Caster Semenya championne du monde

Caster Semenya, une athlète féminine?

Caster Semenya championne du monde

Caster Semenya championne du monde

Mokgadi Caster Semenya, (née le 7 janvier 1991 à Pietersburg, Afrique du Sud) est une athlète sud-africaine, spécialiste du demi-fond, le 800 mètres.

Elle fait ses débuts sur la scène internationale à l’occasion des Championnats du monde junior de 2008 de Bydgoszcz sans toutefois parvenir à franchir le cap des séries du 800 mètres, en 2 min 11 s 98. En 2008, son meilleur temps n’est que de 2 min 4 s 23. Le 31 juillet 2009, lors des Championnats d’Afrique juniors de Bambous (Maurice), elle remporte la finale du 800 mètres dans le temps de 1 min 56 s 72, améliorant le record national d’Afrique du Sud, et réalisant la meilleure performance mondiale de l’année sur la distance.

Le 19 août 2009, Caster Semenya remporte la médaille d’or des Championnats du monde de Berlin en 1 min 55 s 45, meilleure performance mondiale de l’année, abaissant ainsi de plus d’une seconde son record personnel. Elle devance la Kényane Janeth Jepkosgei et la Britannique Jennifer Meadows. L’athlète sud-africaine qui a été soumise à des tests pour déterminer son sexe, après avoir dominé le 800 mètres de aux Championnats du monde 2009.

Des rapports récents indiquent que les tests ont révélé que Semenya « est une hermaphrodite, sans utérus ou ovaire. » Certains ont prétendu que Semenya a été la cible de l’enquête parce qu’elle est noire, mais je ne soutiens pas cette thèse. Je ne crois pas qu’elle soit victime de racisme. En mettant la question raciale de côté, tout le monde se posait également la question en la voyait se frapper la poitrine vigoureusement après une victoire. Même sa voix, très grave portait à confusion.

Non seulement, cette jeune femme âgée de 18 ans, sortit de nulle domine les femmes les mieux entraînés au monde dans le 800 mètres (1:55.45), mais son temps pulvérisait le record du monde (1:53.28), fixé par Jarmila Kratochvilova de la Tchécoslovaquie en 1983. Comme Semenya, Kratochvilova pourrait facilement être confondu avec un homme.

La domination de Jarmila Kratochvilova dans son sport, arrive à une époque ou l’on soupçonne que les femmes d’Europe de l’Est, sont impliquées dans une sorte de thérapie hormonale afin d’améliorer leurs performances sportives. Heidi Krieger athlète de l’Allemagne de l’Est affirme que l’utilisation abusive de stéroïdes, lui a causé la sensation d’être un homme et voulais carrément en devenir un. Elle a finit par subir un changement de sexe et vit maintenant comme un homme.

Très franchement, Caster Semenya, , présente plusieurs des caractéristiques masculines, sa voix profonde, une amélioration rapide du record du monde, sa domination apparemment instantanée face à ses concurrentes et son développement musculaire plus développé a donné aux organismes internationaux assez d’indices pour s’assurer Semenya appartenait au côté féminin de la piste.

Le rapport conclut qu’elle a des testicules internes, générant poils, favorisant son développement musculaire et lui donne sa voix profonde. Sur la piste de course, c’est certainement un avantage.

httpv://www.youtube.com/watch?v=MpblUehi9Dk&feature=related

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share