Abiy Ahmed : un second prix Nobel de la Paix consécutif pour l’Afrique

Le prix Nobel de la paix récompense  » la personnalité ou la communauté ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples. »  Signe d’une harmonie continentale souhaitée, pour une seconde année de suite (2018 et 2019) le Nobel de la Paix tombe dans les mains d’un Africain, Abiy Ahmed, Premier ministre éthiopien.

Cette année, après le docteur Denis Mukwege en 2018, le comité Nobel a déclaré que pour son initiative en vue de résoudre le conflit frontalier avec l’Érythrée, le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, se méritait le convoité prix Nobel de la Paix.

Le 16 octobre 2018, Abiy Ahmed procède à un remaniement ministériel. Il réduit de près d’un tiers la taille du gouvernement et présente une équipe qui, pour la première fois dans l’histoire de l’Éthiopie, compte autant de femmes que d’hommes.

Depuis son arrivée au pouvoir en avril 2018, M. Abiy Ahmed stimule positivement la politique extérieure éthiopienne. Suite à une guerre violente qui sévit entre 1998 et 2000, où les deux nations frères ont englouti des centaines de millions de dollars en plus de supporter la perte de dizaines de milliers d’hommes tués ou blessés lors du conflit, le gouvernement de M. Abiy Ahmed a entamé un rapprochement avec l’Érythrée après presque deux décennies de pure impasse.

 Sans progrès, il n’y a pas de paix possible. Sans paix, il n’y a pas de progrès possible – Kofi Annan

Pour mettre l’épaule à la roue de la Paix, Abiy Ahmed, né d’un père musulman et d’une mère chrétienne orthodoxe, a libéré des dizaines de milliers de prisonniers politiques, réintroduit les partis politiques et les groupes armés bannis, révoqué les lois répressives, commencé à ouvrir l’économie et à nommer des femmes à des postes de responsabilité au sein de son gouvernement, tout ceci, en plus de s’excuser pour les violations des droits de l’homme commis par son pays de la Corne de l’Afrique.

Avec les rails de la démocratie installée dans le second plus populeux pays d’Afrique, les Éthiopiens se promettent une représentativité plus authentique. C’est pourtant ce déséquilibre qui mena Abiy Ahmed au pouvoir en 2018 suite à de sévères répressions qui éliminaient sauvagement plus de 1000 protestants en février 2018, suivi de la démission inévitable du prédécesseur de Abiy Ahmed, M. Haile Mariam Dessalegn.

Tout  honneur à Haile Mariam Dessalegn, il fut le premier dirigeant de l’histoire éthiopienne moderne à se retirer; les anciens dirigeants sont morts au pouvoir ou ont été renversés. Le 14e Premier ministre de l’Éthiopie prétendait, peut-être avec une certaine prémonition, vouloir ouvrir la voie aux réformes.

Au XXIe siècle, les prix Nobel sont décernés au courant du mois d’octobre de chaque année. La cérémonie de remise des prix a lieu le 10 décembre, jour de l’anniversaire de la mort d’Alfred Nobel, l’inventeur de la dynamite.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2019 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share
En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
Ok, J'accepte
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
OK, j'accepte
Soyez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre
Restez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre