La 88e cérémonie des Oscars du cinéma (88th Academy Awards), organisée par l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences, est prévue le 28 février 2016 au Dolby Theatre de Los Angeles pour récompenser les films sortis en 2015. Cette année, le slogan est "We all dream in gold" (Nous rêvons plus tous en or)

Les Oscars snobent les Noirs, une nouvelle fois

Pour la prochaine cérémonie des Oscars attendue en février 2016, tous les acteurs nominés pour la statuette doré sont Blancs. La dernière fois que les Noirs furent excluent de la courte liste des acteurs les plus prisés d’Hollywood remonte à… … 2015.

La 88e cérémonie des Oscars du cinéma (88th Academy Awards), organisée par l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences, est prévue le 28 février 2016 au Dolby Theatre de Los Angeles pour récompenser les films sortis en 2015. Cette année, le slogan est "We all dream in gold" (Nous rêvons plus tous en or)

La 88e cérémonie des Oscars du cinéma (88th Academy Awards), organisée par l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences, est prévue le 28 février 2016 au Dolby Theatre de Los Angeles pour récompenser les films sortis en 2015. Cette année, le slogan est « We all dream in gold » (Nous rêvons plus tous en or).

La consternation du #OscarsSoWhite atteint tous les acteurs qui ne s’expliquent pas cette abnégation qui sort du tiroir les vieux combats antiségrégationnistes américains. Matt Damon qui se voit nommé dans la catégorie du « Meilleur Acteur » pour son rôle plutôt tiède dans « The Martian » n’a pas hésité à se dire embarrassé de la situation humiliante, lui qui est déjà oscarisé pour son rôle dans Good Will Hunting.

Humiliante, parce que même dans les films qu’on dit « de Noirs », ce sont le Blancs qui se sont vu édifier d’une quelconque reconnaissance et qui vont chercher aux Oscars, qui demeurent le summum, l’apogée de la planète hollywoodienne, les applaudissements publics.

Ainsi aux Oscars, le succès du box-office Straight Outta Compton relatant l’ascension incroyable de jeunes Noirs qui allaient bouleverser la musique américaine avec le groupe N.W.A (Niggaz With Attitudes en français Nègres avec de l’Attitude) issus dans un quartier difficile de Los Angeles, tous les acteurs se voient éludés d’une nomination quoique l’acteur qui tient le rôle d’Easy-E ait été formé classiquement à la Julliard School. Celui qu’ils ont déniché pour représenter le film à la cérémonie solennelle est le scénariste Alan Wenkus.

Pour le film Creed, qui raconte l’histoire d’un jeune boxeur Noir, la nomination tombe dans les gants de Sylvester Stallone: Acteur de soutien.

Le dernier Star Wars, Star Wars: The Force Awakens ne pouvait être mis de coté pour cette cérémonie puisqu’il a battu des records de tous les temps d’assistance dans les salles de cinémas à l’échelle mondiale. L’acteur qui tient le premier rôle, l’acteur britanno-nigérian John Boyega est un autre grand négligé.

Et là, nous ne parlerons pas des autres soufflets reçus entre autres par Will Smith pour le film Concussion.

Se livrant au Festival Sundance sur les prochains Oscars, l’acteur et producteur américain Danny DeVito a déclaré que les nominations actuelles sont le résultat inhérent d’un préjudice propre à l’Amérique. « Il est regrettable que l’ensemble du pays soit raciste« , a-t-il dit, en ajoutant: « Même si certains acteurs ont donné de grandes performances dans ces films, ils n’ont même pas été pris en compte. Nous vivons dans un pays qui est discriminatoire, avec une certaine tendance raciale, une tendance raciste « .

Pour faire face à l’injustice raciale systémique, des acteurs, réalisateurs et autres gens concernés ont avancé l’idée du boycott. Un boycott pour se retirer d’un système qui les exclus, les humilie, les abaisse. Spike Lee et Jada Pinkett Smith se sont fait les voix de cette option nécessaire. Lee s’est d’ailleurs exclamé la semaine dernière: « Aux États-Unis, il est plus facile d’avoir un Président Noir, qu’un Noir à la tête de grands Studio de films« .

Et c’est vrai. Le film dépasse de loin le simple divertissement stérile. Il est un cheval de proue pour toutes propagandes, pour inculquer des doctrines, pour courber la notion du mal et du bien du peuple absorbé par ses images léchées et bien choisies. Le Film est ce que les Américains ont de plus précieux, il fait rêver, il véhicule des idées en surclassant la réalité.

Imaginez, de grandes productions américaines s’attaquer a l’industrie des armes, romançant le triste sort de Palestiniens, tissant l’histoire de marchands d’esclaves comme Christophe Colomb,ou bien informer sur la façon dont l’Amérique a activement déstabilisé des gouvernements qui partageaient pas les mêmes intérêts. L’Amérique qui triche, ça, ça ne se raconte pas à Hollywood.

Mais tous ne se permettent pas de tourner le dos et de mordre cette main qui nourrit. Le mouvement est bien petit comparativement à ce que les Latinos ont fait subir à Donald Trump pour ces propos contre les Mexicains. Ainsi l’acteur Chris Rock animera toujours la soirée qui ne consacrera que des Blancs dans la totalité des catégories proposées par l’Académie.

Nouvelles similaires

  1. Jacques Lemiere
    Jan 27, 2016 - 02:03

    Juger une personne selon sa couleur de peau est une injustice, faire un procès d’intention en est une autre…

    Plus sérieusement pour qu’un constat de nature quantitative soit fondée il faut démontrer que l’absence de « noirs » dans la sélection ne peut relever des conséquences des statistiques…

    A l’inverse, si il y a une EXIGENCE de présence de minorité alors nous avons une autre forme d’injustice…

    Soit, soyons clair les oscars n’ont aucune importance, sauf peut être une forme de « promotion » et de démonstration que les membres de minorités ont aussi du talent.. alors dans une optique paternaliste et didactique ( quelque peu navrante) une présence forcée de minorités peut servir…et vidant de sa substance les oscars.

    si vous voulez la justice, exigez un moyen objectif de juger du jeu des acteurs!!!point barre…Les oscars sont une fumisterie!!! miss france n’est pas la plus belle fille de france, un oscarisé n’est pas un meilleur….

    si il y a un racisme il est en amont et en aval, il est possible que le public préfère voir des héros issus de son groupe et que les producteurs anticipent ce fait.

    Répondre
  2. Jacques Lemiere
    Jan 27, 2016 - 02:04

    fondé clairs etc..désolé

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share