Eusébio, le premier grand footballeur africain nous quitte

Eusébio da Silva Ferreira dit Eusébio était le roi du football au Portugal, une figure emblématique. En vérité Eusebio a été le premier grand footballeur africain. La « panthère noire » a dominé le football mondial de la même manière que Lionel Messi et Cristiano Ronaldo le font actuellement.

Né le 25 janvier 1942 à Lourenço-Marquès, dans le quartier de Mafalala (ancien nom de Maputo, la capitale du Mozambique et ancienne colonie portugaise) et mort le 5 janvier 2014 à Lisbonne, ce footballeur international portugais, a joué au poste d’attaquant de la fin des années 1950 à la fin des années 1970.

À l'entrée du stade de la Luz, le stade du club du Benfica à Lisbonne (où il une place à vie lui était réservée dans la loge présidentielle), une statue en bronze à  l’effigie d’Eusébio l'immortalise au moment de frapper un ballon est érigée. Il aura marqué 473 buts en 440 matchs officiels pour Benfica.

À l’entrée du stade de la Luz, le stade du club du Benfica à Lisbonne (où il une place à vie lui était réservée dans la loge présidentielle), une statue en bronze à l’effigie d’Eusébio l’immortalise au moment de frapper un ballon est érigée. Il aura marqué 473 buts en 440 matchs officiels pour Benfica.

José Mourinho, entraîneur d’équipe de football portugais considéré par beaucoup comme étant le meilleur tacticien au monde, a communiqué hier « Sa mort laisse un grand vide, mais je préfère le percevoir comme étant un immortel » Un immortel, c’est ce qu’il sera dans le coeur de tous.

Eusebio naît à Maputo au Mozambique. Il est le fils d’un colon Blanc établi à Malanje en Angola. Sa mère Elisa Anissabeni, était Mozambicaine. À huit ans il devint orphelin de père et fut donc et fut donc élevé par sa mère. Il amorce le football à l’âge de 15 ans. Rapidement repéré par des émissaires du club portugais de SL Benfica, il débarque au Portugal le 16 décembre 1960, à l’âge de dix-huit ans. De ces débuts improbables germe une carrière de glorieuse.

Eusebio est souvent comparé à Pelé puisqu’ils évoluaient dans les mêmes années. Si Pelé a été reconnu comme le meilleur joueur de la planète, Eusebio n’était pas loin derrière. Au cours de leur carrière de joueur, leurs chemins se sont réellement croisé à la Coupe du monde et lorsque les deux joueurs ont fini leurs jours dans la North American Soccer League.

« O rei » dispute en 1975 sa dernière saison au Benfica Lisbonne après quinze ans au sein de ce club. Pour cette ultime saison, il ajoute uniquement un titre de champion. Eusébio a marqué de son empreinte l’une des plus glorieuses pages de l’histoire du club lisboète, avec lequel il aura remporté deux coupes des clubs champions (1961) et (1962) onze titres de champion (1961, 1963, 1964, 1965, 1967, 1968, 1969, 1971, 1972, 1973 et 1975) et cinq coupes du Portugal (1962, 1964, 1969, 1970 et 1972). Sept fois meilleur buteur du championnat portugais (1964, 1965, 1966, 1967, 1968, 1970 et 1973), il remporte deux titres de soulier d’or européen (1968 et 1973) et trois de meilleur buteur de la coupe des clubs champions, 1965, 1966 et 1968.

Ces statistiques elles-mêmes ne sont pas à la mesure de l’homme qui est devenu un symbole pour Benfica et le Portugal, qui comme Pelé était beaucoup plus estimable en dehors du terrain et affectait l’imaginaire de tous.

Après sa période faste au Benfica, Eusébio part monnayer son talent sur le continent nord-américain. Il remporte même le championnat avec l’équipe canadienne le Toronto Croatia en 1976. Le 28 août de cette année, devant une foule de 25 765 personnes au Kingdome dans la ville de Seattle, Eusébio da Silva Ferreira marque le but vainqueur sur coup franc à la 41e minute de la partie et permet à l’équipe canadienne de remporter son 3e championnat.

Il met un terme à sa carrière en 1978 à l’âge de 36 ans. Il meurt à Lisbonne le 5 janvier 2014 d’un arrêt cardio-respiratoire.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share