À l'automne dernier, le royaume chérifien est passé à l'offensive en lançant un vaste programme de développement en matière d'énergies renouvelables. Le pays entend devenir un leader dans ce domaine.

Le Royaume du Maroc, un leader mondial de l’énergie verte

À l'automne dernier, le royaume chérifien est passé à l'offensive en lançant un vaste programme de développement en matière d'énergies renouvelables. Le pays entend devenir un leader dans ce domaine.

À l'automne dernier, le royaume chérifien est passé à l'offensive en lançant un vaste programme de développement en matière d'énergies renouvelables. Le pays entend devenir un leader dans ce domaine.

Le Maroc, officiellement le Royaume du Maroc (en arabe : المملكة المغربية), ou encore le Royaume chérifien, est un pays situé dans le nord-ouest de l’Afrique et faisant partie du Maghreb, poursuit une série de politiques énergétiques visant à devenir un leader mondial dans les énergies renouvelables.

Depuis que le pays a signé La Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (CCNUCC), et le Protocole de Kyoto, en 2000, le gouvernement du Maroc a adopté des mesures en faveur de l’environnement.

Il y a environ un an de cela, le processus des politiques environnementales a été accéléré. Le projet environnemental marocain s’étale sur un horizon de dix années et couvre plusieurs secteurs, comme la conservation de l’eau et la valorisation des résidus.

Dans le cas des résidus, l’objectif est que 90 % des déchets produits dans le royaume devrait être recyclé d’ici les dix ans. Le pourcentage actuel est de 70 %. Le pays a des ambitions encore plus grandes pour la production d’énergies renouvelables, mais rappelle que 97 % de l’énergie au Maroc est actuellement importée, et c’est principalement du pétrole.

« Avec l’augmentation de la qualité de vie et le développement économique, les besoins énergétiques vont tripler d’ici 2030. Il est urgent de développer les capacités énergétiques du pays », a déclaré Mustapha Bakkoury, le président du directoire de l’Agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN), à La Tribune. Selon lui, les énergies renouvelables, comme l’énergie solaire et l’énergie éolienne, devraient représenter 42 % de la capacité énergétique du pays en 2020.

La production devrait atteindre 2.000 mégawatts dans chacun des domaines. Le pays installe présentement sa première centrale hydroélectrique et développe aussi des projets dans le domaine éolien.

En novembre 2009, Le Maroc a annoncé un projet d’énergie solaire de grande envergure. « Le Maroc joue un rôle central en termes d’énergie dans la région et peut être un pilier en matière d’énergie entre l’Europe et l’Afrique », a déclaré Amina Benkhadra, le ministre de l’Énergie, des Mines, de l’eau et de l’Environnement du Maroc.

Aujourd’hui, les énergies renouvelables représentent 13,5 % de la consommation totale d’énergie comptabilisée dans le monde et 18 % de la production mondiale d’électricité . La biomasse et les déchets assurent l’essentiel de cette production (10,6%).

La production électrique renouvelable provient principalement de l’hydraulique (90 %). Le reste est très marginal : biomasse 5,5%, géothermie 1,5%, éolien 0,5% et le solaire 0,05%.

Le Maroc est la cinquième puissance économique d’Afrique. Il est la deuxième puissance économique maghrébine après l’Algérie. Le taux de croissance du Maroc était en 2008 d’environ 6,5 %.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share