La ministre de l’Éducation malawite, Eunice Kazembe a nié que l’oeuvre de charité de Madonna ait construit entièrement 10 écoles nouvelles, en spécifiant qu'elle avait en fait construit 1salles de classe.

La présidente malawite accuse Madonna de mentir au monde aux frais du Malawi

La pop star Madonna internationale quitte le Malawi samedi soir, terminant sa 7e tournée dans le pays d’Afrique australe dans la controverse. Madonna est arrivée au Malawi, le lundi 1er avril. Elle a visité dix établissements scolaires que l’organisme Raising Malawi qu’elle a elle-même fondé en 2006, a prétendument construits en collaboration avec autre une ONG américaine, buildOn. Ces institutions scolaires ont provoqué un tollé dans le gouvernement malawite contestant les prétentions que la chanteuse populaire a pu construire ces dix écoles.

La ministre de l’Éducation malawite, Eunice Kazembe a nié que l’oeuvre de charité de Madonna ait construit entièrement 10 écoles nouvelles, en spécifiant qu'elle avait en fait construit 1salles de classe.

La ministre de l’Éducation malawite, Eunice Kazembe a nié que l’oeuvre de charité de Madonna ait construit entièrement 10 nouvelles écoles, en spécifiant qu’elle avait en fait construit 10 salles de classe.

Madonna a été introduite au Malawi en 2006 par son ami Malawite Victoria Kealan. Elle a avoué qu’elle n’avait jamais entendu parler d’un pays qui s’appelle le Malawi avant, mais fut touché par les histoires de Kealan à propos du VIH / SIDA et ses effets sur la population, notamment les enfants.

« Où sont les 10 écoles qu’elle a construites? Elle n’a fait qu’ajouter des annexes dans les écoles déjà existantes. Dans certains cas, elle a simplement rénové un immeuble déjà présent. C’est une insulte au peuple du Malawi. Elle ne peut pas mentir au monde à nos frais », colère la  présidente malawite Joyce Banda.

Initialement, Madonna avait prévu construire une installation de 500 places pour fillettes avant d’opter de construire plusieurs écoles communautaires au profit des enfants du Malawi.

Ce fut le début de ses ennuis, pour le gouvernement malawite qui a accusé l’abandon du projet de manière unilatérale en dépit d’une clause dans le protocole d’entente indiquant qu’aucune des parties ne peut modifier les plans de l’académie sans consulter l’autre.

Plus tard, elle a fermé le bureau de l’ONG au Malawi Raising Malawi. Elle a congédié son personnel en les accusant d’avoir détourné de l’argent. Par ailleurs, la soeur cadette de Joyce Banda, Anjimile Ntila-Oponyo a été la PDG de Raising Malawi. Congédiée, elle poursuit maintenant Madonna.

Vendredi, lors de sa visite au Centre Consol Homes Orphan, l’un des six orphelinats qu’elle finance au Malawi, à 55 kilomètres en dehors de la capitale, Lilongwe, Madonna a reconnu la faille.

« Je tiens à dire que mes raisons d’être ici n’ont jamais changé. Je suis ici parce que je me soucie profondément des enfants du Malawi. C’est ma principale priorité », a-t-elle déclaré aux journalistes. « Donc, quels que soient les défis, les hauts et les bas, les choses que j’ai apprises … Je n’ai pas oublié mon engagement envers les enfants, les orphelins, mais en particulier, tous les enfants du Malawi. »

Lettre de Madonna à la présidente du Malawi, Mme Joyce Banda.

Lettre de Madonna à la présidente du Malawi, Mme Joyce Banda.

La chanteuse a également emmené dans bagages ses quatre enfants – David Banda Mwale 8 ans, Mercy James 8 ans, Rocco 12 ans et Lourdes âgée de 14 ans à Home of Hope, l’orphelinat dans le district de Mchinji, où elle a trouvé son fils David en 2006. l’adoption se finalisera en 2008 et l’enfant est rebaptisé David Banda Mwale Ciccone Ritchie.

Madonna a adopté un autre enfant au Malawi, Mercy James, une fillette de 3 ans en 2009.

La «Material Girl» a également visité l’hôpital central Queen Elizabeth dans la capitale économique, Blantyre, où elle soutient un service de pédiatrie.

«Je suis heureuse d’être de retour ici. Je suis heureuse que David sot de retour pour voir ses frères et soeurs. J’aime le Malawi, je me suis engagé à abolir la pauvreté ici», a-t-elle dit lors de sa visite à l’ancien orphelinat de David.

Pour couronner sa visite dans le pays appauvri, Madonna dans une lettre écrite à la main, non sans faute et surtout sans protocole, qui a pour destinataire la présidente du pays africain, demande, dans une écriture erratique, s’il y aurait une possibilité d’une rencontre. Joyce Banda n’était pas heureuse de la petite note griffonnée, et a déclaré: «Elle est venue sans prévenir dans les villages et fait danser de pauvres pour elle. »  C’est assez insultant!

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share