounais.

Le spectacle prévu du polémiste comique français Dieudonné a été annulée après que les autorités canadiennes l'ont refoulé à l'aéroport et que des pressions encore inconnues l'ont empêchées de faire son show virtuellement via une retransmission sur écran géant.

Le spectacle prévu du polémiste comique français Dieudonné a été annulée après que les autorités canadiennes l’ont refoulé à l’aéroport et que des pressions encore inconnues l’ont empêchées de faire son show virtuellement via une retransmission sur écran géant.

Quand il s’agit d’un duel David contre Goliath, j’ai une tendance à pencher du coté du plus faible. Et Dieudonné avec son humour décapant, borderline, se moque avec impertinence de l’establishment, des dissonances de nos sociétés aplanies.

Bien sur, son humour abrasif, mêlé à ses rires malins, foldingues, offusque les oreilles douillettes des gens comme il faut, mais n’en a-t-il pas la prérogative dans une société qui garantit une liberté d’expression a ses citoyens? Une liberté de rire de ce que l’on veut. Un peu comme les caricatures de Mahomet qui ont outré plus d’un milliard d’individus, qui se retrouvaient pour la plupart au bas de l’échelle sociale, pour en divertir orgueilleusement les plus Occidentaux de ce monde.

L’État nous dicterait-il ses humoristes? de quoi rire?

Né en France, d’un père Camerounais (Noir) et d’une mère Française (Blanche), il est évident que cet artiste ait une sensibilité qui lui est propre, imposé par ses expériences, sa culture et par son parcours où se reconnaissent ses multiples fans. Pro-Palestiniens, Dieudonné parle, entre autres, d’esclavagisme, la plus importante tragédie humaine qui a duré plus de 400 ans. Les Noirs furent pendus, dépecés, brulés vifs, enterrés vifs, écartelés, découpés, violés, renommés, chosifiés … tout quoi! Il trouve à rire cyniquement de l’esclavagiste qui est issue de diverses nations et religions. Historiquement, à Montréal seulement, les communautés chrétiennes aussi bien que les communautés juives possédaient des esclaves. Pourquoi pas en rire, finalement? Le crime est-il bien là?

Dans les multiples poursuites de l’hexagone envers Dieudonné M’Bala M’Bala, on l’accuse, avec un cadre bien français, de négationniste, ce qui veut dire en gros, de ne pas se fondre à la version officielle imposée par l’État sur un fait historique (ce fait est ici principalement le génocide juif),  pour lequel il fut condamné.  Ce sont ces antécédents judiciaires qui auraient pu peser dans la balance pour empêcher Dieudonné de poursuivre son chemin vers sa salle de spectacle à l’hôtel La Plaza au centre-ville de Montréal. Il se trouve qu’au Canada ces lois ne trouvent pas nécessairement écho. Il en faut bien plus que de tourner le dos au mouvement de Charlie Hebdo pour en arriver devant les tribunaux. Le Canada recule ainsi vers son idéal de terre de liberté, de terre du dialogue pour s’aligner avec des politiques importées, obscures du vieux continent.

Rien ne justifiait son interdiction de performer au Canada. D’ailleurs, bien qu’un bon nombre de politiciens, dont le maire de Montréal, Denis Coderre qui porte le masque de défenseur des communautés noires pour s’asseoir sur un vote docile, ont fait le choix facile de se positionner contre son entrée au pays, aucune explication officielle n’a été émise pour expliquer le refoulement de l’artiste, pourtant international, connu, public, aux frontières du pays.

Un manque évident de transparence du Canada laissant toute la place aux suppositions allant du complot, au lobbying passant par l’intervention politique pernicieuse. C’est bien ce qu’en pense le promoteur du spectacle Gino Ste-Marie qui attribue l’échec du spectacle actuel à une intervention personnelle de l’ex-chambellan canadien M. Coderre, maintenant roi et maitre de la métropole québécoise. Un fait toutefois renié par ce dernier qui a pourtant twitté, sans ambigüité, son mécontentement à l’entrée de l’humoriste Noir au Canada.

On ne peut certainement pas tous l’aimer ni en rire avec la même verve, on peut même le bouder, mais Dieudonné demeure un humoriste avec un public certain et établi. Il faut le donner le mérite de vouloir rire des plus grands, des plus puissants et de s’embarquer sur des sujets qui sont, encore aujourd’hui, un peu trop tabou dans nos sociétés dites de droits.  Peut-être incapable d’en rire publiquement, en Amérique, en Afrique, en Asie ou en Europe, beaucoup d’artistes, comédiens, journalistes, juristes entrent dans le rang après avoir abordé des sujets chauds, entrepris préalablement avec l’innocence de l’enfant . Ceux-ci savent très bien le prix d’un tel parcours.

Les promoteurs du spectacle de Dieudonné promettent de revenir très prochainement avec le show au Canada.

Nouvelles similaires

  1. Albert Dube
    Mai 12, 2016 - 10:34

    Pas drôle

    Répondre
  2. Helene Hazera
    Mai 12, 2016 - 11:05

    drole d’éloge pour celui qui à la télé iranienne des mollahs disait « les sionnistes ont tué le christ ». Les Québecois ont été élevés au mythe du « peuple déicide » ils n’ont pas besoin de l’antisémitisme de Dieudonné.C’est terrible de voir quelqu’un tuer son talent. Ce n’est pas un cadeau à faire aux Palestiens de donner de l’eau au moulin qui voudrait en faire une bande d’antisémites.

    Répondre
    • Frantz Dacalor
      Mai 13, 2016 - 06:03

      Vous remarquerez que le peuple noir n’aura jamais l’occasion de s’exprimer, à croire les propos de Mme hazera la negrophobie reste le seul principe raciste accepté

      Répondre
  3. Camgus
    Mai 13, 2016 - 01:35

    Pour être interdit dans tout le Canada, le dernier spectacle de Dieudonné doit être sacrement bon!
    Vivement qu’on le voit..Super pub pour Dieudo, merci le Canada !!!

    Répondre
  4. Jean-Paul Tessier
    Mai 13, 2016 - 01:02

    Merci Canada.

    Répondre
  5. Albert Dube
    Mai 13, 2016 - 01:15

    Eh ben dire qu’il a rien fait sur marc ward ha ha ha ha

    Répondre
  6. Alexandre Laforge
    Mai 13, 2016 - 04:21

    En fait Dieudonné à été refoulé au douane parce qu’il avait des condamnations à l’étranger. Ce n’est pas une décision arbitraire. http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2016/05/11/005-dieudonne-controverse-spectacle-montreal.shtml

    Répondre
  7. Simba Tokonga
    Mai 14, 2016 - 07:43

    Alexandre Laforge Dossier auquel le sujet en question affirma et prouva être vide, par manque des autorités françaises de pouvoir clairement prouver les méfaits qu’on lui accuse.

    Répondre
  8. Simba Tokonga
    Mai 14, 2016 - 07:55

    De plus, on s’entend entre nous qu’un artiste de l’humour doublé d’un franc-tireur critique – qui en bon joual se définit comme étant 《 une belle p’tite grrande yeule 》- accusé d’incitation à la haine pour avoir fait des blagues de race crûes sur une population religieuse parmi tant d’autres populations religieuses et ethniques du monde auquel il s’est marré à plein nez à commencer par les Français 《 de souche 》et les Africains ou encore les musulmans, c’est plutôt faible comme argument…

    ouiii, on se mettra à me citer peut-être son opinion révisionniste à l’encontre du nombre de juifs exterminés dans les camps de la mort nazi, l’Histoire est révisée pour x et y raisons de A à Z à au moins chaque génération et jusqu’à maintenant rare est écrié que cela en est un crime qui devrait interdire à un untel d’émettre son art et sa liberté d’expression en pays étranger pour cela.

    Oui on se mettra à me citer la quenelle – un bras d’honneur contre le système en bon jargon populaire – en scandant à l’incitation à la haine, si Coderre se souçie plus pour cette farçe anti-oligarque que pour les gangs de néo-nazis qui errent dans les rues de Hochelaga ou du Longueuil voisin c’est que cela laisse à trahir une fois de plus qu’il se souçie beaucoup plus de sa moyenneuse panse de bourgeois qu’autre chose. Littéralement.

    Répondre
  9. Simba Tokonga
    Mai 14, 2016 - 08:11

    Ce qui demeure incompréhensible c’est que les autorités gouvernementales, qu’ils s’agissent des gouvernements Charest, Marois ou Coderre ou de l’administration municipale métropolitaine sous la direction de Tremblay ou Coderre, que des médias censer véhiculer l’information et la liberté d’expression comme d’opinion comme nos TVA, Radio-Canada, la Presse et j’en passe, s’échinent tous à péter les plombs lorsqu’une 《 grrande yeule 》débarque au pays mais ne disent mot voire tarissent d’éloges les plus flatteuses des personnalités comme Donald Trump, Bill Gates ou Al Gore lorsqu’ils passent à Montréal, Trump qui parle littéralement de créer une ségrégation raciale ouverte en pays voisin, serait responsable de la ruine économique de milliers de familles à travers le monde et partagerait une liaison outrageuse auprès de sa propre fille (relation qu’il ne s’est pas caché de vanter à chaque fois qu’il en avait l’occasion) tandis que Gates et son épouse sont tous accusés d’avoir stérilisé de gré ou de force – et par force, j’entends par là des mercenaires menaçant du bout de leur fusil des civils – ces dernières années des milliers de femmes et d’enfants dans des pays comme le Malawi, la République Centrafricaine ou l’Inde, d’avoir initié l’épidémie du virus Zika au Brésil qu’ils aujourd’hui touche et tue même des centaines de victimes à travers le globe dont des nouveaux-nés, tout ça afin de combler son rêve ouvertement énoncé lors d’une conférence en 2011, une folie incommensurable digne d’un navet d’espionnage britannique, de vouloir amoindrir le taux de pollution de gaz à effet global en éliminant 95 pour cent de la population globale à commencer par les pauvres et les peuples dits de couleur j’ai bien dis 95 POUR CENT.
    Et Al Gore qui, pour votre information, poursuit ouvertement le même chemin depuis qu’il s’est découverte à son tour une fibre environnementaliste…

    Bref, ces ordures-là ne sont pas un problème à Montréal. Ils sont riches, influents, Occidentaux et blancs après tout…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share