En 1987, les Flyers de Philadelphie ont érigé une statue de Kate Smith à l’extérieur de son aréna, le Spectrum. Elle fut recouverte puis enlevée en avril 2019 en raison des paroles racistes de certaines de ses chansons précédentes.

Une équipe de hockey professionnelle élimine une statue dérangeante

En 1987, les Flyers de Philadelphie inaugurèrent une statue de Kate Smith, une chanteuse porte-bonheur qui avec son God Bless America fait aligner victoires après victoire à l’équipe du Nord-est des États-Unis. Aujourd’hui, la sculpture est recouverte par un drap de la honte pour des chansons racistes vocalisées par la cantatrice.

En 1987, les Flyers de Philadelphie ont érigé une statue de Kate Smith à l’extérieur de son aréna, le Spectrum. Elle fut recouverte puis enlevée en avril 2019 en raison des paroles racistes de certaines de ses chansons précédentes.

En 1987, les Flyers de Philadelphie ont érigé une statue de Kate Smith à l’extérieur de son aréna, le Spectrum. Elle fut recouverte puis enlevée en avril 2019 en raison des paroles racistes de certaines de ses chansons précédentes.

Les Flyers de Philadelphie font leur entrée dans la Ligue Nationale de Hockey en 1967. Avant le match du 11 décembre 1969, l’équipe de hockey fait entendre une interprétation du God Bless America chanté par Kate Smith. Suivant cette victoire, l’équipe orange, noir et blanc choisira de faire entendre la chanson avant les matchs à domicile, de temps en temps. La perception était que l’équipe avait plus de succès à ces occasions, alors la tradition prit de l’ampleur.

Kate Smith, née dans l’État de Virginie en 1907 puis décédée d’un arrêt respiratoire en 1986, a pourtant vocalisé de bien douteuses mélodies durant sa carrière musicale. En 1931, elle rend célèbre la chanson That’s Why Darkies Were Born (C’est pour cela que les Noirs sont nés). La première strophe dérange :

Quelqu’un devait cueillir le coton,
Quelqu’un devait cueillir le maïs,
Quelqu’un devait faire l’esclave et pouvoir chanter,
C’est pourquoi les foncés sont nés.

Texte original:
Someone had to pick the cotton,
Someone had to pick the corn,
Someone had to slave and be able to sing,
That’s why darkies were born

Malgré tout cela, l’interprétation de Kate Smith de la chanson patriotique par excellence des Américains, le God Bless America, s’est vue porté par bien d’autres. Peut-être est-ce sa médaille présidentielle de la Liberté, la plus haute décoration civile des États-Unis reçu en 1982 qui lissa son image,  mais toujours est-il que depuis la date du 11 septembre 2001, les Yankees de New York l’adoptèrent. A chaque septième manche, ils tourmentaient l’atmosphère du Yankee Stadium de la voix résonnante de Kate Smith. La plus ancienne franchise, la plus titrée,  de la Ligue Majeure de Baseball est aussi la première qui a choisi de se défaire de ce legs embarrassant, jeudi dernier, en retirant l’enregistrement de l’Oiseau chanteur du Sud de leur répertoire. « Les Yankees prennent très au sérieux les insensibilités sociales, raciales et culturelles. Et même si aucune conclusion finale n’a été tirée, nous penchons du côté de cette sensibilité. » annonce un porte-parole de l’équipe de baseball dans le Daily News.

Les Flyers ont tôt fait d’emboîter le pas. « Nous avons récemment appris que plusieurs chansons interprétées par Kate Smith contiennent des paroles offensantes qui ne reflètent pas nos valeurs en tant qu’organisation », laissent-ils couler dans un communiqué le jour suivant.   « Le principe de la LNH, ‘Le hockey est pour tout le monde ‘, est au cœur de tout ce que défendent les Flyers  », notifie le président de l’équipe de hockey de la ville de l’amour fraternelle, Paul Holmgren. « En conséquence, nous ne pouvons pas rester immobile pendant que des items d’une autre époque nous empêchent de devenir qui nous sommes aujourd’hui. »

La statue de Kate Smith qui avait été érigée à l’extérieur du Spectrum en 1987 puis déplacée lorsque l’aréna a été démoli a été recouverte vendredi d’un drap sombre puis retirée définitivement, le dimanche 21 avril 2019.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2019 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share
En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
Ok, J'accepte
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
OK, j'accepte
Soyez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre
Restez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre