Richard Anthony Burke, né le 19 février 1949, est accusé d'avoir abusé d'une jeune fille de 14 ans dans les années 1980 au Nigéria. L’irlandais de naissance démissionne de son poste d’évêque au sein de l’Église catholique.

Un évêque démissionne après avoir avoué avoir entretenu des relations sexuelles pendant plusieurs années avec une Nigériane

Richard Anthony Burke, né le 19 février 1949, est accusé d'avoir abusé d'une jeune fille de 14 ans dans les années 1980 au Nigéria. L’irlandais de naissance démissionne de son poste d’évêque au sein de l’Église catholique.

Richard Anthony Burke, né le 19 février 1949, est accusé d'avoir abusé d'une jeune fille de 14 ans dans les années 1980 au Nigéria. L’irlandais de naissance démissionne de son poste d’évêque au sein de l’Église catholique.

Richard Anthony Burke, né le 19 février 1949, est accusé d’avoir abusé d’une jeune fille de 14 ans dans les années 1980 au Nigéria. L’irlandais de naissance démissionne de son poste d’évêque au sein de l’Église catholique. Le pape Benoit XVI a accepté lundi 31 mai la démission de l’évêque de Benin City au Nigeria.

Selon un communiqué du Vatican, officiellement il est mis a la retraite pour “maladie” ou raison graves, non spécifié , selon l’article 401, 2e paragraphe, du code de droit canon, avant d’avoir atteint l’âge de 75 ans.

Ces événements sont survenus au Nigeria sur une fillette du nom de Dolores Atwood. Mme Atwood, maintenant agee de 40 ans et vivant au Canada avec son mari et ses trois enfants, avait dénoncé les actes pédophiles de M. Burke en octobre dernier. Cette agression a eu lieu lorsqu’elle fut hospitalisée à Warri (Sud du Nigeria) en 1983. Suite à ces accusations, Mgr Burke fut suspendu de ces fonctions.

Selon les affirmations de Dolorès Atwood, qui dépose officiellement une plainte en 2008, Mgr Richard Anthony Burke, aurait continué d’avoir des rapports sexuels avec elle jusqu’en 2003 et aurait fait d’autres jeunes victimes au Nigéria.

M. Burke a déclaré hier que lui et Mme Atwood avaient une relation d’entraide qui a commencé vers la fin de 1989, quand elle avait 21 ans et qu’il était âgé de 40 ans. « J’ai été affecté de nouveau en Irlande en mars 1990 et suis retourné au Nigeria en avril 1996. Au cours des 20 dernières années, nous nous sommes rencontrés à sept reprises. Sur trois de ces occasions, notre relation a été exprimée sexuellement. Cela est un comportement tout à fait inapproprié et c’est quelque chose dont je suis vraiment désolé. “

John Onaiyekan le président de l’Association Chrétienne du Nigeria a déclaré n’avoir ‘aucun commentaire à faire sur cette décision’.

L’homme d’Église irlandais reconnait avoir eu des relations sexuelles répétées avec Mme Atwood, mais nie tout acte de pédophilie, affirmant qu’elle était majeure. ‘Je n’ai jamais de toute ma vie et en aucune façon abusé d’enfants. C’est la vérité », a-t-il affirmé dans un communiqué à l’hebdomadaire Irish Catholic à Dublin. Il y exprime également sa “honte” et sa “grande douleur”.

En 1995, Hans Hermann Groer est accusé d’avoir abusé de jeunes adolescents d’un pensionnat catholique.

En 1995, Hans Hermann Groer est accusé d’avoir abusé de jeunes adolescents d’un pensionnat catholique.

Les premières affaires déclarées de pédocriminalité dans l’Église catholique aux États-Unis apparaissent à la fin des années 1980. Des procès très médiatisés, comme celui, en 1993, du prêtre Edward Pipala – condamné pour des viols commis sur une dizaine de jeunes garçons – contribuent à donner la parole aux victimes. Elles sont bientôt des centaines à sortir du silence.

En Europe, en 1995, le cardinal Hans Hermann Groër, archevêque de Vienne, est publiquement accusé d’abus sexuels par deux de ses anciens élèves. Ces faits se seraient produits alors que ces derniers étaient adolescents. Le cardinal ne reconnaît pas ces abus mais renonce, la même année, à ses fonctions de primat des catholiques autrichiens.

En février 2002, le scandale des abus sexuels commis par des prêtres américains sur des mineurs éclate dans le diocèse de Boston. Vingt-quatre prêtres du diocèse sont accusés de pédophilie. On reproche au cardinal Law, archevêque de Boston (Massachusetts) d’avoir couvert systématiquement pendant des années des prêtres pédophiles. D’autres évêchés américains, notamment ceux de l’Oregon et de l’État de New York, sont concernés par des accusations du même ordre.

En 2004, le John Jay report, une étude indépendante du John Jay College of Criminal Justice de New York, rendue publique par l’Église catholique américaine, établit à 4 400 le nombre de prêtres accusés d’abus sur des mineurs aux États-Unis entre 1950 et 2002, soit 4 % de l’ensemble des 110 000 prêtres en fonction pendant cette période. Le nombre de mineurs victimes de ces abus est évalué à 11 000, 67 % ayant entre 11 et 17 ans.

Pages : 1 2

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share