L'ONU estime qu'environ 800 000 Rwandais, en majorité Tutsis, ont perdu la vie du 7 avril 1994 à juillet 1994, les mois que durera le génocide. Le 17 mai 1994 : le Conseil de sécurité de l'ONU décrète un embargo sur les armes à destination du Rwanda, malgré cela les armes continueront d'affluer, faisant toujours plus de morts.

La Cour suprême Israélienne choisit de tenir secret son implication dans le génocide rwandais

Des documents détaillants de présumés exportations d’armes d’Israël vers le Rwanda pendant la guerre civile qui engendra le  génocide du pays dans les années 1990 doivent rester scellées, selon ce que la  Cour suprême israélienne a statué.

En 2014, les avocats en droits de l’homme Eitay Mack et Yair Auron,  historien israélien à l’Université Open Israël, ont soumis une demande d’accès à l’information au ministère de la Défense d’Israël pour découvrir la nature exacte de ses exportations d’armes faites au Rwanda entre 1990 et 1995

L'ONU estime qu'environ 800 000 Rwandais, en majorité Tutsis, ont perdu la vie du 7 avril 1994 à juillet 1994, les mois que durera le génocide. Le 17 mai 1994 : le Conseil de sécurité de l'ONU décrète un embargo sur les armes à destination du Rwanda, malgré cela les armes continueront d'affluer, faisant toujours plus de morts.

L’ONU estime qu’environ 800 000 Rwandais, en majorité Tutsis, ont perdu la vie du 7 avril 1994 à juillet 1994, les mois que durera le génocide. Le 17 mai 1994 : le Conseil de sécurité de l’ONU décrète un embargo sur les armes à destination du Rwanda, malgré cela les armes continueront d’affluer, faisant toujours plus de morts.

Au Rwanda en 1994, entre 800.000 et 1 million de personnes, environ un cinquième de la population, a été tué en une centaine de jours pendant la guerre civile qui a débuté par la mort du président hutu Juvénal Habyarimana dont l’avion a été abattu au-dessus l’aéroport de Kigali.

Les armes utilisées dans le génocide incluraient des minutions de fabrication israélienne, des fusils et des grenades exportés par Israël. Les informations plus détaillés de cet arsenal demeurent scellés dans un document.

La semaine dernière, M. Auron à expliquer à un tribunal du district de Tel-Aviv: « Envoyer des armes dans un pays où un génocide a lieu est comme l’envoi d’armes à l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale. Nous avons fourni des armes à la Serbie pendant l’embargo, et nous avons fourni des armes au gouvernement du Rwanda qui commettait des meurtres « .

La requête initiale de M. Auron et M. Mack stipulait que : « Selon divers rapports en Israël et étrangers, les exportations d’armes au Rwanda ont ostensiblement violé le droit international, au moins pendant la période de l’embargo sur les armes, imposé par le Conseil de sécurité des Nations unies. » La demande a été rejetée par le ministère de la Défense et plus tard par le tribunal de district de Tel-Aviv, qui a avancé l’argument selon lequel la divulgation de renseignements porterait atteinte à la sécurité de l’Etat et de ses relations internationales.

«Il ne fait aucun doute que l’Etat d’Israël et les ministères de la défense et des affaires étrangères, comme le reste de la planète, savaient très bien ce qui se passait au Rwanda,  »  ont précisé les deux avocats dans leur appel, ajoutant que le gouvernement « continue d’imposer à l’opinion publique israélienne un déni de l’implication israélienne dans le génocide.  »

Selon ce que rapporte Haaretz, le flambeau de la gauche israélienne et l’un des quatre plus grands quotidiens nationaux en Israël, la Cour suprême a également rejeté l’appel pour le dévoilement des documents, en déclarant: «Nous avons constaté que, dans ces circonstances, la divulgation de l’information recherchée ne fait pas avancer l’intérêt public revendiqué par les appelants dans la mesure où il prend préséance sur les allégations de préjudice à la sécurité de l’Etat et de ses relations internationales  »

Les juges sont arrivé à la conclusion que: « Dans la loi israélienne, il n’y a aucun droit légal qui est absolu, et même le droit à l’information peut être passé sous la lumière d’autres intérêts « .

Eitay Mack précise que si dans l’avenir Israël veut éviter ces maux, il se doit d’exposer et confronter les chapitres sombres de son passé.  L’objectif de l’avocat est de faire en sorte que la loi relative au contrôle et la vente des armes soient mises en application puisqu’elle  en interdit le commerce avec un pays sous embargo d’armes. En outre, il préconise une nouvelle loi qui empêcherait Israël de vendre des armes à des pays pris avec des violations massives des droits de l’homme.

M. Mack a répondu que la décision était « erronée et immorale», et affirme « qu’à aucun moment durant la procédure, il y a eu de démenti des exportations d’armes durant le génocide« .

Nouvelles similaires

  1. Amin Miramago
    Avr 14, 2016 - 12:56

    Not surprised

    Répondre
  2. Fanfan Fanfreluche
    Avr 14, 2016 - 04:29

    Michel Wembi: il n’y a pas eu de genocide rwandais mais genocide des tutsis au Rwanda.

    Répondre
  3. Karengera Kirenga Eric Soul
    Avr 14, 2016 - 07:05

    Crucial read if you feel compelled to post/share/write/mention #Rwanda related material #getyourvocabularyright http://goo.gl/vPrFnS

    Répondre
  4. Obed Temba
    Avr 15, 2016 - 01:36

    y a pas eu le genocide des Tutsi au Rwanda mais le genocide contre les Tutsi. A quoi bon reconnaitre un crime tout en refusant de nommer les groupe qui en ete victime? A quoi bon exprimer exprimer une solidarite envers les victimes qu’on refuse de nommer? reponse a #Fanfan et a #Michel

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Ecrivez sur lencrenoir.com
Vous voulez faire connaitre votre point de vue? Vous cherchez un audience captif? Faites-nous parvenir vos textes à [email protected]
Vous avez un communiqué de presse signalant un événement ou la sortie d'un livre? Communiquez avec nous à [email protected]
Articles populaires de la semaine
Contactez-nous

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Veuillez laisser ce champ vide.
Veuillez laisser ce champ vide.
Veuillez laisser ce champ vide.

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.