De la diversité à la radio avec Montréal Pluriel

C’est un samedi 15 novembre 2014, après un rodage de plusieurs mois, que le lancement officiel de l’émission radiophonique Montréal Pluriel affichait ses couleurs au Musée des maîtres et artisans du Québec. Un lieu tout approprié qui se veut une vitrine particulière à l’expression artistique et artisanale des différentes communautés ethniques qui composent la population locale.

Présentation des chroniqueurs de Montréal Pluriel

Présentation des chroniqueurs de Montréal Pluriel

Animé éloquemment par la voix doucereuse de Béatrice Noel, le 7 à 10 fut enrichi par d’importants acteurs socio-économiques actifs de la communauté haïtienne du Grand Montréal. L’ex-journaliste du Groupe TVA à d’amblé spécifié que le rendez-vous, dont la part du lion de la diffusion est affectée à la chanson, est idéal pour le mélomane. 25 pour cent de l’émission sera de l’actualité et un autre 25 pour cent appartiendra aux chroniques de tous genres.

Et des chroniqueurs, il y en aura. Après une intermission ou les convives on put entendre une interprétation live d’un Konpa, éternellement niché dans le cœur des Haitiens : Myan Myan du défunt Coupé Cloué, par la chanteuse Mélissa Gresseau accompagnée harmonieusement par Ti Flute à la guitare, les collaborateurs ont défilé sous des applaudissements soutenus.

Donc, ont défilé, l’excellentissime Greg Excellent, l’homme derrière le projet «Consommons Haïtien » qui prendra la chaise du chroniqueur finance suivi de Beverly Salomon, première propriétaire Noire ainsi que la plus jeune (24 ans) à obtenir une pharmacie affiliée au groupe Jean- Coutu, parlera Santé.

Aura aussi, maître Stephanie Raymond-Bougie, Présidente 2007-2008 de la JCCH (Jeune Chambre de Commerce Haïtienne), Pierre-Richard Thomas un pro du ballon rond nous dévoilera tous les secrets du foot et Suzie Bélizaire révélera ceux du monde de la Beauté. Et Magalie Rolles, Présidente de la troupe de danse folklorique Haïtienne, qui nous amènera dans le monde extravagant du potinage. Absentes à la soirée, mais seront présentes au micro, la journaliste Dorothy Alexandre et la Chef Monick Giles.

Le ministre québécois du Développement durable, de l’Environnement et de la lutte aux changements climatiques, M. David Heurtel a clos le micro par une courte allocution improvisée suite à l’invitation de Neil Armand, président de Montréal Pluriel Inc.

Dans tout projet l’argent est le nerf de la guerre alors «  entrevue Greg Excellent »

  • »Quand exactement l’émission a-t-elle pris forme?
    On a commencé au mois de mai de 10h a 11h puis mois août on a ajouté une 2e heure. Avec nos nouvelles commandites, on essaie d’amener le spectacle à un autre niveau. Le pourquoi du lancement actuel.
  • »En quoi ce show est-il différent des autres émissions?
    Dans notre communauté il y a des segments qu’on ne regarde pas, soit la finance et la santé. On a des chroniques pour divertir, d’autres sur le sport et les médias sociaux. Pourquoi? Parce qu’on voit les choses différemment. Nous commentons selon notre point de vue. Montréal est pluriel maintenant et il y a beaucoup plus de gens qui sont impliqués. Voilà ce qu’on amène.
  • »Vous dites qu’il y a un manque de visibilité pour les communautés noires?
    Il y a un manque de diversité. On voit toujours les mêmes acteurs faire plusieurs choses. Tout le temps le mêmes. Comme si nous étions réduits à cela. Nous sommes plus diverses. Nous amènerons des options qui n’ont pas de voix ailleurs pour que les gens se reconnaissent dans leurs diversités et à la radio.
  • »La clientèle visée?
    Nous jouons de la musique du monde. Oui, il y a de la musique haïtienne, mais il y a aussi du kizomba, du zouk, salsa, merengue et la musique du Cap-Vert, ce qu’il n’y a pas à la radio actuellement. À travers cette musique nous rejoindrons la pluralité de Montréal.
  • »Pourquoi ce projet?
    Pour la représentativité. Nous sommes d’ailleurs très montréalais. Malgré cela notre point de vu n’est pas relayé dans les médias. Ce projet permettra à la société d’accueil de percevoir autre chose. C’est un enrichissement.
  • »Autres projets?
    Avec Consommons haïtien, je désire stimuler le développement de l’espace économique haïtien. Avec Montréal Pluriel qui est également une entreprise, on va dans la même direction, se prendre en main et démontrer qui nous sommes et ce qu’on amène à la société québécoise.
  • »Plu gros défi pour Montréal Pluriel?
    Être considéré dans les sondages, être décloisonné. Si nous atteignons 15 % de l’auditoire, nous serons très heureux. Le point de vue de gens venus d’ailleurs, mais tout à fait montréalais sera du moins véhiculé.

Alors, tentez Montréal Pluriel, de 9h à 11h au 106.3FM au boulot ou au foyer, sans prétention et surtout, sans distinction!.

Nouvelles similaires

  1. Casimir Guerlin
    Nov 17, 2014 - 03:51

    kotenou epam patan2nou menm,group lafret.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share