Gala SOBA 2010: Sounds of Blackness Awards

Fondé par le comédien Ruddy B. Éloi (d’origine haïtienne, popularisée par la série Watatatow, diffusée a Radio-Canada) en 1996, pour créer une plate-forme pouvant récompenser et valoriser les artises émanant de la culture Noire québécoise et canadienne.

Donc sur le site internet officiel de la SOBA, la mission que Ruddy s’est donnée, je cite : “Le Gala SOBA a été créé dans le but d’honorer les artisans de la culture noire, Québécoise et canadienne, pour leurs accomplissements au cours de la dernière année cette grande célébration souhaite ainsi faire découvrir les richesses de cette culture et rendre hommage à tous ceux et celles qui en font la promotion de près ou de loin. .”

OK, j’ai compris, sur papier ce devrait être un tremplin pour représenter les artisans de la culture noire, trop souvent laissée pour contre et oubliée par les groupes médiatiques Quebecois et canadienne. Belle initiative et encore plus que ce gala a été organisé et pense par un artiste émanant de la culture noire Québécoise.

Alors dans les faits,

– Éric Lapointe 1 trophée
Qu’est-ce qu’Éric Lapointe à avoir avec la culture noire? Chantant du rock, emblème de la culture tout autre que noir., c’est une insulte. Ici rien de raciste, c’est un constat. On aurait aussi bien en offrir une à Plume Latraverse, son grand “chum ”, connu pour ces propos plus qu’offensants envers les gens de race noire.

– Coeur de pirate 1 trophée
Béatrice Martin chanteuse Québécoise née le 22 septembre 1989, qui aurait posé nue sur un site érotique alors qu’elle était mineure (elle l’a confirmé lors de son passage a l’émission tout le monde en parle) a déjà remporté de nombreux prix, pendant sa courte carrière. Elle ne tient pourtant aucun propos sur la culture noire.

– The lost fingers 1 trophée
Groupe franco-ontarien qui se spécialise dans la reprise de chanson connue. Expliquez-moi le rapport?

Et d’autres aberrations…

Par solidarité pour la communauté noire, ces artistes devraient remettre leurs trophées. Il ne le représente tout simplement pas. Rappelez-vous en 1990 quand la grande Céline Dion a remis son Félix qu’elle avait remporté dans la catégorie artiste anglophone.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share