La thématique du Mois del'Histoire des Noirs 2015 est «Défends tes convictions».

Mois de l’Histoire des Noirs 2015 promeut ses valeurs

La 24e édition du Mois de l’Histoire des Noirs qui est maintenant un happening annuel des Montréalais, s’est ouverte gracieusement à hôtel de ville situé dans le Vieux-Montréal. Vieux, jeunes, francophones, anglophones, africains, antillais se sont réunis pour souligner leurs diversités au sein de leur communauté.

La thématique du Mois del'Histoire des Noirs 2015 est «Défends tes convictions».

La thématique du Mois de l’Histoire des Noirs 2015 est «Défends tes convictions».

Plusieurs consuls et distingués invités ont pu remarquer l’absence du maire de Montréal Denis Coderre qui a boudé la soirée dont l’électorat lui ai déjà fortement acquis.

Comme depuis les cinq dernières années, c’est la Banque TD qui se veut, comme l’a spécifié le directeur du Group TD M. Williams dans son discours, un employeur et une banque de choix de la communauté Noire, qui finance certains événements qui se dérouleront tout au long du mois de février. Des activités culturelles pour éveiller sinon faire connaître un pan de l’histoire canadienne largement éludé du cursus scolaire québécois.

Toujours fin orateur, le président de l’organisation du Mois de l’Histoire des Noirs, M. Farkas avant la présentation des douze lauréats qui composeront le calendrier annuel, annonce que cette itération sera sous le thème de Malcolm X. Une figure emblématique forte, musulman  en plus qui note un besoin de la communauté Noire de reconnaître ses propres leaders, malgré le salissage qu’est connu les plus fervents. Ceci s’inscrit dans un temps ou « ne pas être Charlie » vous attirera des sarcasmes de la majorité acculée au bulldozer médiatique.

C’est dans cette même mouvance que cette année l’Union Africaine a choisi pour président de l’organisation panafricaine M. Robert Mugabe. Un homme très loin de faire l’unanimité en Occident, lui qui a repris les terres des fermiers Blancs au Zimbabwe pour les remettre à des Noirs. Le président américain Georges Bush lui a même déclaré la guerre dans les années 2000.

Ceci étant, chaleureusement accueillit, les lauréats 2015 sont le Néo-Écossais M. Skipper Dean qui arbore la « Fierté », la Sénégalaise Lydie Olga Ntap apporte la « Lutte ». Ricardo Daly mieux connu dans le milieu sous son pseudo Rickey D incarne l’«Égalité ». L’engagé Édouard Rousseau qui aveugle décroche avec succès deux maîtrises est  l’ « Engagement » personnifié. Docteure en droit à l’Université Columbia, Adelle Blackett représente la « Justice sociale ».

Frère et sœur, Steve Jecrois et Anna Domond, fondateurs du mythique restaurant haïtien Steve-Anna, portent l’«Union ». Titulaire d’un MBA et active politiquement au sein du Parti Libéral du Québec (PLQ) Madwa-Nika Cadet affiche son « Progrès ». Ben Marc Diendéré part à la « Conquête » des entreprises auxquelles il siège habilement.

L’ « Ambition » de Dominique Anglade ne lui a peut-être pas permis d’afficher sa présence, mais lui permettra sûrement d’atteindre des sommets. De la République Démocratique du Congo, Lawrence Kitoko-Lubula annonce le « Courage ». Aux origines haïtiennes, Alix Rey symbolise l’« Intégrité ». Ovationné, le Burkinabé Bebeto Ulrich Lonsili apporte la « Non-violence » à la sauce.

Les chanteurs Valérie Daure et Alan Prater sont les porte-parole de l’édition 2015 du MHDN. Mais c’est avec Skipper Dean qu’elle couple sa voix pour un émouvant Lean on me, acclamé solidement par les participants qui pourront découvrir tout au long du mois de février, les activités offertes par l’organisation du Mois de l’Histoire des Noirs et les autres initiatives associatives ou individuelles. Participez.

 

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share