Une Histoire à connaître

Les cours d’histoire donnés à l’école, et ce, depuis le primaire, n’ont jamais été ce que j’aimais le plus. Après plusieurs années, j’ai compris ce que je n’aimais pas et pourquoi. J’ai compris qu’on nous donnait des cours d’histoire et non des cours d’Histoire . (Notez la différence, car elle est importante. L’un des deux mots est supposément par rapport à l’ensemble de l’humanité. Je vous laisse deviné lequel des deux…) .

Je sentais que l’histoire qu’on nous apprenait n’était pas celle avec un grand H comme on nous faisait croire, mais bien la leur, tout simplement. Alors qu’on nous apprenait que grâce à un tel ou tel, ceci ou cela avait changé ou encore qu’on nous apprenait que c’était grâce à ci ou ça qu’on pouvait aujourd’hui voir des noms de rue et des statues pour honorer le nom d’«acteurs importants », je me posais toujours cette question : Et nous? Où était-on? Quand ferions-nous notre apparition? Quand parlerait-on de nous?

Une Histoire a connaitre

Plusieurs initiatives occidentales réclament une éducation plus adéquate concernant l’Histoire des Afro-descendants.

Volontairement, on nous apprenait l’histoire des Anglais et des Français, sans même faire mention des autres peuples qui pourtant étaient également sur le territoire. Non, nous n’étions peut-être pas « au front » contre les Anglais, mais notre bataille contre plus d’un peuple (qui dure encore aujourd’hui, malgré qu’elle soit déguisée) vaut autant la peine d’être racontée. J’ai écrit un slam en secondaire 4, dénonçant justement le fait qu’on nous cachait des faits historiques importants.

Cette année, en automne, je commence ma deuxième année de Cégep. J’avais donc 15 ans et déjà, le texte était fort. Les rimes, les mots, l’ironie et les faits historiques de ce slam viennent prouver à quel point, déjà à 15 ans, ma colère sur le fait qu’on veuille garder la société dans l’ignorance était grande. Le cours d’histoire, au Québec en tout cas, est supposément un cours hyper important. Il l’est quand même assez pour déterminer si on obtient notre diplôme d’études secondaires ou pas. Dans ce cas-ci, si ce cours est autant important, il faudrait le donner de façon convenable, non? Pour éviter que la société grandisse dans l’ignorance et qu’on en arrive à ce que les gens ne comprennent pas et/ou ne voient pas les problèmes dans leur société, il faudrait présenter ces problèmes, les définir, les raconter. Ainsi, les gens pourraient faire des liens avec leur vie quotidienne (l’école aime tant ça quand les élèves font des liens, non?).

Le racisme est présent partout. Oui, aux États-Unis, mais également au Canada, ce qui n’exclut pas le Québec. Mais pour comprendre le présent et bâtir un meilleur futur, il faut connaître notre passé, il faut apprendre notre histoire. Il faut connaître l’Histoire et au complet! Il faut l’apprendre pour savoir par où les peuples vivant sur ces terres sont passés et ainsi comprendre pourquoi, aujourd’hui, ils veulent que les choses changent, pourquoi ils sont en colère, pourquoi NOUS sommes en colère.

Je vous vois déjà venir ceux qui pensent que du jour au lendemain nous nous sommes dit que c’était assez. Nous avons toujours voulu que les choses changent. Non, ce n’est pas juste aujourd’hui que nous voulons que les choses changent. Nous voulons qu’elles changent depuis plus de 400 ans. Non, nous ne nous sommes pas réveillés un matin en nous disant: « Bon! J’suis tanné.» Seulement, là, nous avons les moyens, nous avons les alliés, nous avons la connaissance et nous avons l’émotion pour que tout change! Nous sommes « tannés since day one », mais là, c’est fini, nous sommes là, unis, pour que ça change.  Il n’y a pas d’âge pour en apprendre sur l’Histoire du monde, comme il n’y a pas d’âge pour vivre dans ce monde et le quitter. Oui, les cours font parties de ce qu’il faut changer, mais l’éducation à la maison, l’éducation individuelle, est une partie encore plus importante. C’est en s’éduquant tous et chacun que les choses changeront plus vite, car oui, ne vous inquiétez pas, elles changeront bel et bien! Cependant, si tout le monde connait l’Histoire, la vraie, le chemin vers le changement se fera plus rapidement, car nous n’aurons pas besoin de nous justifier et/ou d’éduquer les ignorants.

Maintenant que cela est dit, allez donc commencer vos recherches. Le temps passe et presse.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2019 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share
En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
Ok, J'accepte
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
OK, j'accepte
Soyez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre
Restez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre