Une pub métissée de Cheerios agace

Une maman est assise à table en train d’écrire quelque chose quand sa mignonne fillette arrive avec une boîte de Cheerios.

« Maman », dit la jeune fille. « Oui, chérie?» répond la mère. « Papa m’a dit les Cheerios sont bon pour le coeur. Est-ce vrai? »

Le regard de la maman se porte alors sur les Cheerios, et note que l’avoine à grains entiers qui se retrouve à l’intérieur de la boite des céréales « aide à se défaire du cholestérol et donc excellant pour la santé »

La prochaine scène nous amène au salon, où le papa se réveille d’une sieste sur le canapé du salon. Il tente de s’asseoir et découvre un amas de Cheerios sur sa poitrine, côté cœur.

Dans cette annonce publicitaire touchante, et surtout très pudique, l’homme ne touche, ni ne voit la femme. D’ailleurs aucune scène ne les représente ensemble. Aucune.

Samedi, en dessous de la vidéo de Cheerios, il y avait 11.924 « J’aime», contre 1.005 « pouces vers le bas.» L'annonce a été créée par la prestigieuse agence de publicité new-yorkaise Saatchi and Saatchi.

Samedi, en dessous de la vidéo, il y avait 11.924 « J’aime», contre 1.005 « pouces vers le bas.» L’annonce a été créée par la prestigieuse agence de publicité new-yorkaise Saatchi and Saatchi.

Cette publicité s’ajoute à la campagne « Cœur en Santé »  de la céréale crée en 1941 par General Mills. Sauf que cette annonce de 30 secondes, d’une véritable icône du petit déjeuner américain, expose un père Noir, une mère Blanche et une enfant métisse, apparemment issue du couple biraciale.

Mais depuis la diffusion de l’annonce le 28 mai 2013, son message vantant les bienfaits pour la santé de la céréale a été éclipsé par des milliers de commentaires haineux. Sur YouTube, avec plus de 2 879 813 visionnements a ce jour, ce court clip a soulevé les discussions voire, la controverse. Tellement que Cheerios a décidé de désactiver les commentaires reliés à cette vidéo.

Selon Adweek, ce geste suit une série de commentaires qui ont fait références aux nazis, et « génocide racial » dans leurs messages. On a pu lire « Pourquoi nous célébrons des traitres à notre race et d’affreux enfants-singes. »

Cette semaine, General Mills affirme vouloir supporter cette famille fictive qui reflète le mélange racial Noir-Blanc qui est très rare dans les publicités d’aujourd’hui, en particulier dans celles qui se retrouvent à la télévision.

La réalité est qu’en général la plupart des grandes entreprises ne veulent pas prendre beaucoup de risques. Elles préfèrent suivre un plan tacite qui fait unanimité  et ainsi éviter toutes réactions d’une certaine masse qu’elles jugeraient néfastes.

La vice-présidente du marketing de la céréale Mme Camille Gibson, a déclarée que c’est la première fois que la campagne publicitaire qui met l’accent sur des moments de la famille, propose un couple interracial.

« Nous pensons refléter la famille américaine », a-t-elle déclaré.

General Mills, sixième groupe alimentaire mondial qui rassemble plus de 100 marques sous son aile, n’a pas été surpris par les commentaires sur YouTube, dit-elle, mais c’était la première fois que la société a demandé au site de fermer la section des commentaires.

La campagne nationale continuera à fonctionner comme prévu pour plusieurs mois et Cheerios ne prévoit pas de changements, selon Mme Gibson. Elle a cependant refusé de confirmer dire si la campagne mettrait en vedette d’autres couples interraciaux.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share