L’Auditoire, un nouvel espace interculturel dans la métropole montréalaise

C’est en grande pompe que le Mile End accueillait, le 26 aout 2015, l’inauguration du Centre Interculturel l’Auditoire. Une sphère qui sera l’hôte de conférences, de débats et qui assurera la pérennité d’une radio toute aussi pluriethnique et multilingue qu’est Radio Centre-Ville.

L'ouverture de l'Auditoire coïncidait avec le 40e anniversaire de Radio Centre-Ville.

L’ouverture de l’Auditoire coïncidait avec le 40e anniversaire de Radio Centre-Ville, un des seules radio multilingue au Canada qui diffuse dans sept langues différentes.

Né dans un effort de parfaire l’offre culturel en diversifiant leurs activités et de pallier au manque de financement gouvernemental envers les ressources authentiquement communautaires, l’ouverture de l’Auditoire a su rallier politiques et média gauchistes dans son bistro de 950 pi2. Ainsi pour près de 200$ « Le Micro est à vous » pendant trente minutes et rabais pour les membres. Un fait surprenant est que le pamphlet qui propose ces tout nouveaux services, n’affiche aucune personne issue de minorité visible. Zéro.

Dans l’assemblé mixte accueillie par une architecture novatrice pensé par Oscar Ramirez, on a pu apercevoir, le très populaire maire de Montréal Denis Coderre, le député provincial Amir Khadir, au fédéral Alexandre Boulerice et finalement Mélanie Joly, l’aspirante libérale discutée dans Ahuntsic–Cartierville.

Dans son allocution, le président du c.a. Ricardo Costa avoue qu’après avoir perdu beaucoup d’argent, ils ont choisit de se prendre en main. Radio Centre-Ville étant propriétaire de l’édifice, ils ont évacué un restaurant « lugubre » et développé la possibilité d’avoir un lieu multifonctionnel que les communautés culturelles montréalaise s’approprieront, espère-t-il.

Au micro, Denis Coderre, lui-même animateur de radio pendant trois années a CKVL, a reconnut la singularité de Radio Centre Ville, « un modèle concret » selon ses propres mots. Le maire confesse même avoir un peu appris son créole avec les gens de la communauté haïtienne à la radio qui existe depuis les années 70. Pour Denis Coderre, l’organisme reflète parfaitement le « Montréal, capitale du vivre ensemble« .

Félicitant les artisans et surtout les artisanes pour l’ouverture de l’Auditoire, Amir Khadir, le député de Mercier, s’est dit triste que l’action communautaire soit si peu soutenue par les gouvernements. L’homme de gauche fut prompt à dénoncer un important conglomérat médiatique québécois qu’il se tint de nommer. Ce conglomérat (qu’on imagine être Québécor), bénéficie de 25 millions de dollars chaque année pour un soi-disant réseau communautaire qu’il administre avec des émissions produite par des boites privées précise-t-il. Il n’y a de communautaire que la façade et le nom selon Amir Khadir, contrarié que des projets comme l’Auditoire aient tant de mal à se financer.

En plus d’offrir un espace d’expression culturelle visant les diverses communautés montréalaises, l’Auditoire est également un joli bistro situé au 5212 St-laurent, designé finement par la firme Cardin Ramirez Julien. Il inclue un café solidaire dans son menu et sur les murs, des écrans qui projetteront des joutes de foot, de hockey ou peut-être un jour d’après le maire Coderre, du baseball local… Un endroit à visiter.

Nouvelles similaires

  1. Fabrice Nguena
    Août 28, 2015 - 02:14

    Super

    Répondre
  2. Kim
    Août 28, 2015 - 01:41

    Bonjour!

    Merci pour ce bel article. Je tiens à souligner que les minorités visibles sont au cœur du projet. Si le dépliant ne présente pas ou peu de gens issus des communautés c’est seulement parce que la photo utilisée est un aperçu (informatisé) de la salle.

    Soyez sans craintes, nous seront tous bien visible sous peu dans la prochaine version du dépliant promo.

    Bien à vous,
    KIM

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.