Un ami proche de M. Duvalier, Richard Sassine, a soutenu que M. Duvalier était à la rédaction d'un mémoire qui permettrait de corriger les malentendus à propos de lui et de son mandat.

Jean-Claude Duvalier meurt à 63 ans dans sa ville natale

Jean-Claude Duvalier alias Bébé Doc, dictateur haïtien déchu, trouve la mort dans sa ville natale, à Port-au-Prince, capitale haïtienne. L’homme qui a dirigé le pays avec une brutalité sanglante et à surpris avec un brusque retour d’un exil de 25 ans en 2011 est décédé samedi d’une attaque cardiaque.

À 63 ans, Duvalier fils quitte la vie dans une résidence privée. Le Président Michel Joseph Martelly a annoncé le décès publiquement sur ​le réseau social ​Twitter.

Un ami proche de M. Duvalier, Richard Sassine, a soutenu que M. Duvalier était à la rédaction d'un mémoire qui permettrait de corriger les malentendus à propos de lui et de son mandat.

Un ami proche de M. Duvalier, Richard Sassine, a soutenu que M. Duvalier était à la rédaction d’un mémoire qui permettrait de corriger les malentendus à propos de lui et de son mandat à la tête du seul pays indépendant francophone des Caraïbes.

Habitué à une vie opulente durant son règne, il dînait régulièrement dans des restaurants peu avant sa mort. Il assistait en toute aise à des événements sur l’invitation du Président actuelle Martelly dont l’administration à des parents, alliés et associées à feu M. Duvalier.

M. Duvalier a exercé son pouvoir dans un des gouvernements les plus répressifs de l’hémisphère occidental, en suivant les traces de son père, François, connu sous le nom de Papa Doc, qui est mort lui-aussi dans la même ville de Port-au-Prince un certain 21 avril 1971. Le fils avait 19 ans quand il a assumé la position de « Président à vie », devenant du coup le plus jeune chef d’État de l’époque.

Bien que généralement considéré comme moins sévère que son père, il ne s’est jamais excusé pour les atrocités commises, y compris la répression brutale d’opposants par les mains des redoutables Tontons Macoutes, une milice civile qui a laissé un millier de personnes, si ce n’est plus, sans vie, disparues ou en détenu illégalement. Des centaines de milliers d’Haïtiens ont quitté l’île lors de son pouvoir.

C’est sous une forte pression populaire qu’il quitta la première République noire tout en dépouillant les caisses du pays de plusieurs centaines de millions de dollars malgré des conditions économiques désastreuses, la faim et la malnutrition qui se développait.

De retour d’un exil défavorable sur les ailes d’Air France, il s’est défendu en tant que victimes de son gouvernement devant les tribunaux haïtiens sur des accusations de corruption et de violations des droits de l’homme. M. Duvalier a comparu calmement en cour et nié toute malversation, et a même affirmé que le pays était mieux sous son joug. Un écho répété par beaucoup d’Haïtiens nostalgiques du corset dictatorial du pays qui n’a depuis vu que trop de malheureuses parodies démocratiques.

Son départ avait effectivement ouvert la voie à des élections démocratiques, mais tumultueuses, qui un jour propulsaient Jean-Bertrand Aristide, un ancien prêtre catholique des pauvres, au pouvoir. Des années plus tard le 29 février 2004, lui aussi, a été chassé du pays. Enlèvement dira-t-il. Ce départ induit l’installation d’un nouveau pouvoir par l’intermédiaire des Américains.

« Y avait-il des morts et des exécutions sommaires sous votre gouvernement? » questionnera un juge. « Des décès arrivent dans tous les pays » rétorquera Duvalier d’une voix sourde. « Je ne suis pas intervenu dans les affaires de la police ».

On attribue à son gouvernement des gains de millions de dollars en s’impliquant dans le trafic de drogue et faisant du trafic d’organes sur des Haïtiens.

Un bref communiqué publié par le bureau de M. Martelly dit qu’il avait appris de la mort de M. Duvalier « avec une grande tristesse » et ne fait aucune mention de la poigne de fer du règne de l’ancien président.

« Au nom de tout notre gouvernement et du peuple de Haïti, je profite de cette triste occasion pour présenter mes sincères condoléances à sa famille, ses proches et ses partisans dans tout le pays », a déclaré M. Martelly.

Nouvelles similaires

  1. Africa Torex
    Oct 05, 2014 - 05:16

    Hunnn

    Répondre
  2. Rene Donald
    Oct 05, 2014 - 07:21

    Que son ame repose en paix

    Répondre
  3. Talien Lynder
    Oct 05, 2014 - 09:35

    Nou pap janm gen moun sa yo ankò sou rèy yo tout lòt sanwont yo ap viv .pa gen moun ki fè plis pasé yo papa ak pitit

    Répondre
  4. Germise Jean Louis
    Oct 05, 2014 - 12:03

    que ton ame repose en paix

    Répondre
  5. Marc-Arthur Jean
    Oct 05, 2014 - 12:32

    Condoleance à la famille duvalier que la terre lui soit legère tout le monde doit passer par là c’est la loi de la nature.

    Répondre
  6. Roi Hata Faya IV
    Oct 05, 2014 - 02:16

    Môco Duvalier la Miké solide ossi RIP

    Répondre
  7. Pierre Nickenson
    Oct 05, 2014 - 06:01

    sa fem mal pou prezidan ki mouri a men kesyon mwen ta renmen poze eskel te gentan repanti? peace to Him

    Répondre
  8. Ralph DjMoly Louidort
    Oct 05, 2014 - 06:53

    R.I.P

    Répondre
  9. Da UniQueen
    Oct 05, 2014 - 07:23

    Li te di li Prale lap kite haiti ak on sigaret limen nan de pwent bout pa l la fini nan bouch li

    Répondre
  10. Geraldo Baptichon
    Oct 05, 2014 - 07:37

    R.I.P! Nou pap janm bliyew ! Depi apre 86 peyi ayiti ap drive

    Répondre
  11. Manise Pierre
    Oct 05, 2014 - 07:45

    Tchuipps

    Répondre
  12. Schneider Pierre Cesar
    Oct 05, 2014 - 07:48

    Tout moun kap di président pat bon pagin problem la mairie pafè moun peyè pou bouch min aprè li nou ka di, ki president ki fè mieux? R i p son excellence.

    Répondre
  13. Fouadel Murac
    Oct 05, 2014 - 08:02

    Duvalier haitien pap janm bliyew que nanm ou repose en paix

    Répondre
  14. Hubner Faustin
    Oct 05, 2014 - 08:08

    yon salop konsa hayisyen pata ka jam bliyel…. nou gen foli macout, tout ap jwen pokipew..

    Répondre
  15. Holdisson Frederic
    Oct 05, 2014 - 08:18

    Kodoleyans o makout!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  16. Holdisson Frederic
    Oct 05, 2014 - 08:27

    Cordoleance a la famille macoutiste!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  17. Mariela Solennel
    Oct 05, 2014 - 08:39

    R. I. P

    Répondre
  18. Margarette Xlgirl
    Oct 05, 2014 - 10:29

    Kèlke-pa mwen gan pitye pou li ,,,li se yon viktim de papal ,,,, homosapyen sa chwazi kite pouvwa paske patizanl yo te deside fè san koule masivman li di non a pri sa li pito kite pouvwa ,,,, bagay ke papa dok ak aristid pa tap fè ,,,, yo se 2 pi gro maniak sikopat paranoy ke istwa-n konnen ………antouka li echape a yon kondanasyon ki tap rive kanmenm yon jou ,,,,,,mwen swete ke lot yo pa gantan mouri pou nou menm pèp nou gan sansasyon ke nou gan youn peyi ki ap protej-n ,,,,kont kikonk ,,

    Répondre
  19. Mariam Sangaré
    Oct 06, 2014 - 07:09

    Bonne fête ma chérie

    Répondre
  20. Jean Renald Payen
    Oct 06, 2014 - 01:19

    ARISTIL DEYEW BAZ!

    Répondre
  21. Vasariah Judeline Mazile
    Oct 06, 2014 - 01:42

    Depiw te foure menw nan twop sauce! Fok wale bone, Li te jeune toujou. Nelson Mandela pat foure menl nan sauce, men li mouri a plis laj ke misye akoz twop matyr li te pase nan prizon. Bonne fete Jean Claude Duvalier.

    Répondre
  22. Kerby Jules
    Oct 06, 2014 - 01:58

    R.I.P. Duvalier

    Répondre
  23. Ronald Baptiste
    Oct 06, 2014 - 02:05

    Paix a ton ame baby Doc.

    Répondre
  24. Lemortel Mort
    Oct 06, 2014 - 03:08

    Baby doc nan men kiles ou kite lavi peyi aaa , ale en paix sel bondye ki va konprann ou e jugew , ale ou devan tt pa hypokrite yo deye kite yo pale ok bondye sel met saw t fe ou t fel pou peyiw , Ewa ,Ewa , Ewa

    Répondre
  25. Wildo Robert
    Oct 06, 2014 - 04:08

    tres jeune

    Répondre
  26. Oncle F Makawon
    Oct 06, 2014 - 04:32

    lavi pap diw

    Répondre
  27. Geraldine Cœur
    Oct 06, 2014 - 05:17

    Komsi lew sou pi uvwa ou pansew met et seigneur map diw pa bliye ou pa vin rete sou ka tè for retoune lan pousyè kotew te soti a

    Répondre
  28. Geraldine Cœur
    Oct 06, 2014 - 05:19

    Si misieu pat konfesel devant Dieu konia lap brule an anfer saw fe sou tè a law peyel

    Répondre
  29. Johe Demetrius
    Oct 06, 2014 - 06:14

    hmmmmmmm

    Répondre
  30. Peterson Smith Dreux
    Oct 06, 2014 - 07:47

    byen lave bagay la

    Répondre
  31. Jean Yves St Romain
    Oct 06, 2014 - 09:36

    RIH SOB

    Répondre
  32. Devwe Lod Beauduy
    Oct 06, 2014 - 09:49

    R.I.P

    Répondre
  33. Sultane Deno
    Oct 06, 2014 - 10:45

    C »est un privilege de mourir en terre natale tel est l »objectif de tous les exiles.

    Répondre
  34. Jean Rony Destin
    Oct 06, 2014 - 11:43

    wap fe politik papa

    Répondre
  35. Hackney Jeanpaul
    Oct 07, 2014 - 12:28

    Dik tateur a prantan poul mouri

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.