Tina Mpondani révèle la plateforme artistique BeNoire

C’est chez La Cuisine D’Izza, un joli resto au charme urbano-moyen oriental situé au cœur du quartier Rosemont de Montréal, que Tina Mpondani a choisi pour le lancement de sa nouvelle plateforme artistique BeNoire, le 18 juillet 2015.

Originaire du Congo-Kinshasa, arrivée au Canada à six ans, Tina est une jeune entrepreneure de 27 ans. Elle a étudié les Loisirs et Lancement de Projets à l’Université Concordia. Nous l’avions préalablement croisée au Black Fashion Week Montréal 2015.

Sophia Guillaume a.k.a. Sparks, maquilleuse

Sophia Guillaume a.k.a. Sparks, maquilleuse

Ressentant la valeur de concrétiser ses propres idées, la femme de six pieds est l’unique instigatrice de BeNoire. Tina a eu tout de même eu génie de s’entourer de talents que sont entre autres Suzie, une vidéographe de Pacesix et Sophia Guillaume a.k.a. Sparks, une maquilleuse qui maquille gracieusement les sujets de ses photographies.

L’idée de créer BeNoire est venue à Tina par un désir profond de communiquer, d’insuffler des concepts ou des opinions via l’art, sans mots. Pour celle qui désire éviter l’argumentation ou de tomber dans des joutes de mots inutiles, BeNoire est un genre d’alter ego qui transcende la parole et centre la critique sur l’oeuvre. Elle nous confie « Beyoncé a Sasha, moi j’ai BeNoire ».

Tina qui s’est donnée pendant vingt années au basketball (et pratique toujours d’ailleurs), nous avoue être surprise par l’ampleur qu’a prit BeNoire. «L’impact qu’il y a eu derrière ça, je ne m’y attendais pas. On se dit ça sera bien, mais maintenant le monde me demande des pièces » nous raconte fièrement Tina.

Globe-trotter assumée, Tina Mpondani offrira ses photographies, bientôt une collection d’habits Benoire et autres produits par le web qu’elle trouve plus pratique qu’une boutique physique. Formation oblige, Benoire se trempera aussi dans l’événementiel.

Un scoop qu’elle nous offre en exclusivité est le lancement d’un court métrage. Ce film dont le titre et le sujet nous demeurent inconnus pourra être visionné d’ici le début de 2016. Ce projet se marie avec son amour du cinéma. Claudine, un film des années 70 qui relate la vie d’une Afro-Américaine monoparentale de six enfants, est son film fétiche.

Hormis une boisson et léger repas offert par le restaurant bondé de gens qui se sont présentés jovialement au lancement de BeNoire, les gens ont pu apprécier en plus de la musique de Dj Dr. MaD, le talent de trois artistes locaux. Microskillz à démontrer son grand talent de beatbox, Odd Man Black nous a offert du hip hop consciencieux et l’étonnant Zibz de Saint-Vincent-et-les-Grenadines a enchanté la foule par des poèmes/ textes empreints des mouvements problacks.

Au terme de la journée, c’est la larme à l’œil que Tina remercia ses invités satisfaits du déroulement du lancement. « Let your creation flourish » (laissez votre création fleurir en français) sera sa dernière phrase destinée aux lecteurs de LencreNoir.com.

Nouvelles similaires

  1. Magali Fergie Kunsevi
    Juil 20, 2015 - 09:29

    ❤️

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share