22 mars: Journée mondiale de l'eau

L’eau polluée tue plus que les guerres, annonce l’ONU pour la journée mondiale de l’eau 2010

22 mars: Journée mondiale de l'eau

22 mars: Journée mondiale de l’eau

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté le 22 décembre 1992 la résolution A/RES/47/193 qui déclara le 22 mars de chaque année « Journée mondiale de l’eau », à compter de l’année 1993, conformément aux recommandations de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (CNUED).

Le constat cette année est que presque toutes les eaux usées produites dans les foyers, les entreprises, des fermes et des usines des pays en développement finissent dans les rivières et les mers sans être décontaminées.

Et jusqu’à 60 pour cent des eaux purifiées sont perdus dans des tuyaux qui fuient et qui sont mal entretenus dans des réseaux d’égouts désuets, selon un rapport publié aujourd’hui. Empêcher la perte de la moitié de ces eaux pourraient donner de l’eau potable à 90 millions de personnes sans avoir recours de nouvelles infrastructures coûteuses, affirme l’ONU.

« L’ampleur de l’eau polluée fait que plus de gens meurent d’eau contaminée et polluée que de toutes autres formes de violence, y compris les guerres, » dit l’Organisation des Nations Unies pour l’environnement (PNUE)

Ceci comprend 2,2 millions de personnes dont le décès sont attribués à la diarrhée, surtout à partir de l’eau sale, et 1,8 million d’enfants âgés de moins de cinq succombent à des maladies à transmission hydrique. Cela équivaut à un enfant tous les 20 secondes.

Les résultats ont été présentés lors d’une conférence de trois jours qui s’est tenue dans la capitale kényane, Nairobi. Cette rencontre coïncide avec l’objectif annuel sur l’approvisionnement en eau propre et durable pour une population qui devrait augmenter de 50 pour cent au cours des quatre prochaines décennies.

«Si le monde veut vivre sur une planète de 6 milliards d’habitants se dirigeant à plus de 9 milliards d’ici 2050, nous avons besoin pour d’être plus intelligent sur la façon dont nous gérons nos eaux usées », Achim Steiner, directeur du PNUE, a déclaré dans un communiqué de presse. « Le gaspillage de l’eau c’est littéralement comme tuer des gens.”

Moins de douze kilomètres de la conférence sur l’eau, Grace Gathura a passé lundi matin, comme elle le fait toujours – à faire la queue pour de l’eau d’un puits dans le bidonville de Kibera à Nairobi.

Le bidonville, est la demeure de 1 million de personnes, ignorées par les autorités de la ville, est réputée pour ses «toilettes volantes». Sans latrines décentes, dans leurs huttes aux murs de tôle, les gens sont obligés de déféquer dans des sacs de plastique, qui sont ensuite jetés sans ménagement par la porte. Ces déchets sont parmi les 2 millions de tonnes d’eaux usées et des déchets industriels ou agricoles qui aboutissent dans les rivières et cours d’eau chaque jour. On utilisera ensuite ces sources d’eau pour la cuisine et le nettoyage.

«Je vis à Kibera depuis 12 ans, et ça ne fait que deux ans que ce puits a été creusét », a déclaré Mme Gathura. «Avant, il y avait des gens qui vendaient l’eau potable à des prix  trop élevés. Mais même maintenant, chaque jour, il y a plusieurs d’entre nous qui ne trouve pas d’eau potable, et beaucoup de gens tombent malades ».

Selon le rapport du PNUE, plus de la moitié des lits d’hôpitaux mondiaux sont occupés par des personnes aux prises avec des maladies liées à l’eau contaminée.

Des solutions faciles?

« Cela semble un défi insurmontable, mais il existe des solutions où l’ingéniosité humaine alliée à la technologie et les investissements dans les systèmes de purification naturels comme les terres humides, les forêts et les mangroves peuvent fournir de l’eau propre pour un monde plus sain», a déclaré M. Steiner.

En plus de la recommandation à concentrer nos efforts sur notre tuyauterie poreuse, la rencontre de la journée mondiale de l’eau a appelé la population mondiale à créer plus de systèmes de recyclage de l’eau et d’investir dans d’épuration de de celle-ci.

Un enfant vient de mourir, cause : l’eau

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share