Un détergent chinois passe un Noir à la machine à laver

Une entreprise de détergent chinois a présenté ses excuses pour une publicité jugée raciste, tout en accusant les médias internationaux d’alimenter la controverse avec leur hypersensibilité.

La semaine dernière, une publicité chinoise pour détergent à lessive, dans lequel une jeune femme enfonce un homme Noir dans une machine à laver pour le transformer en une jolie, peau, pâle, homme asiatique, fut virale sur le web.

La semaine dernière, une publicité chinoise pour détergent à lessive, dans lequel une jeune femme enfonce un homme Noir dans une machine à laver pour le transformer en une jolie, peau, pâle, homme asiatique, fut virale sur le web.

Dans l’outrageante publicité du détergent à lessive Qiaobi, un peintre de bâtiment noir, sali de taches de peinture blanche sur son visage, entre dans une pièce où il siffle affectueusement une femme chinoise qui fait un peu de lessive. Elle lui fait signe d’aller de l’avant. Ils se rapprochent dans un face à face qui semble culminer par un baiser, mais la femme introduit un détergent dans la bouche du type et lui enfonce sa tête, puis son corps dans une machine à laver. Il réapparaît plus tard,  complètement « lavé », qui se traduit pour l’annonceur,  en homme asiatique traditionnel, à la peau claire. Voilà!

Shanghaiist , un site web d’actualités chinoises rédigé en anglais, soutient que l’annonce était visible sur l’application de messagerie chinoise WeChat, et a été promu à la télévision et a joué dans les salles de cinéma, ce mois-ci, en Chine.

Jusqu’à ce que les médias étrangers aient commencé à remarquer l’annonce disgracieuse, peu de Chinois se sont aventuré à la commenter. Sur le site Weibo, l’équivalent chinois de Twitter, on a noté que le commercial est devenu le sujet n ° 1 sur le forum en ligne Reddit avec pour  titre « Sérieusement la Chine? »

Dans ses excuses publiques, Qiaobi basée à Shanghai a prétendu qu’il n’avait «aucune intention de discrimination contre les gens de couleur » en diffusant la publicité. « La couleur de la peau n’est pas le standard avec lequel  nous devrions juger les autres. Nous nous opposons fermement et condamnons la discrimination raciale », la société a déclaré samedi soir sur son compte officiel Weibo.

Avant ce mea-culpa,  la société chinoise a prétendu qu’il n’y avait rien de mal avec sa pub de 50 secondes et a accusé les médias étrangers d’être «trop sensible» à ce sujet.

« Nous ne voulions rien dire de plus, que la promotion du produit, et nous n’avions jamais pensé à la question du racisme, » a déclaré un porte-parole au Global Times vendredi.

La Chine a fait face à un examen similaire au cours des derniers mois. En décembre dernier, une affiche promotionnelle du film Star Wars: The Force Awakens à attirer les foudres des internautes après que l’Empire du milieu ait choisi d’en marginaliser l’un des principaux protagonistes, un personnage Noir joué par John Boyega.

Dans ses excuses, la société affirme qu’elle s’oppose fermement au racisme et avait cessé de diffuser l’annonce.

« Nous regrettons que notre publicité ait conduit à la controverse et nous n’avons pas l’intention de nous soustraire à notre responsabilité», a déclaré Qiaobi dans le communiqué.  » La publicité et la controverse l’entourant a porté préjudice aux personnes d’origine africaine, et à cause de cela, nous voudrions nous excuser. Tout en espérant  que les gens et les médias ne sur-analyseront pas la situation. »

La compagnie de détergent semble encore blâmer en partie, pour la controverse, les médias étrangers qui ont commenté la publicité, énumérant certaines organisations et en disant que ces textes ont « généré » l’intérêt public. Les organisations explicitement pointées du doigt sont le Washington Post, le Los Angeles Times, CNN; la BBC; l’AFP française.  « Ils ont attiré l’attention du public aux États-Unis, au Royaume-Uni et ailleurs. Nous aimerions exprimer que nous avons bien géré cette situation. » émets Qiaobi.

Nouvelles similaires

  1. Patrick Mirambeau
    Mai 30, 2016 - 07:31

    En bref , un noir serait sale ! Je ne comprends pas comment en 2016 on puisse encore permettre ce genre raccourci raciste et débile ! Pourtant , j’adore l’humour , mais là c’est à gerber …

    Répondre
    • isabel
      Mai 31, 2016 - 01:53

      Est-ce une question d’époque? Le respect est-il nouveau sous ce soleil?

      Technologiquement la race humaine innove, mais pourtant la base semble stagner.

      Répondre
  2. Simba Olenga
    Mai 30, 2016 - 07:33

    La morale de tout ça : leur détergent semble parfait pour éliminer – veuillez excuser mon language – toute trace de grosse b*te… puis c’est toujours la faute aux Yankees.

    Répondre
  3. Ursy Dursy
    Mai 30, 2016 - 07:58

    Y a t’il quelques chose de changer parce que nous sommes en 2016?

    Répondre
  4. Greg Excellent
    Mai 31, 2016 - 12:12

    2016….

    Répondre
  5. Faraned Ebolo
    Mai 31, 2016 - 07:22

    L’ africain se veut humaniste. Il aime tout le monde…. pourquoi s’étonner ce n’est que la triste égalité. Beaucoup des nôtres trouveraient même cela positif et ne trouveraient aucun mal. Tellement notre maladie est profonde.

    Répondre
  6. Lindsay Saieh Baptiste
    Juin 01, 2016 - 01:26

    ala soumoun

    Répondre
  7. Bernard Paulevens
    Juin 01, 2016 - 01:28

    Nous les Noir doivent construire nos propres communaute,
    retourne a la culture afro. Et la vie negritude nous rendra notre fierte

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.