Manute Bol a été impliqué dans la marche pour la liberté, le Soudan Walk, qui a eut lieu en avril 2006. C'est une marche de trois semaines de l'immeuble des Nations Unies à New York jusqu'au Capitole à Washington, DC.

Manute Bol, humanitaire et ex-joueur de la NBA décède à 47 ans

Manute Bol a été impliqué dans la marche pour la liberté, le Soudan Walk, qui a eut lieu en avril 2006. C'est une marche de trois semaines de l'immeuble des Nations Unies à New York jusqu'au Capitole à Washington, DC.

Manute Bol a été impliqué dans la marche pour la liberté, le Soudan Walk, qui a eut lieu en avril 2006. C'est une marche de trois semaines de l'immeuble des Nations Unies à New York jusqu'au Capitole à Washington, DC.

Manute Bol né le 16 octobre 1962 et mort le 19 juin 2010 à Charlottesville aux États-Unis, est un ancien joueur de basketball soudanais.

Bol arrive en NBA en 1985. Il y joue pendant 10 ans, portant le maillot de quatre équipes différentes, parmi lesquelles les Philadelphia 76ers et les Golden State Warriors. Lors de son passage aux Washington Bullets, il a pour coéquipier Tyrone Bogues, plus petit joueur de la ligue (1m59).

Bol mesure plus de 2,30 m (7’7”) et est un rempart défensif pour son équipe : il occupe d’ailleurs le 3e rang des meilleurs contreurs de l’histoire de la NBA derrière Hakeem Olajuwon et Dikembe Mutombo.

Il a largement profité de sa notoriété pour faire connaître la situation de son pays alors en guerre civile.

La Seconde Guerre civile soudanaise a commencé en 1983, même si elle est plus précisément une suite de la Première Guerre civile soudanaise de 1955 à 1972. Elle s’est déroulée principalement dans le Sud Soudan et fut l’une des guerres les plus longues et les plus meurtrières du XXe siècle. En effet, le bilan s’évaluait à 2 millions de morts, les rebelles séparatistes du Sud s’étant opposés au gouvernement central, et plus de 4 millions d’habitants du sud ont été forcés d’abandonner leur maison. Le nombre de victimes civiles est l’un des plus élevé de toutes guerres, depuis la Seconde Guerre mondiale. Le conflit a officiellement pris fin avec la signature d’un accord de paix en janvier 2005.

Manute Bol est le seul joueur de la NBA à avoir plus de tirs bloqués (2 086) que de points (1 599)

Manute Bol est le seul joueur de la NBA à avoir plus de tirs bloqués (2 086) que de points (1 599)

La draft NBA 2004 marque l’arrivée de Luol Deng en NBA. Le second joueur soudanais de l’histoire de la ligue est originaire de la même tribu que Manute Bol (les Dinka). C’est ce dernier qui l’a incité à jouer au basket lors d’une rencontre en Égypte en 1993.

Les religions des Dinka ont abouti à un conflit massif avec le gouvernement de Khartoum. Ainsi, les Dinkas, tout comme les Nuer, refusent l’islamisation de la vie quotidienne voulue par le pouvoir central. Pendant la Guerre civile au Sud-est du Soudan, des milliers de Dinkas ont été tués. D’autres ont fui et se sont retrouvés par milliers dans des camps de réfugiés au Soudan, ou dans les pays voisins comme le Kenya ou l’Éthiopie. On en compte environ deux millions, soit environ 5 pour 100 de la population du Soudan. La mannequin soudanaise.Alek Wex fait également partit de cette tribu.

Manute Bol meurt le 19 juin 2010 des suites de complications d’un syndrome de stevens-johnson, accompagné de complications rénales. C’est une maladie souvent provoquée par des médicaments, touchant la peau et les membranes muqueuses, une expression grave d’un érythème multiforme (EM) (on l’appelle également erythema multiforme major), nécessitant une hospitalisation.

Le directeur général et président des 76ers Ed Stefanski a déclaré dans un communiqué. « Il se donnait sans cesse entièrement par sa générosité et ses efforts dans des oeuvres humanitaires en vue de rendre meilleur le monde autour de lui. »

Manute Bol avait dans l’idée de construire 41 écoles à travers son pays natal, le Soudan. Actuellement, grâce à Manute, une école se construit dans son village natal.

httpv://www.youtube.com/watch?v=hIYjXXvZrsI

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share