la Macedonia Church of God in Christ en feu

Un homme plaide coupable d’avoir incendié une église fréquentée par des Noirs à cause de la victoire d’Obama

la Macedonia Church of God in Christ en feu

la Macedonia Church of God in Christ en feu

Un homme de 23 ans de Springfield a plaidé coupable au fait qu’il ait incendié une église à prédominance noire en novembre 2008. Un crime que les procureurs affirment avoir été motivée par la haine raciale à quelques heures de l’élection de Barack Obama.

Benjamin Haskell a plaidé coupable à la cour du district de Springfield à deux accusations au fédérale découlant de l’incendie, qui a été allumé au début de la matinée du 5 novembre 2008.

Il fait face à au moins neuf ans de prison pour conspiration en vue de dénier les droits civils des membres de la Macedonia Church of God in Christ et pour avoir brûlé l’église de Springfield, qui était en construction et terminée aux trois quarts.

Selon les enquêteurs, Benjamin Haskell figurait parmi les trois hommes qui ont fait irruption dans l’église par une fenêtre le matin après la victoire d’Obama. Il a versé de l’essence à l’intérieur et l’extérieur, et y a mis le feu. Les flammes ont détruit presque toute la structure.

« La condamnation d’aujourd’hui devrait envoyer un message fort afin d’affirmer que les crimes haineux seront vigoureusement enquêtés et pris très au sérieux dans le Massachusetts », a déclaré Carmen M. Ortiz, procureure américaine dans un communiqué.

Selon l’accusation, Benjamin Haskell et les deux autres conspirateurs — Thomas Gleason Jr., 22 ans, et Michael Jacques, 25 ans, tous de Springfield — avaient utilisé des propos racistes contre les Afro-Américains et ont exprimé de la colère sur la possibilité que M. Obama puisse devenir le premier président noir des États-Unis.

Après la victoire d’Obama, ils ont décidé de se venger en s’attaquant à l’église, qui compte environ 300 membres, selon l’accusation. Ils marchaient à travers les bois, derrière la maison de Thomas Gleason qui est située à l’arrière de l’église, tard le 4 novembre 2008, afin d’inspecter d’abord le bâtiment.

Avec un taux de participation record de 63 % des électeurs inscrits, Barack Obama a remporté l'élection présidentielle du 4 novembre 2008 avec plus de 9 millions de voix d'avance sur son adversaire John McCain. La victoire est nette. Fait également sans précédent, et bien que la Russie fasse montre de froideur, des gouvernements traditionnellement en très mauvais termes avec les États-Unis adressent leurs félicitations au nouveau président, ainsi Raul Castro (Cuba), Hugo Chávez (Venezuela) ou Mahmoud Ahmadinedjad (Iran). Depuis l'Afrique du Sud, il est également félicité par le prix Nobel de la Paix et ancien président Nelson Mandela.

Avec un taux de participation record de 63 % des électeurs inscrits, Barack Obama a remporté l’élection présidentielle du 4 novembre 2008 avec plus de 9 millions de voix d’avance sur son adversaire John McCain. La victoire est nette. Fait également sans précédent, et bien que la Russie fasse montre de froideur, des gouvernements traditionnellement en très mauvais termes avec les États-Unis adressent leurs félicitations au nouveau président, ainsi Raul Castro (Cuba), Hugo Chávez (Venezuela) ou Mahmoud Ahmadinedjad (Iran). Depuis l’Afrique du Sud, il est également félicité par le prix Nobel de la Paix et ancien président Nelson Mandela.

Le feu a démarré à 3 h 10 du matin, a causé des dommages estimés à environ 2 millions de dollars, en plus d’envoyer deux pompiers à l’hôpital. Selon les enquêteurs, immédiatement après l’incendie, quelques heures après qu’Obama ait brisé la barrière raciale la plus élevée dans la politique américaine, ceci en a fait un crime de haine.

Quatre jours après l’incendie, Haskell et Jacques ont conduit leur véhicule parmi les décombres calcinés avec un complice non identifié et se sont mis à rire, d’après un agent du FBI.  « Nous l’avons fait, » aurait dit Haskell à son complice, qui plus tard a coopéré avec les enquêteurs. Lorsque le complice a demandé pourquoi les hommes ont mis le feu, Haskell a répondu : “Parce que c’était une église de Noirs.  »

Michael Jacques a demandé au complice pour qui il a voté lors de l’élection américaine du 4 novembre 2008. Quand il a répondu qu’il avait voté pour Obama, Jacques aurait prononcé une épithète raciale et prédit l’assassinat de Barack Obama.

Plus tard, Haskell et Jacques ont mis au point un plan pour cacher leur implication dans l’incendie et tenté de faire rejeter le blâme sur deux jeunes de Wilbraham, a déclaré le procureur. Mais Haskell a avoué son crime aux autorités policières le 14 janvier de l’année dernière.

Benjamin Haskell

Benjamin Haskell

Dans le cadre d’un accord sur le plaidoyer, Haskell fait face à au moins neuf ans de prison suivie d’une libération de trois ans supervisée et d’une amende de 7500 $. Il doit être condamné par la Cour du district du juge Michael A. Ponsor le 29 septembre à Springfield. L’avocat de Haskell, Charles P. McGinty, un défenseur public a refusé de commenter.

Le pasteur de l’église Bryant Robinson, âgé de 73 ans, a déclaré qu’il était heureux que Benjamin Haskell ait plaidé coupable. « Je suis reconnaissant au bureau du procureur des États-Unis pour leur diligence dans la poursuite de cette affaire et aussi pour les enquêteurs qui ont utilisé leurs compétences et leurs talents précieux pour identifier les auteurs de ce crime« , a-t-il dit.

Le procès de Gleason est prévu pour mercredi prochain, a déclaré Christina DiIorio-Sterling, une porte-parole de Carmen Ortiz.

Aucune date de procès n’a été fixée pour Jacques.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share