Miss Burkina Faso Canada 2016 est la 5e édition du concours

Couronnement de Miss Burkina Faso Canada 2016

Le désormais fameux concours Miss Burkina Faso Canada 2016, supporté par IAMGOLD Essakane, se déroulait le 5 novembre à la salle Marguerite Bourgeoys.  Les communautés africaines montréalaises se sont joyeusement ralliées dans le moderne auditorium du quartier Ahuntsic pour découvrir la vainqueur de la couronne de beauté convoitée par onze des plus jolies candidates, un record de prétendantes annoncé par le chef d’orchestre de l’événement, Mme Sylvie Guigemdé.

Miss Burkina Faso Canada 2016 est la 5e édition du concours

Miss Burkina Faso Canada 2016 est la 5e édition du concours

La soirée-spectacle était animée de façon radieuse par le duo de la mannequin Gwen Madiba et de Gilles Cedric Kwanga, qui faisait face à une salle comble d’environ 500 spectateurs mis dans leurs plus beaux atouts. La présence d’autres reines de beauté noires (Miss Mali, Miss Guinée, Miss créole Québec…) dans la salle, toute coiffée de leurs étincelantes couronnes respectives,  ajoutait au prestige de la soirée.

Cette cinquième édition du concours de beauté, et certainement aussi de talents, avait pour marraine les distingués Adèle Bouda, attaché culturelle de l’Ambassade du Burkina Faso à Washington D.C. et Jean Urbain Korsaga, directeur d’Agem développement,  une incarnation du volet économique des Journées Culturelles et Économiques Burkinabè du Canada 2016.

« Pour tenter de nous séduire par leurs talents, leurs intelligences, leurs charmes c’est Moncton, Montréal, Ottawa, Québec, Trois-Rivières et Vancouver qu’elles (les candidates) vont représenter ici ce soir. » annonçait Mme Guigemdé au lutrin, pour confirmer la représentativité pancanadienne du concours.

Poursuivant au micro, Mme Adèle Bouda n’a pas hésité à rappeler l’importance et la nécessité des investissements du Canada au Burkina : « Au plan économique, les sociétés minières canadiennes sont les premiers investisseurs étrangers du Burkina Faso et confirment le fait que le Burkina est un pays fréquentable où l’on peut faire de bonnes affaires. » avant de poursuivre : « L’occasion est belle pour inviter, en plus des sociétés minières, d’autres compagnies canadiennes dans divers secteurs d’activités : énergie, éducation, santé, infrastructure. » Un appel apprécié et relancé par Adrien Koné, Ambassadeur du Burkina Faso au Canada.

Avant un plaisant et rythmé premier spectacle de tambour, vêtue de noir, les onze se sont emparées de la scène et arboraient chacune une lettre dorée au buste qui devait former B U R K I N A F A S O. Un joli tableau qui permit aux candidates une présentation créative. Objectifs, parcours scolaires et l’ethnie des postulantes furent dévoilés rapidement à la foule, très bon public. Certaines rivalisaient d’audace et d’intelligence comme Kadi Ouanguiagbou autoproclamé Rayon de Soleil.

Les robes de soirée exclusives pour Miss Burkina Faso Canada 2016 ont été confectionnées par le designer Jean Maré

Les robes de soirée exclusives pour Miss Burkina Faso Canada 2016 ont été confectionnées par le designer Jean Maré

Puis un conte « La femme du futur » raconté magiquement par Mariana, et des danses allaient divertir le public avant que les candidates se rapproprient la scène pour démontrer leurs talents. Fabienne Nitièma allait démontrer son art de tisser le coton, Flore Nikièma brillât avec un spectacle d’humour tordant, Jessica Ouédraogo vanta ses talents d’artisanat, Marie Carmen Sawadogo y alla avec le chant et Marthe Lengané malgré un sketch se voulant triste sur la pauvreté, a tout de même fait sourire quelques-uns. Sandrine Troaré a réussi à épater la gallérie avec une création d’une peinture en direct, tandis que la Vancouvéroise, Andy Ouédraogo, sensibilisait la foule avec un discours panafricaniste ressenti.

Les spectateurs ont eu droit à encore d’autres représentations qui allaient peut-être étirer un peu trop la sauce pour certains couche-tôt. Des danseurs marocains et un défilé de mode masculin ont pris place dans l’enceinte avant que la foule ait l’opportunité de jouir du spectacle des candidates en robes de soirée. Ces attrayantes tenues confectionnées des mains habiles du styliste/designer Jean Maré, furent exceptionnelles et mettaient de l’avant la magnificence de chacune des candidates.

Suite à plus de quatre heures de show, l’impatiente foule allait enfin découvrir la nouvelle Miss Burkina Faso 2016 après une courte présentation des juges qui comptait dans ses rangs, Carla Beauvais la coordonnatrice du Mois de l’Histoire des Noirs.

Ainsi….. …. Sandrine Traoré et Marie Carmen Sawadogo sont les deuxièmes dauphines, Kadi Ouanguiagbou, notre rayon de soleil, devient la première dauphine et la couronne de Miss Burkina Faso Canada 2016 revient à la charmante et très heureuse Flore Nikiema également élu Miss Persévérance!

Nouvelles similaires

  1. Yacouba Sanou
    Nov 07, 2016 - 01:06
  2. Nathanael Ilboudo
    Nov 07, 2016 - 11:26

    la  » chosification « de la femme!

    Répondre
  3. Karim Yabre
    Nov 08, 2016 - 06:25

    Madame la ministresse, j’espère qu’il NY a pas eu de défiler en caleçon ?

    Répondre
  4. Colette Zoungrana
    Nov 08, 2016 - 06:44

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share