La coopération entre Cuba et la Jamaïque existe depuis longtemps. En 1970 Cuba offrit et construisit une école en Jamaïque. L'école Jose Marti Technical High School est située à Spanish Town à l’ouest de la capitale Kinston.

La coopération Cuba-Jamaique dans l’Éducation se poursuit

Dans le cadre d’une entente de coopération mutuelle, le ministère de l’Éducation Jamaicain a recruté 16 enseignants cubains pour enseigner dans un certain nombre de ses établissements primaires, secondaires et collégiaux pour l’année 2012-13, qui débutera en septembre 2012.

La coopération entre Cuba et la Jamaïque existe depuis longtemps. En 1970 Cuba offrit et construisit une école en Jamaïque. L'école Jose Marti Technical High School est  située à Spanish Town à l’ouest de la capitale Kingston.

La coopération entre Cuba et la Jamaïque existe depuis longtemps. En 1970 Cuba offrit et construisit une école en Jamaïque. L’école Jose Marti Technical High School est située à Spanish Town à l’ouest de la capitale Kingston.

Les enseignants devraient arriver au mois d’août 2012 sur l’ile située au sud de Cuba. Le recrutement a été facilité par le renouvellement d’une entente bilatérale sur l’éducation entre les gouvernements de la Jamaïque et Cuba, pour un appui professionnel et académique, à travers leurs ministères respectifs de l’éducation.

L’accord a été signé officiellement au cours d’une brève cérémonie au bureau du National Heroes Circle qui git au ministère de l’Éducation à Kingston le mardi (3 juillet). Etaient présent à la signature le ministre de l’Éducation Ronald Thwaites, et l’Ambassadeur de Cuba en Jamaïque, Yuri Gala López.
Décrivant les détails de la signature, l’ambassadeur López a déclaré que les 16 nouveaux enseignants seront à l’oeuvre pour une période de trois ans, et remplaceront un nombre similaire de leurs homologues, dont le mandat, couvrant une période similaire, a expiré à la fin de l’année académique 2011-12.

Actuellement en Jamaïque, un total de 46 professeurs cubains offrent leur service couvrant  six régions et 14 circonscriptions. 236 enseignants ont enseigné en Jamaïque depuis que les deux pays ont signé l’accord bilatéral en 1997.

« Non seulement les enseignants cubains procurent leurs services dans de nombreux pays en développement, mais aussi de nombreux étudiants en provenance de ces pays ont étudié et gradué gratuitement dans les universités cubaines. Actuellement, plus de 250 jeunes jamaïcains étudient dans les universités cubaines dans le cadre du programme de bourses bilatérales. Le renouvellement de cette entente montre que les deux pays continuent d’être fortement engagés dans cet important programme, qui est un autre exemple de coopération Sud-Sud » a déclaré l’ambassadeur López.

Pour atteindre cette presque excellence dans l’éducation vu les conditions, Fidel Castro a, dès 1961, nationalisé les universités, et autres écoles, et les a rendues gratuites. Il n’y a pas de frais pour les étudiants.

Dans ses remarques, M. Thwaites, a noté que, de nombreux étudiants, en particulier au niveau secondaire, excellent en espagnol théorique selon leurs résultats aux examens, ils « sont encore déficients dans la conversation », et a souligné la nécessité de remédier à cette anomalie.

« Donc, la perfusion d’enseignants hispanophones nous donne l’occasion d’ajouter cet élément très important pour la maîtrise de l’espagnol, que nous l’espérons, un jour, deviendra la norme pour le peuple jamaïcain ».

M. Thwaites continue en exprimant sa gratitude au gouvernement cubain pour leur engagement de longue date dans cette coopération bilatérale sur l’éducation, et a invité l’ancienne colonie espagnole d’indiquer la meilleure façon pour la Jamaïque de rendre la pareille.

La responsable de l’éducation pour les langues étrangères, Martha Corbett-Baugh, a déclaré que 45 des 46 professeurs cubains actuellement sur l’île sont directement engagés dans l’enseignement, l’autre étant un coordinateur. Sur les 45, environ 36 enseignent l’espagnol, tandis que les autres enseignent les mathématiques, l’éducation physique, et les arts.

Elle a souligné qu’en plus de ceux qui enseignent aux niveaux primaire et secondaire, pour la première fois il y aura parmi le groupe, trois formateurs qui s’impliqueront dans la formation de professeurs d’Espagnol au niveau primaire.

Mme Corbett-Baugh a également souligné que les enseignants cubains ne sont pas recrutés dans le but de remplacer leurs homologues jamaïcains, mais plutôt de prendre des positions dans les écoles où les directeurs d’école ne pouvaient pas identifier de candidats appropriés.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share