Ahmed Rufai Sani Yerima (né le 22 Juillet 1960) a été gouverneur de l'État de Zamfara, au Nigeria, de mai 1999 à mai 2007, et est maintenant sénateur de l'État de Zamfara Ouest. Il est membre de l'All People's Party du Nigeria (ANPP).

Un sénateur nigérian prend une fille de 13 ans pour quatrième femme

L’Ambassade du Caire au Nigeria a annoncé jeudi qu’un sénateur Ahmed Sani Yerima a pris pour épouse une jeune fille de 13 ans comme sa quatrième femme. De plus, elle est toujours à la petite école en Égypte.

Le sénateur, Ahmed Sani Yerima, 49 ans, a quant à lui nié dans une interview à la BBC que la jeune fille avait 13 ans et a déclaré qu’en tant que musulman, il n’avait pas enfreint aucune loi en se mariant avec l’adolescente.

« La jeune fille qui est encore à l’école en Égypte et personne s’est plaint auprès de l’ambassade à l’égard de la jeune fille» affirme le porte-parole de l’ambassade égyptienne Mohammed Saber. Cependant, il a dit que l’ambassade « suivra la question » parce qu’il est illégal en Égypte d’épouser une jeune fille mineure.

Ahmed Rufai Sani Yerima (né le 22 Juillet 1960) a été gouverneur de l’État de Zamfara, au Nigeria, de mai 1999 à mai 2007, et est maintenant sénateur de l’État de Zamfara Ouest. Il est membre de l’All People’s Party du Nigeria (ANPP).

Le Sénat nigérian a ordonné mercredi une enquête après les revendications des groupes de droits qui ont appris que le sénateur Yerima avait payé une dot de 100 000 dollars US, afin d’épouser la fille.

Les groupes de femmes ont protesté devant le Parlement, mardi pour exhorter le Sénat à enquêter sur les plaintes.

Dans une entrevue téléphonique donnée jeudi en provenance d’Égypte avec le service de la BBC, Yerima se défend. « Je ne me soucie pas de la question de l’âge puisque je n’ai violé aucune règle dans la mesure où l’Islam est concerné », a-t-il dit, décrivant ceux qui s’en plaignent comme des « diffamateurs ».

« L’histoire nous dit que le prophète Mohammed a aussi épousé une jeune fille. C’est pourquoi je n’ai pas contrevenu à aucune loi, même si elle est âgée de 13 ans, comme il est faussement véhiculé autour.« , ajoute-t-il.

Une pétition remise au Sénat par les groupes de droits stipule que le mariage des enfants viole l’acte nigérien de 2003 sur les droits des enfants, interdisant le mariage avec une personne de moins de 18 ans. Les contrevenants risquent jusqu’à cinq ans de prison.

Mariage Forcé

Le Mariage Forcé

Le sénateur nigérien Yerima a déjà marié une autre mineure. Effectivement en 2006 il se lie à Hauwa alors âgée de 15 ans. Comme dans cette histoire, la jeune fille est toujours à l’école et son mari la pousse à quitter ses études. Le sénateur a ensuite divorcé Hauwa quand elle fut agrée de 17 ans et mère de son enfant.

La pétition a exhorté le Sénat à enquêter sur les allégations et d’établir le nom de l’enfant-épouse, son âge et les circonstances de son entrée en Nigeria.

Yerima a été gouverneur de l’état de Zamfara, situé au nord-ouest du Nigeria quand il est devenu le premier de douze états du nord à majorité musulmane à introduire la charia en 2000.

L’Agence nationale pour l’interdiction de la traite des êtres humains (NAPTIP) a ordonné mercredi le sénateur à comparaître devant elle pour répondre aux allégations.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share