Première édition du Bobouazö festival de Liabo en Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire /Région du Haut Sassandra/Département de Zoukougbeu/ Sous-préfecture de Grégbeu/ Village de Liabo.

Le top départ de la 1ème édition du Bobouazö festival de LIABO a été donné le samedi 11 juin 2016, par le sous-préfet de Grégbeu en présence des chefs de village, des communautés et cadre du département.

Bobouazö festival de Liabo

Bobouazö festival de Liabo

Très enclavé par 12 km dans la forêt yamboua, la Tribu Flèbo, et sa vaillante jeunesse ont décidé de pérenniser sa culture et valeurs ancestrales par l’instauration d’un festival dénommer BOBOUAZÔ festival de Liabo.

Au nom de l’Association des jeunes de Liabo, M. Gnabo léman Davy, par ailleurs directeur dudit festival, a remercié les autorités administratives et la Directrice régionales du tourisme, qui ont œuvré pour la tenue effective de la manifestation. Ils se sont engagés à faire du festival un rendez-vous de grande envergure pour le développement du tourisme et de la culture du peuple yamboua.

Prenant à son tour la parole, Mme la directrice régionale du tourisme, Koné Pélaouoterie, a salué cette initiative émanant des jeunes du village de Liabo. Une initiative qui donnera sûrement un coup d’accélérateur au secteur qui a connu diverses fortunes.

Prononçant le mot d’ouverture du festival, M. Konin kouacou Germain, sous-préfet de Grégbeu, représentant du préfet de Zoukougbeu a félicité les organisateurs et a surtout apprécié que l’initiative vient des fils de la région. Après quoi il a appelé les responsables de la danse panthère à donner dos aux mauvaises pratiques notamment : les vols et autres braquages.

Après cette intervention, la place a été faite aux différentes troupes présentes qui ont effectué une parade des masques acacia, aux jongleurs et à la danse du terroir Yamboua, précisément la tribu Flèbo. Un total de 56 masques ont participé à la première édition du BOBOUAZO Festival de LIABO.

Le public a eu l’occasion d’apprécier la diversité culturelle à travers les différentes démonstrations.

Ajouter à la danse traditionnelle de la tribu Flèbo, elle dispose d’une grotte animiste dite miraculeuse, en visite guidée par le « BOUYEHI » qui signifie responsable de la grotte.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.