L’agression de la jeune fillette noire de 10 ans, la pointe de l’iceberg?

L’agression sauvage dont la brutalité inhumaine a secoué non seulement Montréal mais le Québec tout entier montre encore en quoi les problématiques du racisme et de la haine peuvent être dévastatrice. Le racisme blesse et tue à chaque année.

La multiplication d’actes racistes et haineux est particulièrement inquiétante. Les chiffres et les données la Ligue des Noirs du Québec les regarde toujours attentivement et c’est en fonction de ceux-ci qu’elle s’adresse aux autorités dans le cadre de son mandat :

Citation : https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/220317/dq220317a-fra.htm

Lundi, le 14 mars 2022 à Pointe-aux-Trembles, une fillette de 10 ans se fait battre en pleine rue par un inconnu.

Le nombre de crimes motivés par la haine augmente fortement de mai à décembre 2020, le nombre de crimes motivés par la haine (+52 %) a augmenté considérablement.

Selon les données de l’Enquête sociale générale (ESG) de 2019 sur la sécurité des Canadiens (victimisation), au cours des 12 mois ayant précédé l’enquête, les Canadiens ont été victimes de plus de 223 000 incidents criminels qui, selon eux, étaient motivés par la haine Parmi ceux-ci, environ 1 incident sur 5 (22 %) a été signalé à la police.

Voir sur le même sujet :
https://lactualite.com/actualites/2020-forte-hausse-des-crimes-haineux-au-canada-surtout-contre-la-race-et-lethnie/

Ouvrons les yeux

Statistique Canada rapporte que les services de police du Canada ont déclaré 2669 affaires de crimes haineux en 2020, 37 % de plus qu’en 2019. C’était aussi le nombre le plus élevé de crimes du genre enregistré depuis que des données comparables sont devenues disponibles en 2009.

Les Noirs sont les personnes les plus ciblées et touchées par la haine au Canada.

L’agence fédérale a observé en 2020 que le nombre de crimes haineux ciblant la race ou l’origine ethnique a bondi de 80 % par rapport à un an plus tôt. Les plus fortes augmentations ont ciblé, dans l’ordre, les Noirs, les Asiatiques de l’Est ou du Sud-Est, les Autochtones et les Sud-Asiatiques. En 2020, le nombre de tels crimes contre chacun de ces groupes a atteint un sommet inégalé depuis 2009.

Les victimes ne jouent pas aux victimes elles sont atteintes et ciblées. Dénoncer inacceptable et agir est nécessaire. L’attaque subie par la jeune fillette noire de 10 ans n’est malheureusement que la pointe de l’iceberg. Les gens des communautés atteintes sont pleinement conscientes d’être des cibles être noir et asiatique est être une cible et à ce jour aucune mesure n’a permis une baisse appréciable c’est à dire quantifiable du racisme bien que les autorités aient commencé à s’attaquer à la problématique de racisme.

La Ligue des Noirs du Québec attend des résultats quantifiables observables montrant une
amélioration.

Citation 1. du journal la presse auteur Henri Ouellette-Vézina
https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/2022-03-16/fillette-agressee-a-pointe-aux-trembles/l-accuse-sera-detenu-a-l-institut-philippe-pinel.php

Tanvir Singh, accusé de voies de fait graves, voies de fait armés, voies de fait causant des lésions corporelles et possession d’une arme dans un dessein dangereux, a comparu par visioconférence en fin d’après-midi. Il sera détenu à l’Institut de psychiatrie légale Philippe-Pinel d’ici son retour devant la Cour, le 23 mars.

Des criminels racistes désaxés ou des monstres racistes sans foi ni loi existent pour les voir il suffit d’ouvrir les yeux. Pour eux assouvir leur plus bas instinct est ce qui compte. Certains ont même été filmés en pleine action dans le métro de Montréal :

Qui seront les prochaines victimes ?

Lorsque la société n’envoie pas un message clair cela entraîne toujours des conséquences à court ou à long terme. La jeune fillette gardera vraisemblablement sa vie durant en mémoire les souvenirs de son agression et donc des séquelles.

Que fera notre société? Fera-t-elle en sorte qu’un message clair et non équivoque passe publiquement pour faire comprendre que toute attaque sauvage et raciste est non seulement inacceptable mais entraîne de lourdes conséquences?

Si ce message n’est pas lancé il y a fort à parier que plus tard nous aurons à le regretter. Il y en effet d’autres fillettes et des criminels qui regardent et observent. Il était prévisible qu’une enfant fasse les frais du racisme publiquement tôt ou tard.

Le gouvernement du Québec a commencé à agir pour lutter contre le racisme sur une base nationale et a commencé à appliquer plusieurs recommandations de la Ligue des Noirs du Québec et d’autres organismes. C’est un début mais il y cependant possibilité de faire mieux nous devons faire mieux. Dans sa haine le gouvernement fédéral et provincial l’ont bien compris un raciste pourrait commettre un acte ou une série d’actes qui toucherait non seulement ses cibles mais aussi une partie de la majorité blanche de la population : Pour des raisons de sécurité et d’intérêt public nous n’avons pas donné d’exemples précis. Ce qu’il importe de retenir c’est que la lutte contre le racisme est l’affaire de tous.

La Ligue des Noirs du Québec travaille en ce moment même sur un projet de loi aux fins de rendre plusieurs actes racistes partie intégrante du code criminel canadien comme c’est déjà le cas dans d’autres pays. Le projet de loi 229 du fédéral sur la haine est loin d’être la panacée et devrait être accompagné d’un autre si ce n’est de plusieurs portant sur le racisme.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2019 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
Ok, J'accepte
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
OK, j'accepte