Serena Jameka Williams est une joueuse de tennis américaine née le 26 septembre 1981 à Saginaw, dans l'État du Michigan. Elle a, à ce jour, remporté douze tournois du Grand Chelem en simple, onze en double dames avec sa soeur Venus Williams et deux en double mixte, soit un total de vingt-cinq, ce qui fait d'elle une des plus grandes joueuses de l'histoire.

Serena Williams bannit du tennis ?

Serena Williams est décrite dans le magazine Times comme «l’une des rares championnes qui a transcendée son sport et marqué la société ».

Serena Jameka Williams est une joueuse de tennis américaine née le 26 septembre 1981 à Saginaw, dans l'État du Michigan. Elle a, à ce jour, remporté douze tournois du Grand Chelem en simple, onze en double dames avec sa soeur Venus Williams et deux en double mixte, soit un total de vingt-cinq, ce qui fait d'elle une des plus grandes joueuses de l'histoire.

Serena Jameka Williams est une joueuse de tennis américaine née le 26 septembre 1981 à Saginaw, dans l\’État du Michigan. Elle a, à ce jour, remporté douze tournois du Grand Chelem en simple, onze en double dames avec sa soeur Venus Williams et deux en double mixte, soit un total de vingt-cinq, ce qui fait d\’elle une des plus grandes joueuses de l\’histoire.

Partout, les gens la perçoit maintenant dans un contexte plus large, la reconnaissant comme quelqu’un qui a partagé une partie de ses gains – une fiche en carrière de 30 millions de dollars en bourses, ainsi que plusieurs millions de dollars de son entreprise de vêtements — avec ceux qui n’ont pas grand-chose.

Les oeuvres charitables de Serena Williams s’étendent jusqu’en Afrique. Âgée de 28 ans Williams donne de plus en plus l’impression que le tennis, la célébrité et la richesse sont secondaires à sa plus grande mission. Il y a deux ans, elle a créé une école à Matooni, trois heures au sud-est de Nairobi. Elle a été ravie, lors de sa récente visite au Kenya, de voir qu’il est en plein essor. Il y a plus à venir. Elle a également un organisme de bienfaisance qui place les enfants défavorisés des ghettos à l’Université, une obsession dont elle a hérité de son père, Richard.

« Le tennis n’est jamais ma priorité », dit-elle, lors d’une entrevue donnée à Rome sur une terrasse ombragée au Foro Italico, théâtre de son premier tournoi depuis sa victoire sur pratiquement une jambe, de son cinquième titre de l’Open d’Australie en janvier dernier. Il s’avère que ses préoccupations sont plus spirituelles que physiques. « Le tennis est une opportunité. J’ai été tellement chanceuse d’être née en bonne santé, d’avoir deux parents qui sont près de moi, qui prennent soin de moi et qui veulent que je performe C’est peut-être le pourquoi de ma réussite au tennis : alors, je peux aussi aider les autres.

Elle semble vivre dans un monde parfait. Elle est assez importante comme athlète pour être invitée à la Maison Blanche. Elle a été classée n ° 1 dans le monde, une distinction qu’elle a gagné cinq fois en huit ans, pour un total de plus de 100 semaines.

Pourtant, pour quelqu’un qui semble avoir tout, pour quelqu’un dont le nom suggère la sérénité et qui se meut avec aisance dans la société des puissants et des pauvres, la paix n’est pas toujours présente. Huit mois après le plus grand traumatisme de sa carrière publique – une spectaculaire dispute avec la juge de ligne aux US Open. En effet, après que la juge de ligne ait signalé une faute, Serena lui dit alors : « Je vais enfoncer cette putain de balle dans ta putain de gorge. »

Serena Williams

Serena Williams

Ce n’était pas le genre de tennis que voulait montrer l’adepte des Témoins de Jéhovah. C’était comme si l’image, le sourire et sa bonté tombèrent dans un puits au fond de l’âme de Serena. Ce fut un moment de l’instantané, un peu comme la nuit quand Tiger Woods écrasa sa Cadillac dans une bouche d’incendie à l’extérieur de sa maison en Floride. Il a ensuite observé les médias et rampé sur ce qui lui restait de sa réputation pour demander pardon au public. C’est comme si deux athlètes noirs, dominant dans un sport pratiqué par des gens de la classe moyenne et historiquement « blancs », avaient laissé tomber leurs sensibles bienfaiteurs.

Woods a vécu l’enfer mental et une confession publique, Serena a exprimé l’indifférence, ensuite le regret. Contrairement à la façon dont Woods a conçu sa réhabilitation, elle n’a pas encore digéré ce qu’elle trouve comme injuste. Elle a d’abord été condamnée à une amende 10 000 $, plus 500 $ pour abus de la raquette, mais, une fois que les hommes en vestons se sont mis à y réfléchir, elle écopé d’un montant supplémentaire de 175 000 $, et deux ans de probation. Si elle transgresse de nouveau, elle sera bannie. John McEnroe dans toute sa splendeur n’a pas atteint de tels sommets de la scélératesse. Son crime, paraît-il, était de défendre ses propos comme étant normal, et comme quelque chose que les joueurs disent régulièrement à l’officiel.

Est-ce que retourner sur les lieux de son embarras suprême sera une expérience traumatisante? « Non, je vais essayer de faire de mon mieux et de gagner. Je ne pense même plus à cela.

Pensez-vous que vous avez été traité injustement? « Tout à fait. Je pense que l’amende était scandaleuse. Et je suis en période de probation. OK les gars, je suis en période de probation. Ooh. Si je fais quelque chose de mal, je vais être arrêté. Ha ha [pauses de rire]. Honnêtement, qui a fait ça auparavant? C’est fou. Je veux rencontrer mon agent de probation. Je n’ai pas eu une réunion avec mon agent de probation jusqu’à maintenant. [Rires de nouveau]. Je pense que je devrais être vérifiée tous les mois. »

Dans cinq à dix ans, je dirai à mes enfants, maman était en probation. C’est si drôle. J’ai dû payer une amende. J’ai reçu une plus forte amende que des joueurs de football américain qui ont battu les gens, frappé, cassé le cou et tué des gens. C’est une blague et je n’ai pas peur de dire que c’est une blague, à qui que ce soit. « 

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.