Le pays est profondément divisé entre le nord musulman et le sud chrétien. Des émeutes et des massacres ont éclaté par le passé entre les différents clans et tribus liés à l'une ou l'autre religion.

Boko Haram fait la guerre aux chrétiens au Nigeria

Au moins 53 personnes ont été tuées aujourd’hui dans des attentats suicides et des attaques dans la ville de Damaturu situé dans l’État de Yobe, située au du nord du Nigeria, selon la police, parallèlement un groupe droit de l’homme a déclaré que le bilan des morts était environ trois fois plus élevé.

Le pays est profondément divisé entre le nord musulman et le sud chrétien. Des émeutes et des massacres ont éclaté par le passé entre les différents clans et tribus liés à l'une ou l'autre religion.

Le pays est profondément divisé entre le nord musulman et le sud chrétien. Des émeutes et des massacres ont éclaté par le passé entre les différents clans et tribus liés à l'une ou l'autre religion.

Le groupe islamiste radical Boko Haram dont le nom signifie « l’éducation occidentale est un péché », qui s’inspire directement des talibans afghans a affirmé avoir mené ces attaques qui ont débuté le 4 novembre dans les états de Yobe et de Borno. Onze policiers et sept assaillants ont été tués et un couvre-feu a été imposé durant la nuit à Damaturu d’après le commissaire de police de l’état de Yobe , M. Sulaimon Lawal. Environ 152 personnes sont mortes dans ces violences selon Shehu Sani qui est à la tête du Congrès des Droits Civils du Nigeria basée à Kaduna.

Plusieurs des blessés ont trouvé la mort à l’hôpital. Cette offensive avait un but létal selon M. Sani.

Les autorités nigérianes affirment que le groupe Boko Haram est derrière une série d’attaques dans la dernière année visant des édifices gouvernementaux et des forces de sécurités du plus gros producteur de pétrole d’Afrique. Le groupe, qui veut instaurer un état islamique et la charia dans le nord du Nigeria, a déclaré qu’il était derrière un attentat kamikaze à la voiture piégée survenu le 26 août qui a tué 18 personnes dans un bâtiment des Nations Unies à Abuja.

L’ambassade américaine a réagi en émettant un message d’urgence le 5 novembre prévenant les citoyens américains que le groupe fondé en 2002 planifierait une attaque contre certains hôtels à Abuja, dont le Nicon Luxury, l’Hôtel Sheraton et l’Hôtel Transcorp Hilton.

« Nous allons continuer à attaquer les formations gouvernementales fédérales jusqu’à ce que les forces de sécurité cessent de persécuter nos membres et les citoyens vulnérables »,  selon une déclaration d’Abou Qaqa, un porte-parole de Boko Haram, émis sur un site nigérian le 5 novembre.

La ville Maiduguri située elle aussi au nord du Nigeria a aussi été secouée par de diverses explosions le 4 novembre. Un attentat à proximité des bureaux de la force de l’armée opérationnelle interarmées aurait seulement fait quelques blessés chez les soldats. Les attaques ont eu lieu alors que les forces de sécurité fouillaient maison par maison à la recherche d’armes dans la ville.

Le Nigeria est le seul pays du monde disposant d'importantes ressources pétrolières à présenter un déficit budgétaire.

Le Nigeria est le seul pays du monde disposant d'importantes ressources pétrolières à présenter un déficit budgétaire.

Trois autres personnes ont été tuées dans des attaques à Potiskum, à environ 120 kilomètres à l’ouest de Damaturu, selon les déclarations du porte-parole de la police de Kaduna. Les Nigérians au nord du pays, en particulier les chrétiens, sont préoccupés par d’éventuelles nouvelles attaques, après que des hommes armés ont pris pour cible une église. Des hommes armés ont tué deux personnes et blessé 11 autres dans un raid sur une église dans le nord de Kaduna.

Le Nigeria est le pays le plus peuplé d’Afrique avec plus de 162 millions de personnes, et est divisé entre un Sud majoritairement chrétien et un Nord dominé par les musulmans.  Le pays est soumis à de fortes tensions entre musulmans et chrétiens qui représentent environ chacun 50 % de la population.

Selon une étude de l’Ined de 2011, la population du 5e producteur de l’OPEP devrait atteindre 433 millions d’habitants en 2050 se positionnant ainsi comme le troisième pays le plus peuplé au monde.

Le président nigérian, Goodluck Jonathan, un chrétien, a annulé  son séjour dans l’État de Bayelsa, situé au sud du pays pour les noces de son frère. Il a vivement condamné  les attentats.

Jean Ping, le président de l’Union africaine a déclaré dans un communiqué aujourd’hui qu’il était « choqué et profondément troublé» par ces attaques.

L’organisation continentale condamne dans les termes les plus fermes ces actes criminels et la violence insensée, qui ne peuvent être justifiés en aucune circonstance » Il a exhorté les autorités nigérianes à « ne ménager aucun effort pour traduire les responsables de ces horribles attaques en justice.»

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share