Si Obama souhaite faire de Haïti le symbole de la nouvelle image de l'Amérique de 2010, il lui faut encore convaincre ses opposants aux Etats-Unis.

Haïti et la Doctrine Obama!

L’intervention directe des forces armées nord-américaines, montre clairement la charge de subordonné assigné aux troupes de l’ONU. Après être arrivé, les États-Unis ont pris le contrôle de l’aéroport de Port-au-Prince, en empêchant jusqu’à l’atterrissage d’avions du Brésil. Avec l’envoi de 10 000 soldats des États-Unis, les « casques bleus » de l’ONU se convertiront en à peine une force auxiliaire.

L’intervention directe des forces armées nord-américaines, montre clairement la charge de subordonné assigné aux troupes de l’ONU. Après être arrivé, les États-Unis ont pris le contrôle de l’aéroport de Port-au-Prince, en empêchant jusqu’à l’atterrissage d’avions du Brésil. Avec l’envoi de 10 000 soldats des États-Unis, les « casques bleus » de l’ONU se convertiront en à peine une force auxiliaire.

Sur la même lancée, les gouvernements post-Duvalier ont fait le reste. Tous se pliant au même deal, serait-ce à leur corps défendant!

Washington se montrant peu regardant sur les conditions de respect des règles démocratique et de bonne gouvernance et vraiment soucieux que d’assurer ses arrières dans la lutte contre l’empire soviétique lors …

Et aujourd’hui les adeptes de Ben Laden.

Il y a fort à parier que nulle part le discours de Barack Obama n’est aussi bien analysé, décortiqué, mâché et tranquillement digéré (ô oui, tranquillement) que dans le petit monde de nos dirigeants … et de nos 19 candidats à la présidence.

Il y a des précédents qui ne trompent pas. Pour nous Haïtiens, ce discours n’invente rien.

La seule différence c’est notre encore plus grande dépendance aujourd’hui avec les conséquences du tremblement de terre qui a détruit littéralement la capitale haïtienne et 120% du PIB.

Et le peu de cas qui en a été fait lors de ce soi-disant sommet du millénaire pour vaincre la pauvreté. Car de toute évidence l’esprit des grands est ailleurs. Leur sécurité d’abord.

Comme pour le confirmer, alors que le même vendredi écoulé le président René Préval s’apprêtait à prononcer à son tour son message devant l’Assemblée générale de l’ONU, une espèce de tornade s’est déchainée sur Port-au-Prince faisant 5 morts et de nombreux dégâts surtout dans les camps des sinistrés du séisme du 12 janvier et coupant momentanément la plupart des réseaux de communication.

Personne n’a pu entendre le message de Mr. Préval.

Est-ce une indication du peu de cas qui a été fait d’Haïti lors de ces débats. A seulement 8 mois du terrible séisme. En dehors des flonflons du Clinton Global Initiative, notre avenir paraît bien plus sombre qu’au lendemain du 12 janvier.

Haïti en Marche, 25 Septembre 2010

Pages : 1 2

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2019 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
Ok, J'accepte
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
OK, j'accepte
Soyez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre
Restez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre