Les responsables d'un centre de distribution UPS aux États-Unis « ont permis, toléré, encouragé et encouragé » une culture de racisme sur le site qui a conduit à des actes racistes et à des décisions d'emploi discriminatoires, selon la plainte.

UPS poursuivit, une nouvelle fois, pour racisme

Au pays de l’oncle Tom, l’entreprise postale UPS (United Parcel Service), se fait poursuivre par dix-neuf employés Noirs pour avoir prétendument entretenu une atmosphère raciale tendue envers ses employés afro-américains.

Les responsables d'un centre de distribution UPS aux États-Unis « ont permis, toléré, encouragé et encouragé » une culture de racisme sur le site qui a conduit à des actes racistes et à des décisions d'emploi discriminatoires, selon la plainte.

Les responsables d’un centre de distribution UPS aux États-Unis « ont permis, toléré, encouragé et encouragé » une culture de racisme sur le site qui a conduit à des actes racistes et à des décisions d’emploi discriminatoires, selon la plainte.

La plainte déposée mercredi révèle que les directeurs et les superviseurs « avaient permis, toléré, promu et encouragé une culture du racisme et des comportements racistes discriminatoires » au centre de distribution UPS à Maumee, dans l’Ohio.

Dans la compagnie américaine connue sous le nom The Big Brown par rapport à la couleur de l’uniforme brun de leurs travailleurs, sans aucune mesure disciplinaire, des commis Blancs humiliaient pendant des décennies leurs collègues Noirs. Ainsi, des employés Blancs interpelaient les Noirs par le mot « Nègre », accrochent des nœuds de pendu sur le plafond, ou plaçaient des singes aux endroits où évoluaient plusieurs travailleurs noirs.

La plainte soutient également qu’un salarié Blanc de l’entreprise fondée 1907 aux États-Unis, refusait de livré des colis dans un quartier habité majoritairement par des Afro-américains. Licencié, cet employé ouvertement raciste a été réadmis dans l’entreprise postale.

UPS a un historique profond de discrimination raciale dans son ADN. Dans les années 60 et 70, la Big Brown a connu de fortes pressions pour enfin admettre des Noirs parmi ses salariés. Greg Niemann,  un gestionnaire et historien de la compagnie, dans son livre Big Brown: The Untold Story raconte: « Selon une longue tradition, de nombreuses entreprises n’engageaient pas de minorités, et UPS en faisait partie. UPS a trouvé qu’il était plus facile de suivre la majorité de l’Amérique blanche et ses dirigeants se sont livrés au stéréotypage des minorités plutôt que de les embaucher. »

La plainte contre UPS soutient que ce climat raciste persiste encore aujourd’hui puisque les travailleurs affirment également qu’ils n’ont pu avoir de promotions et des postes plus désirables en raison de la discrimination raciale ambiante. Après trente années de loyaux services dans l’entreprise, une employée Pamela Camper, a toujours un quart à temps partiel.  « J’ai essayé à plusieurs reprises d’obtenir une promotion à un poste à temps plein et on me néglige constamment », a déclaré Pamela Camper, affirmant qu’UPS faisait souvent la promotion de personnes moins expérimentées qui étaient de race blanche. Mme Camper est l’un des dix-neuf employés qui portent plainte contre UPS.

Pour se défendre, la compagnie avec un chiffre d’affaires de plus de 60 milliards de dollars américains soutient dans un communiqué émis hier, jeudi le 15 mars 2019, que les comportements évoqués dans cette action en justice sont « odieux et en conflit avec nos valeurs et notre culture ».

En avril 2016, huit hommes Noirs ont reçu un montant de 5,3 millions de dollars en dommages et intérêts après avoir poursuivi UPS en justice pour avoir favorisé un lieu de travail hostile au Kentucky. Les travailleurs ont déclaré que leurs collègues Blancs avaient suspendu au plafond une effigie d’un afro-américaine et avaient utilisé des insultes raciales.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2019 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share
Soyez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre
Restez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre