Lena Horne, première femme noire à Hollywood et également activiste pour la condition des Noirs aux États-Unis

Lena Horne fut une chanteuse américaine de jazz, de chanson populaire et une actrice de films musicaux. Elle était surnommée "la tigresse" à cause de sa silhouette féline.

Lena Horne fut une chanteuse américaine de jazz, de chanson populaire et une actrice de films musicaux. Elle était surnommée "la tigresse" à cause de sa silhouette féline.

Lena Mary Calhoune Horne (née le 30 juin 1917 à Brooklyn, New York – décédée le 9 mai 2010) est une chanteuse américaine de jazz, de chanson populaire et une actrice de films musicaux. Elle était surnommée « la tigresse » à cause de sa silhouette féline.

Elle a fait ses débuts dans la musique en 1934 comme danseuse dans la troupe du Cotton Club, célèbre cabaret de Harlem où elle devient chanteuse trois ans plus tard, accompagnée par l’orchestre de Charlie Barnet. Lena Horne se fait ensuite remarquer sur Broadway et entame une carrière cinématographique.

Après un faux départ dans un film musical parlant de 1938, intitulé « The Duke is Tops », Horne est la première femme afro-américaine à signer un contrat de longue durée avec un studio d’Hollywood, la Metro-Goldwyn-Mayer. Elle y fait ses débuts en 1942 dans Panama Hattie et devient célèbre en 1943 pour son interprétation de Stormy Weather dans le film du même nom. Elle apparaît ensuite dans de nombreuses comédies musicales de la MGM, toutefois elle n’aura que peu de premiers rôles du fait de sa couleur de peau, par peur du boycottage dans les États du sud, où les cinémas refusaient de projeter des films ainsi distribués. La seule exception notable est Cabin in the Sky (1943), bien qu’une des parties de son corps y soit coupée, car considérée comme trop suggestive par les censeurs. Elle manque de jouer le rôle Julia LaVerne dans la version de 1951 de Show Boat qui échoit finalement à Ava Gardner.

Horne a été longtemps impliqué dans le mouvement des droits civiques. En 1941, elle a chanté au Café Society et a travaillé avec Paul Robeson. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, pour de divertir les troupes de l’USO (United Service Organizations, pont entre les services militaires américains et le public), elle a refusé de performer pour un public ségrégué ou les prisonniers de guerre allemands blancs étaient assis en face de militaires américains noirs », selon sa biographie de Kennedy Center. Depuis l’armée américaine a refusé d’autoriser un public sans ségrégation. Elle a fini par mettre sur un spectacle pour un public mixte de soldats américains en noir et prisonniers de guerre allemands blancs.

Elle faisait partit d’une réunion du NAACP (National Association for the Advancement of Colored People) avec Evers Medgar à Jackson au Mississippi, le week-end avant qu’Evers a fut assassiné. Le National Association for the Advancement of Colored People (en français : association nationale pour l’avancement des gens de couleur), en général désignée par son sigle NAACP est une organisation américaine de défense des droits civiques. Elle a été fondée en 1909 à partir du Niagara Movement qui avait été créé en 1905 par William Edward Burghardt Du Bois

Lena Horne a également rencontré le président John F. Kennedy à la Maison Blanche deux jours avant son assassinat. Elle était à la présente à la Marche vers Washington.  La Marche vers Washington pour le travail et la liberté (en anglais March on Washington for Jobs and Freedom) est une marche politique qui se déroula à Washington, D.C. le 28 août 1963. Martin Luther King Jr. y fit son discours historique « I Have a Dream » au Lincoln Memorial.

Lena Horne fait un retour dans les années 1990 avec deux albums enregistrés pour le label Blue Note.

Lena Horne fait un retour dans les années 1990 avec deux albums enregistrés pour le label Blue Note.

La marche fut organisée par un groupe de défenseurs des droits civiques, de syndicats et d’organisations religieuses. Le nombre des participants varie de 200 000 (police)  plus de 300 000 (leaders de la marche). Environ 80% des marcheurs étaient des Afro-américains et 20 % des Blancs ou d’autres groupes ethniques. La marche est créditée d’avoir aidé le vote du Civil Rights Act de 1964 et du Voting Rights Act de 1965. Lena Horme y a fait un discours pour le NAACP et le Conseil national des femmes noires (National Council of Negro Women, NCNW) Elle a également travaillé avec Eleanor Roosevelt afin d’adopter des lois anti-lynchage.

Horne épouse Lennie Hayton, un juif américain. Hayton est l’un des premiers chefs d’orchestre, arrangeur de la MGM. Le mariage perdure jusqu’à la mort de Hayton en 1971, en dépit d’un environnement hostile. En effet, les directeurs exécutifs des studios désapprouvent cette union interraciale et le couple est mis au ban. Dans sa biographie coécrite avec Richard Schickel, Horne raconte les pressions énormes et les injures qu’ils durent subir.

Dans les années cinquante, le couple est accusé d' »activités antiaméricaines  » ce qui vaudra à Lena Horne une traversée du désert émaillée de quelques disques qu’elle parvient tout de même à enregistrer pour la RCA. C’est en 1957 et grâce à la revue Jamaïca qu’elle renoue avec le succès. Elle enchaînera avec des tournages et un certain nombre de revues jusque dans les années 1970.

Elle fait un retour dans les années 1990 avec deux albums enregistrés pour le label Blue Note.

httpv://www.youtube.com/watch?v=QCG3kJtQBKo

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share