La Journée internationale de la paix, observée chaque année le 21 septembre, est un appel international au cessez-le-feu et à la non-violence. La paix entre les nations est la mission fondatrice des Nations unies.

Le 21 septembre marquera la Journée Internationale de la Paix

La Journée internationale de la paix, observée chaque année le 21 septembre, est un appel international au cessez-le-feu et à la non-violence. La paix entre les nations est la mission fondatrice des Nations unies.

La Journée internationale de la paix, observée chaque année le 21 septembre, est un appel international au cessez-le-feu et à la non-violence. La paix entre les nations est la mission fondatrice des Nations unies.

L’Afrique va marquer la Journée internationale de la Paix avec le reste du monde le mardi, a déclaré le président de l’Union africaine (UA), Jean Ping.

M. Ping a déclaré que cette journée aurait une signification particulière pour les Africains, car il serait le point culminant de l’année 2010 pour la paix et la sécurité, a déclaré le Gabonais au cours de la session extraordinaire de l’UA sur l’examen et la résolution des conflits en Afrique, tenue à Tripoli le 31 août 2009 .

M. Ping a signalé que la journée serait l’occasion pour les dirigeants africains de renouveler l’engagement qu’ils ont pris à Tripoli et a montré, par un exemple personnel, leur engagement pour la paix.
De nombreux conflits sont présents en Afrique :

–  Conflits dits « ethniques » dont les causes de certains sont attribuées au tracé des frontières ne tenant que très peu compte de l’histoire et de l’organisation sociétale des diverses composantes culturelles du continent africain;

– Conflits dits « politiques » du fait de gouvernements irresponsables faisant passer les intérêts des dirigeants avant ceux des populations locales en dépit de leur pauvreté ;

– Conflits dits « sociaux politiques » dus à cette extrême pauvreté;

– Des guerres civiles aux enjeux internationaux éclatent pour le contrôle des matières premières dont la commercialisation n’enrichit que rarement les populations locales.

L’Afrique est le continent le plus ravagé par les conflits. Selon l’Atlas stratégique 2008, sur 35 conflits graves répertoriés dans le monde, 13 sont situés en Afrique, où 15 pays sur 53 sont concernés par une « crise d’intensité moyenne à haute ». Le premier fournisseur d’armement en valeur à l’ensemble du continent étant entre 1998 et 2005 la France.

Par un cercle vicieux, ces conflits entraînent la pauvreté puis des conflits sociaux, ce qui favorise l’éclatement d’autres conflits.

Dans un souci de préserver la paix sur le continent, l’Organisation de l’unité africaine a été créée en 1963, puis remplacée en 2002 par l’Union africaine. En 2008, sur 88 000 casques bleus de l’ONU déployés dans le monde, 61 000 sont engagés en Afrique dans huit conflits ouverts ou larvés. Pour les Nations unies, la facture militaire africaine atteint 5,5 milliards de dollars sur un total mondial de 7,2 milliards.

Jean Ping (né le 24 novembre 1942 à Omboué au Gabon), est un diplomate et homme politique gabonais. Il est élu président de la commission de l’Union africaine le 1er février 2008. Il était ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de la Francophonie de la république du Gabon du 25 janvier 1999 au 6 février 2008. Il est titulaire d’un doctorat d’État en sciences économiques de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il est né à Omboué. Son père est un Chinois du Wenzhou (sud-est de la Chine), qui s'est marié à une Gabonaise.

Jean Ping (né le 24 novembre 1942 à Omboué au Gabon), est un diplomate et homme politique gabonais. Il est élu président de la commission de l’Union africaine le 1er février 2008. Il était ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de la Francophonie de la république du Gabon du 25 janvier 1999 au 6 février 2008. Il est titulaire d’un doctorat d’État en sciences économiques de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il est né à Omboué. Son père est un Chinois du Wenzhou (sud-est de la Chine), qui s'est marié à une Gabonaise.

Si la paix ne peut être atteint en une journée, le 21 septembre permet toutefois aux Africains de célébrer des succès notables dans les efforts de paix et de mettre la paix en pratique dans un moment unique de coopération collectif, a annoncé M. Ping .

Les conflits violents, a-t-il dit, ont considérablement diminué depuis le milieu des années 1990 en raison de la volonté commune des dirigeants africains de maintenir la paix et le soutien de l’Organisation des Nations Unies et d’autres partenaires internationaux.

M. Ping, estime que les pertes économiques combinées sont de l’ordre d’environ 300 milliards de dollars depuis 1990 pour les pays africains touchés par des conflits. Il ajoute que la lutte contre les conflits est essentielle à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) sont huit objectifs que les États membres de l’ONU ont convenu d’atteindre d’ici à 2015. La déclaration fut signée en septembre 2000.

Les objectifs sont:

1. Réduire l’extrême pauvreté et la faim
2. Assurer l’éducation primaire pour tous.
3. Promouvoir l’égalité et l’autonomisation des femmes.
4. Réduire la mortalité infantile.
5. Améliorer la santé maternelle.
6. Combattre le VIH/SIDA, le paludisme et d’autres maladies.
7. Assurer un environnement humain durable.
8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement.

M. Ping atteste que l’Union Africaine, en partenariat avec l’ONU et d’autres acteurs, sont déterminée à ne négliger aucun effort pour mettre fin aux conflits et maintenir la paix en Terre Africaine.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share