En octobre 2017, Juda Allahondoum, éditeur du journal Le Visionnaire, a été arrêté pour avoir prétendu être un journaliste après avoir publié un article sur une compagnie aérienne tchadienne privée qui aurait transporté illégalement des armes en Syrie.

Le monde est un village dont les Tchadiens sont exclus

Depuis près d’un an maintenant, les réseaux sociaux sont verrouillés dans la République du Tchad suite à une recommandation du pays d’Afrique centrale de reconduire le Président Idriss Déby au-delà de 2030. Selon le dirigeant du pays en 2016 « le Tchad ne peut pas se concentrer sur un système qu’un changement de pouvoir mettrait en difficulté. »

En octobre 2017, Juda Allahondoum, éditeur du journal Le Visionnaire, a été arrêté pour avoir prétendu être un journaliste après avoir publié un article sur une compagnie aérienne tchadienne privée qui aurait transporté illégalement des armes en Syrie.

En octobre 2017, Juda Allahondoum, éditeur du journal Le Visionnaire, a été arrêté pour avoir prétendu être un journaliste après avoir publié un article sur une compagnie aérienne tchadienne privée qui aurait transporté illégalement des armes en Syrie.

Le blocage des médias sociaux a débuté le 28 mars 2018 à la suite de tensions politiques. Une conférence nationale réunissant des politiciens et des chefs traditionnels a recommandé des changements constitutionnels qui permettraient au président Idriss Déby de gouverner jusqu’en 2033. Placé par la France qui lui permet de chassé du pouvoir Hissène Habré en 1990, Idriss Déby âgé de 66 ans aujourd’hui préside le pays exportateur de pétrole situé au sud de la Libye depuis 28 ans avec des mesures d’austérité et des réductions de dépenses qui conduisent ces dernières années à des manifestations nationales et à des grèves contre son régime.

La perturbation d’Internet au Tchad est symptomatique de ce qui se passe ailleurs en Afrique, où les gouvernements coupent la connectivité plus qu’ailleurs dans le monde. En janvier seulement, le Soudan, le Zimbabwe et la RD Congo ont tous fermé Internet lors de manifestations antigouvernementales et de scrutins tendus. Les gouvernements deviennent de plus en plus spécifiques dans leurs coupures en ciblant les réseaux de médias sociaux et non l’ensemble de l’infrastructure Internet, qui est essentielle à leur croissance économique.

Une nouvelle campagne mondiale veut mettre en lumière la fermeture des médias sociaux au Tchad en déployant des actions en ligne et hors-ligne pour faire pression sur le gouvernement Déby afin qu’il rétablisse la communication en ligne. Dirigée par l’ONG Internet Sans Frontières (ISF), cette initiative qui a débuté le 19 janvier 2019 demande aux responsables tchadiens de faire respecter les droits des utilisateurs et de cesser la suppression de plateformes telles que Facebook, Twitter et WhatsApp.

Internet Sans Frontières  a également appelé ses supporters à participer aux manifestations à Paris et à N’Djamena, la capitale administrative et la plus grande ville de la République du Tchad,  et à utiliser le hashtag #Maalla_Gatétou (en arabe tchadien pour « Pourquoi vous avez coupé?») pour partager leurs expériences. De nouvelles actions seront proposées par l’ONG fondé à Paris chaque mois, jusqu’en juin 2019.

Une fermeture des médias sociaux de 300 jours constitue sans aucun doute un record pour le Tchad et l’Afrique en son entier. Cela dépasse notamment l’interruption de 280 jours au Cameroun suivi de 199 jours pour l’Éthiopie. Depuis le 31 décembre 2018, la République Démocratique du Congo connaît un shutdown complet de l’Internet  imposé par les autorités du pays. Selon l’ONG Netblocks, au huitième jour sans internet, soit le 7 janvier 2019, l’économie congolaise avait perdu plus de 22 millions d’euros à cause de la coupure.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share
Soyez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre
Restez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre