Porté au pouvoir après des élections en 1969, Muammar al-Kadhafi instaura une République arabe et socialiste, sur le modèle de l'Égypte dirigée par Gamal Abdel Nasser. Elle était gouvernée par un Conseil révolutionnaire.

Agitations en Libye contre Mouammar Kadhafi

Les affrontements violents signalés à Benghazi, sur la côte nord-est de la Libye, pourraient bien être un avant-goût de ce qui va suivre.

Porté au pouvoir après des élections en 1969, Muammar al-Kadhafi instaura une République arabe et socialiste, sur le modèle de l'Égypte dirigée par Gamal Abdel Nasser. Elle était gouvernée par un Conseil révolutionnaire.

Porté au pouvoir après des élections en 1969, Muammar al-Kadhafi instaura une République arabe et socialiste, sur le modèle de l'Égypte dirigée par Gamal Abdel Nasser. Elle était gouvernée par un Conseil révolutionnaire.

Les opposants au régime espèrent une plus grande manifestation demain jeudi, et passe le mot par Internet.

La Libye, pays d’Afrique du Nord, a déjà eu des manifestations auparavant, mais les puissantes forces de l’ordre les ont réprimés avec succès. Mais c’était avant que les dirigeants des pays voisins de la Libye – la Tunisie à l’ouest, et l’Égypte à l’Est – aient été chassés du pouvoir.

Il a eu beaucoup de spéculations chez les jeunes arabes instruits, prédisant que les jours du régime du colonel Mouammar Kadhafi sont comptés.

Mouammar Kadhafi a été au pouvoir pendant 42 années, faisant de lui le plus ancien dirigeant du monde arabe, juste devant le sultan d’Oman Qabus ibn Said à la tête du sultanat depuis le 23 juillet 1970.

Officiellement, le Guide (surnom de Kadhafi) ne dirige pas le pays. D’autres personnalités politiques libyennes portent le titre officiel de chef de l’État. Dans la pratique, c’est un État policier où les partis politiques sont interdits et la dissidence est écrasée.

Le Colonel Mouammar Kadhafi et sa famille jouissent d’un pouvoir énorme et de nombreux privilèges. Et c’est aussi le cas de nombreuses personnes qui sont liées au régime, y compris les chefs tribaux, et les militaires qui y penseront deux fois avant de se tourner contre leur patron.

Benghazi, là où les manifestations ont eu lieu, est la deuxième ville Libyenne et est situé loin de la base de pouvoir de Mouammar Kadhafi à Tripoli et à Syrte, géographiquement et politiquement.

La ville est à 1.000 km (600 miles) à l’Est et à proximité de Jabal Akhdar (la Montagne Verte) domaine Cyrénaïque, connue comme un foyer de dissidence contre le régime de du colonel Kadhafi.

Le 8 avril 2008, 90 membres du Groupe islamique des combattants libyens (GICL) ont été libérés. Ce réseau qui avait affirmé en janvier 2007 sa détermination à combattre le régime de Khadafi et était rallié à al-Qaida

Le 8 avril 2008, 90 membres du Groupe islamique des combattants libyens (GICL) ont été libérés. Ce réseau qui avait affirmé en janvier 2007 sa détermination à combattre le régime de Khadafi et était rallié à al-Qaida

C’est à cet endroit que le groupe rebelle Libyen Le Groupe islamique combattant en Libye (GICL), a attiré bon nombre de ses membres dans le passé. Aujourd’hui, officiellement  disparu, c’était une organisation islamiste armée qui luttait contre le colonel libyen Mouammar Kadhafi, et s’était distinguée en menant des attaques meurtrières à Benghazi et à Darnah avant d’être mise hors d’état de nuire par les autorités libyennes.

Depuis que les sanctions de l’ONU ont été levées après le procès de Lockerbie, il y eut un rapprochement provisoire entre la Libye et l’Occident.

La Libye a renoncé à ses tentatives d’acquérir des armes nucléaires, a démantelé son programme d’armes chimiques, la Libye a reconnu officiellement sa responsabilité dans l’attentat de Lockerbie et paya ensuite 10 millions de dollars de compensation à chacune des 270 familles des victimes soit un total de 2,7 milliards de dollars, et a ensuite ouvert ses portes aux touristes internationaux.

Le pays a de fabuleuses et intactes ruines romaines et les plus spectaculaires paysages du Sahara. Tony Blair a visité la Libye alors qu’il était premier ministre britannique.

Avec son pétrole et son gaz, la Libye est un marché important pour les compagnies pétrolières occidentales et nombre de ses citoyens jouissent de la richesse relative. Les revenus pétroliers couplés à une faible population font de la Libye le pays ayant le plus important PIB par habitant en Afrique. Depuis 2000, la Libye a enregistré des taux de croissance records avec une estimation à 8.1% d’augmentation du PIB en 2006.

Loin d’apparaître idéale, la condition des femmes a connu depuis la révolution, un certain nombre d’améliorations qui classent le pays devant bien d’autres pays d’Afrique du Nord de ce point de vue. À la fin des années 1960, moins de 10 000 d’entre elles avaient atteint un niveau d’éducation supérieur, les femmes étant soumises à un système patriarcal depuis des siècles.

À partir de 1969, le colonel Kadhafi fait de leur statut l’un des piliers de la transformation de la société : scolarité obligatoire jusqu’à 16 ans, autorisation du mariage portée à 18 puis à 20 ans, éducation mixte jusqu’au secondaire. En 2008, les Libyennes sont majoritaires dans les universités nationales.

Rien de tout cela, cependant, ne rend la Libye à l’abri de la brise du changement révolutionnaire qui souffle sur la région.

Quoi qu’il arrive dans les manifestations à venir, il sera de plus en plus difficile pour le vieillissant  Mouammar Kadhafi, auteur du Livre Vert, de résister aux appels pour la liberté politique, les droits civils, un partage plus équitable des richesses de la nation et une évolution vers une véritable démocratie.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share