La Jamaïque en siège

État d’urgence décrété en Jamaïque pour arrêter un présumé baron de la drogue

Christopher "Duddus" Coke

Christopher « Duddus » Coke

Le Premier ministre jamaïcain, Bruce Golding a décrété l’état d’urgence à Kingston et St. Andrew, dimanche à 18 h. Une guerre ouverte entre des hommes armés et les forces de sécurité a précipité Golding a signé un mandat d’extradition pour trafic d’armes et de drogues par le présumé trafiquant d Christopher « Dudus » Coke.

Coke est le baron de Tivoli Gardens garrison situé a Kingston Ouest. Christopher Coke, compte parmi les plus dangereux trafiquants de drogue au selon la DEA (Drug Enforcement Administration) et a été accusé de complot pour trafic d’armes à feu, de marijuana et de cocaïne.

La Jamaïque en siège

La Jamaïque en siège

Depuis la signature du premier ministre Golding, Kingston Ouest est devenue une zone de guerre. Des hommes armés patrouillent la région, des barrages routiers fortifiés ont été érigés à Tivoli afin d’empêcher la police de procéder à l’arrestation de Coke. Le Jamaica Observer rapporte:

« Les bouteilles de gaz propane ont été placées dans les barricades, tout  autour du quartier. Des fils de fer barbelés ont été mis sur les fils à haute tension de la compagnie d’électricité jamaïcaine et attachés à des objets métalliques dans les décombres. Ils se sont engagés à ne pas laisser les forces de sécurité entrer dans le secteur. »

L’armée jamaïcaine a mobilisé sa réserve, et les navires américains sont à quai dans un port de Kingston. En dépit des demandes de se livrer lui-même, Coke a maintenu un silence complet, et ses avocats sont actuellement en pourparlers avec des représentants de sécurité et de l’ambassade des États-Unis.

Les membres d’une équipe de JDF (Jamaica Defence Force) à l’intérieur d’un véhicule blindé, qui ont tenté de pénétrer les fortifications, ont été accueillies par une fusillade d’armes lourdes. Un poste de police a été incendié et plusieurs ont été attaqués par des hommes armés qui défient les forces de l’ordre.

Jamaica Defence Force

Jamaica Defence Force

Des hommes armés provenant d’autres secteurs — et le parti d’opposition — ont été mobilisés pour fournir des renforts dans une démonstration de volonté et de puissance de feu. Des sacs de sable, des réfrigérateurs cimentés, des pneus et des véhicules marquent l’entrée et la sortie des quartiers.

Craignant que la violence se propage à d’autres endroits, le Département d’État américain a émis une alerte pour les touristes, prévenant les citoyens des dangers liés à un voyage à l’intérieur et dans la grande région métropolitaine de Kingston. Le Royaume-Uni et le Canada ont émis des avertissements similaires.

Dans un discours à la nation ce week-end, Golding a déclaré :

« Les forces de sécurité seront en mesure de restreindre la liberté de mouvement, de perquisitionner et de détenir des suspects sans mandat. Les forces de sécurité mettront rapidement cette situation sous contrôle. Les criminels qui créent cette violence et ce chaos seront détenus, et jugés. Les criminels qui ont mis la société en état de siège ne triompheront pas. »

Dans un reflet de sa perte de puissance, les appels au calme de Golding sont tombés dans l’oreille de sourd, le quartier continue à protéger sa propre version du gouvernement.

Pour sa part, Coke a fourni des réponses concrètes à la pauvreté et du désespoir en Jamaïque — quelque chose que des gouvernements successifs n’ont pas réussi à faire.

Coke est une ombre, un fantôme. Un mot de lui suffirait afin d’enlever les barricades, à faire taire les armes à feu et de faire régner un calme d’église dans cette ville assiégée. Des femmes en blanc sont sorties pour protester contre son extradition, élucider sa bienfaisance, jurant de mourir pour lui. Ses mains sont propres, il est à côté de Dieu, chante-t-elle. Pour le moment, Coke, mieux connu comme « le Président», est silencieux, hors de vue, à l’abri et se contente de tirer les ficelles d’un gouvernement prêt à se salir les mains pour lui.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share