Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, salue la foule avec le président zimbabwéen, Robert Mugabe à Bulawayo au Zimbabwe. Photo : Tsvangirayi Mukwazhi

Sommet Iran-Afrique

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, salue la foule avec le président zimbabwéen, Robert Mugabe à Bulawayo au Zimbabwe. Photo : Tsvangirayi Mukwazhi

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, salue la foule avec le président zimbabwéen, Robert Mugabe à Bulawayo au Zimbabwe. Photo : Tsvangirayi Mukwazhi

Des dirigeants du secteur public et privé de plus de 40 pays africains participeront au sommet Iran-Afrique d’une durée de deux jours. Le sommet se tiendra a Téhéran et se terminera le 15 septembre.

Les ministres africains des Affaires étrangères, les industries, la santé et l’éducation participeront à la réunion pour discuter des moyens d’élargir la coopération mutuelle et les liens entre ces deux entités.

Le président du Malawi Bingu wa Mutharika, qui est également président de l’Union africaine prendra également part à la session.

Quatre comités de travail à savoir, la santé et les médicaments, l’industries et les mines, la politique et finalement les relations commerciales et économiques tiendront des tables rondes distinctes sur des questions pertinentes de chacun de ces thèmes.

Les participants pourront également discuter de la coopération de l’Iran avec les différents états africains dans les domaines de l’ingénierie et de l’exportation afin d’augmenter les transactions commerciales et contribuer au développement de l’Afrique.

La semaine dernière, le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Iranien Ramin Mehman-Parast affirme que la conférence peut créer des liens important entre des entreprises publiques ou privées en Afrique dans le cadre de la politique du pays pour resserrer ses liens à long terme avec le continent noir.

 La ministre malawite des Affaires étrangères Joyce Banda (G) avec son homologue du iranien Manouchehr Mottaki à Téhéran 12 Septembre 2010.

La ministre malawite des Affaires étrangères Joyce Banda (G) avec son homologue du iranien Manouchehr Mottaki à Téhéran 12 Septembre 2010.

Il a ajouté que la conférence démontrera les capacités de l’Iran au peuple africain et permettra de déceler des opportunités pour les sociétés iraniennes en Afrique.

L’administration d’Ahmadinejad s’efforce d’optimiser les relations avec le continent africain.

Téhéran a donné la priorité la promotion de ses liens économiques et politiques avec les États africains et le pays est désormais considérée comme l’un des partenaires stratégiques de l’Union africaine.

Les efforts de Téhéran pour renforcer les relations et la coopération avec l’Afrique ont conduit à son acceptation en tant que membre observateur de l’Union africaine (UA), où il a démontré une présence active dans les réunions au sommet de l’UA.

Ahmadinejad a réaffirmé le 21 août que Téhéran est déterminé à développer ses liens avec tous les États africains.

« L’Iran poursuit sérieusement le développement de ses liens avec tous les pays africains … en prenant des mesures concrètes « , a déclaré Ahmadinejad lors d’une réunion avec le ministre sénégalais des Affaires étrangères Madické Niang

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share