Djely Tapa: La Griotte de Montréal

Djely Tapa, descendante de griots maliens notoires, est tombée amoureuse de Montréal et des Montréalais au début des années 2000. Auteure-compositrice-interprète, elle transmet d’une part ses racines mandingues (de l’Afrique de l’Ouest) et d’autre part des valeurs universelles qui touchent l’Humain avec un grand H. Les thèmes qu’elle exploite sont souvent liés à la place des femmes dans la société et à l’africanité, mais ce sont surtout, dit-elle, des valeurs universelles.  L’entendre et la voir sur scène est une expérience d’enracinement et d’enseignement, même pour celui ou celle qui ne comprend pas un mot de toutes les langues africaines qu’elle emploie.

Reflet de son identité musicale, son nouvel album Barokan est un hommage retentissant à la femme et à l’africanité. Djely Tapa a été nommée Révélation Musique du Monde de Radio-Canada pour 2019-2020. Crédit photo: JYPHEAL

L’édition particulière du Festival International de Jazz de Montréal de cette année 2020, son premier qu’elle performera en solo, a forcé une adaptation dans un décor sobre, avec des ressources minimalistes, question de bien respecter les consignes de sécurité en temps de pandémie. Le nombre de ses musiciens a été diminué, mais on y retrouve les instruments traditionnels incontournables : la kora, le tamani, le n’goni et le taman.  Sa musique est mélangée avec des rythmes afro futuristes, d’électro, « avec des couleurs et des saveurs d’ailleurs ». En somme, nous assisterons en l’écoutant au solide métissage culturel qui caractérise si bien le Festival International de Jazz de Montréal.

Djely Tapa nous explique que malgré les contraintes nouvelles et l’absence du public dans la salle, l’expérience fut extraordinaire et toute l’équipe s’est appliquée pour que chacun soit à l’aise afin de transmettre l’essence du festival que nous connaissons depuis plus de trente ans. Elle nous invite à regarder cette édition car, précise-t-elle, « cette fois-ci ce sont les artistes locaux qui performeront.  On verra que le jazz existe bel et bien à Montréal, même sans les artistes invités qui viennent de l’étranger. »

Au sujet du mouvement Black Lives Matter, la chanteuse affirme simplement ceci : « Bienvenue à ceux qui viennent de comprendre que tous ces problèmes existent. Depuis longtemps mes valeurs ne sont pas négociables, mon héritage n’est pas négociable. Qui je suis, tu ne viendras pas me le déformer. »

Djely Tapa nous donne rendez-vous le 27 juin 2020 à 19h20, sur la plate-forme numérique du Festival International de Jazz de Montréal. Elle nous assure que ce sera explosif, car elle y mettra toute l’énergie qu’elle a conservée précieusement en elle pendant la période du confinement de deux mois! Ce spectacle vous fera l’effet d’une bombe de soleil et de joie, qui vous revitalisera assurément.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2019 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share
En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
Ok, J'accepte
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
OK, j'accepte
Soyez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre
Restez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre