Denis Coderre et Aminata Touré

Aminata Touré, l’ex-Garde des Sceaux du Sénégal fait la leçon au maire de Montréal

Le maire de Montréal Denis Coderre s’est fait élire, entre autres, pour son rapprochement avec les communautés ethniques de la principale ville québécoise. Mais parfois cette proximité populaire peut avoir un arrière-goût de paternalisme présomptueux. C’est l’avis d’Aminata Touré, une politique Sénégalaise, Première ministre du pays de Senghor de 2013 à 2014.

Pour rafraichir le contexte, on reproche à Khalifa Sall, le maire de Dakar, la métropole sénégalaise, d’avoir puisé « sans justification » une somme astronomique de 2,7 millions d’euros (3,7 M$ CAN) dans les caisses de la mairie de Dakar, d’association de malfaiteurs, et faux et usage de faux. Cette sale affaire de détournement de fonds public mènera l’ex-ministre à la case prison dans la nuit du 7 au 8 mars 2017. Il est incarcéré à la prison de Rebeuss, où avait séjourné Karim Wade, le fils de l’ex-Président du pays, pour enrichissement illicite d’une fortune estimé à 1,1 milliard d’euros  (1,6 G$ CAN).

Denis Coderre et Aminata Touré

Denis Coderre et Aminata Touré

C’est ici qu’intervient  M. Denis Coderre, maire de Montréal, Canada. Dans une vidéo publiée sur YouTube, le 25 mars 2017, où il tutoie amicalement l’accusé, il se dit, en plus d’exprimer une hâte de revoir le prévenu en juin prochain : « Très préoccupé par la situation et surtout par l’incarcération d’un maire dûment élu.»

C’est comme ça. L’Occident a toujours cette franche idée qu’elle est seule  garante de justice mondiale et de planer au-dessus de la justice africaine. Un peu comme la CPI qui ne surveille que de possibles dictats africains tout en fermant les yeux sur la provenance de l’argent européen qui rend ces ambiances possibles.

« Je voudrais vous faire noter qu’en 2017, le paternalisme et la condescendance n’ont plus leur place dans nos  relations. Figurez-vous que nous, au Sénégal, aspirons aux mêmes standards de bonne gouvernance que vous, au Canada.» énonce Aminata Touré la Ministre de la Justice de 2012 à 2013 du Sénégal.

L’incarcération de maires ripoux n’est pourtant pas l’apanage du continent africain.  L’Occident y baigne obligatoirement. Les maires africains devraient peut-être s’indigner, ou crier à la justice et la démocratie mondiale lorsque l’un de leurs pairs est mis sous verrou en Occident? Comme le soulève Dr Touré, le confrère de M. Coderre, Michael Applebaum, l’ex-maire par intérim de Montréal a été reconnu coupable de huit des quatorze chefs d’accusation qui pesaient contre lui, notamment pour fraude envers le gouvernement. La couronne propose une peine d’emprisonnement ferme de deux ans. La sentence sera connue demain, le 30 mars 2017.

Dans son éminente réplique, très aux faits, Aminata Touré ajoute:  » Votre prédécesseur a été reconnu coupable en janvier dernier de fraude envers le gouvernement canadien, abus de confiance et de complot dans le but de commettre un abus de confiance. Il y’a également le cas du maire de Laval de 1989 à 2012, Gilles Vaillancourt,  toujours dans votre province du Québec, qui lui a préféré plaider coupable face aux accusations de corruption massive; il va passer 2 ans derrière les barreaux.  » tout en terminant en ces termes : « La solidarité entre nos peuples et nos élites doit se fonder sur des valeurs universelles et la défense de principes parmi lesquels la lutte contre la corruption. Aussi, voudrais-je vous demander de bien vouloir vous abstenir de vous immiscer dans les affaires judiciaires du Sénégal, car notre pays est un pays souverain qui dispose d’une justice indépendante. »

Les temps changent et l’Afrique tourne le dos lentement au néo-colonialisme, à l’à-plat-ventrisme rampant comme le démontre l’action de l’Afrique du Sud contre la Cour pénale internationale (CPI). Fini le temps des leçons vides alors qu’aujourd’hui, les peuples mettent réciproquement de l’avant leurs propres intérêts économiques et sociétaux.

Le géant se relève enfin.

Nouvelles similaires

  1. Cheikhou Oumar Gaye
    Mar 30, 2017 - 01:35

    Elle est maladroite la mimi car pour qui a suivi la sortie de cette délégation après leur passage chez Khalifa, ils ont déclaré n’avoir pas l’intention de s’immiscer dans nos affaires de justice sénégalaise et qu’ils étaient juste là pour assister leur collègue. Ce n’était pas la peine de leurs répondre pour une chose qu’il n’ont pas dite. Mimi tu as été vraiment minime.

    Répondre
  2. Marc
    Mar 29, 2017 - 11:15

    Ici, a Montréal, nous percevons ce maire comme un clown qui a un constant besoin d’être vu. Je suis heureux que le reste du monde ont la meme perception. Il est sans substance avec des paroles vides. Il ne représente en aucun cas la majorité des Montréalais.

    Répondre
  3. Landing Fadera
    Mar 30, 2017 - 03:27

    Qui veut debrassé d son chien,l’accusé de rage.khalifa n’a jamais parlé d toi car tu n’es op son idole.vous essayez tjrs d mettr en mal votr adversaire politique avec la population .un adversaire n’est jamais petit.

    Répondre
  4. Mamadou Diop
    Mar 30, 2017 - 08:42

    leegu nouronak djiguen motakh mouy wakh

    Répondre
  5. Moustapha Boye
    Mar 30, 2017 - 04:08

    Il faut ce méfier de cette dame

    Répondre
  6. Moustapha Dieye
    Mar 30, 2017 - 06:11

    Garçon raté

    Répondre
  7. Ka Dolar
    Mar 30, 2017 - 10:36

    Elle insultera d’autres personnes

    Répondre
  8. Papa Mafaly Diene
    Mar 31, 2017 - 05:20

    Femme bii amatoul been class tu ne te rends pas compte que Mack ta transformé un répondeur automatique ministre de la justice premier ministre legui teysentee mola dessée ya delou guinaw kawteef

    Répondre
  9. Papa Mafaly Diene
    Mar 31, 2017 - 03:36

    Foutaise ce pays

    Répondre
  10. Fatima Gaye
    Mar 31, 2017 - 04:04

    Tu é la dame de fer tu é mon idole

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share