En termes de valeur de production, les bananes et les bananes plantain se situent au quatrième rang des plantes alimentaires d’importance au niveau mondial. Les bananes exportées sont placées au quatrième rang des produits de base au niveau mondial et au troisième rang en tant que fruit (derrière l’orange et le raisin).

50 ans d’erreurs géostrategiques des dirigeants africains : l’exemple de la banane

1- Ce ne sont pas les Africains qui ont pris l’initiative de sa création. Ce qui signifie qu’un tel regroupement n’a pu être pensé par les Européens que pour répondre aux intérêts exclusifs de l’Europe. Et seulement supposer qu’ils l’ont fait pour les intérêts des Africains est encore plus insultant pour l’intelligence de ces derniers. Dans l’un où l’autre cas, l’image de l’Afrique en sort complètement en lambeaux.

2- Il est anormal que 46 pays d’Afrique subsaharienne soient associés à un quelconque débat avec l’Union Européenne, en excluant les pays de l’Afrique du Nord, alors même que l’Union Européenne se présente tout unie quel que soit le thème du débat, quel que soit le lieu.

3- Le siège de l’ACP se trouve à Bruxelles, et financé à 100% par l’Union Européenne, ce qui est tout à fait inacceptable sur le plan même du symbole, pour des pays qui se croient indépendants depuis plus de 50 ans. Si cet ACP était pour les pays concernés, comment expliquer donc que le siège ne se trouve pas dans l’un des pays membres de cette entité juridique? Que se passe-t-il dès lors que ses intérêts sont divergents avec ceux de l’Union Européenne? La vérité est plus amère et c’est que les gouvernants Africains qui se bousculent pour ce genre d’organisation, croient sincèrement et naïvement que cela peut faire le travail à leur place d’inventer, de créer des solutions originales pour bâtir le bonheur et la prospérité de leurs populations. Quelle dignité un fonctionnaire africain ressent-il lorsqu’il est logé et nourri aux frais de l’Union Européenne? C’est une véritable forme de prostitution intellectuelle des nations africaines.

4- Lorsqu’en 1973, le Royaume-Uni rejoint l’Union Européenne, deux ans plus tard, en 1975, il y a une miraculeuse augmentation du nombre des pays membres de l’ACP. Ce petit miracle tient au fait que le Royaume-Uni y a apporté ses propres colonies membres de son fameux « Commonwealth ». C’est la preuve même du fait que l’ACP est une organisation coloniale et fonctionne dans une logique purement coloniale, parce que les pays qui y adhèrent sont dans la tête de ses créateurs, ni plus, ni moins que des colonies. Et l’Afrique ferait mieux de s’en aller.

5- L’Équateur qui n’est pas membre de cette organisation a fourni en 2011, 40 % de la banane exportée dans le monde, avec ses presque 5 000 000 de tonnes de bananes-dessert. Pour consoler ses prétendus protégés de l’ACP pour leur effacement presque total de ce marché, l’Union Européenne a donné à partager par les 79 pays ACP, la manche de 220 millions d’euros, c’est-à-dire une moyenne 2,70 millions d’euros chacun. Pour quoi faire ? Pour résoudre quel problème? Mystère. La stratégie de la régionalisation des relations internationales mise en place par l’Union Européenne avait pour objectif de la renforcer et de fragiliser ses partenaires du sud du monde qui se sont ainsi installés dans une relation inégale d’une partie qui parle d’une seule voix et choisit en formatant selon ses ambitions et ses intérêts exclusifs, des partenaires aussi peu homogènes que le groupe des ACP. L’Afrique doit comprendre qu’on ne sort pas de siècles d’esclavage et de violence coloniale sans une véritable prise de conscience de l’exigence vitale d’une rupture mentale avec ce passé, pour s’émanciper vers la liberté. Tous les bricolages, tous les raccommodages qui s’appellent ACP ou CEMAC, ou CEDEAO sont des configurations artificielles dont le seul objectif est de diviser les Africains et empêcher l’émergence des États-Unis d’Afrique.

H- QUELLES LEÇONS POUR LA JEUNESSE AFRICAINE ?
La jeunesse africaine doit pouvoir se poser une importante question : pourquoi l’Union Européenne qui fragmente le continent africain dans des regroupements les plus déraisonnables n’applique pas à elle-même ces conseils, en créant par exemple un regroupement des anciens pays communistes de l’UE, un regroupement des 6 membres fondateurs de l’UE, un regroupement des pays riverains de la mer Méditerranée de l’Union Européenne, un regroupement des pays atlantiques de l’UE??? La crise économique que vit l’Occident nous prouve qu’il n’existe en absolu, ni pays riche ni pays pauvre, il existe des populations riches en prise de conscience de ses propres intérêts et d’autres pauvres en cette conscientisation. L’ennemi du continent africain, n’est pas l’Union Européenne, c’est la médiocrité africaine, c’est cette mentalité de subordonnés qui fait qu’on préfère agir par procuration et voir un Européen diriger les équipes nationales de football, même s’il n’a jamais fait preuve nulle part de ses capacités d’entraîneur, diriger les plus grandes entreprises publiques, même si l’heureux gagnant de ce loto africain n’a jamais prouvé ses capacités de gestionnaire nulle part, etc. Qu’est-ce qui peut justifier que des pays s’obstinent dans l’esclavage du café et du cacao avec des rentabilités de 180 kg à l’hectare oubliant la banane qu’ils importent, alors qu’ils pourraient réaliser sur cette même banane une rentabilité minimale de 20 tonnes à l’hectare? Peu importe, si un Européen a dit que c’est le bon choix à faire, oui, très probablement il doit avoir raison. Pourquoi pourrait-il en être différemment, puisque son ancêtre a eu le dessus sur le mien ; puisque même son dieu a pris le dessus sur la divinité qu’étaient mes ancêtres ; puisque son pain au blé a remplacé mon beignet au mil, au sorgho, au manioc ; puisque ses prénoms ont remplacé les miens ; puisque sa langue a remplacé la mienne ; puisque sa monnaie a remplacé la mienne ; puisque ses présidents ont tué les miens ; pourquoi donc ne serait-il pas infaillible lorsqu’il choisit à ma place les joueurs de mon équipe nationale ? Lorsqu’il décide à ma place que je ne dois pas toucher à la forêt pour créer mes plantations, de peur que le monde entier étouffe par manque de l’oxygène qui viendrait de ma brousse ? Il a forcément raison lorsqu’il vante le mérite du cacao et me conseille de m’y éterniser dans sa culture pour faire la gloire de quelques chocolatiers de luxe à Bruxelles, à Paris ou à Vienne. Il a forcément raison sur tout. Si
tel n’est pas le cas, suis-je vraiment normal ?

[box style= »4″]

 Pour les jeunes résidant en Afrique qui voudraient se lancer dans la culture de la banane, adressez-vous à : afrique2022@gmail.com une documentation gratuite sera à votre disposition dès le mois d’Avril-Mai 2012. Et s’il y en a dans votre région, vous serez mis en contact direct avec un ou une agronome qui aura accepté d’adhérer à notre initiative, vous servant d’appui comme Grand-frère ou Grande-soeur.(attention : afrique2022@gmail.com est réservé aux jeunes africains qui veulent obtenir des conseils, pour démarrer ou pour prospérer dans un secteur donné alors que afrique2021@gmail.com est réservé à ceux qui veulent donner de leur temps, et servir de
Grand-frère et Grande-sœur à nos jeunes).[/box]

 

Pages : 1 2 3

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2019 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share
En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
Ok, J'accepte
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
OK, j'accepte
Soyez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre
Restez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre