Un barbier à Cuba

Raúl Castro permet la privatisation à Cuba

Un barbier à Cuba

Un barbier à Cuba

Cuba, l’économie socialiste prends des entailles dans sa pratique: des centaines de salons de coiffure appartenant à l’État et les salons de beauté sont remis aux employés et, dans les faits, privatisés.

Magasins et salons avec trois chaises ou moins seront autorisés à louer de l’espace et payer des impôts au lieu d’obtenir un salaire mensuel de ce qui pourrait présager une plus grande libéralisation économique. C’est la première fois que les commerces gérés par l’État, sont cédés aux salariés depuis que Fidel Castro a nationalisé les petites entreprises en 1968.

Depuis son retrait du pouvoir, Fidel Castro, s’il ne gère plus les affaires quotidiennes, reste présent et influent dans la société cubaine. Il a publié un livre « La Paz en Colombia » (« La paix en Colombie »), téléchargeable librement, et il intervient dans le débat politique en multipliant ses réflexions sur l’actualité au travers de chroniques périodiques dans la presse cubaine. En outre, il reçoit régulièrement des personnalités et des chefs d’État comme son ami, le Vénézuélien Hugo Chavez.

La mesure, discrètement mise en œuvre sans aucune annonce officielle, suggère que le président Raúl Castro progresse lentement avec des réformes depuis sa succession au pouvoir l’an dernier. Couper les contrôles communistes, on l’espère, incitera les anciens employés à travailler plus, améliorer le service lamentable et injecter un peu de dynamisme dans une économie moribonde.

Avec le nouveau système, rupture dans l’idéologie de l’époque de Fidel, les barbiers, les coiffeurs et les esthéticiennes ne recevront plus un salaire de l’État et auront le droit de facturer le prix qu’ils désirent aux consommateurs. Ils sont donc susceptibles de gagner beaucoup plus que le salaire mensuel moyen d’environ 20 $ (13 euros). En retour, ils doivent payer de l’impôt et le loyer qui sera basé sur 15 % de leurs revenue généré par leurs activités.

Daisy, une exploitante d’un salon de coiffure dans la province de Guantanamo, a déclaré que dans l’ancien système, le gouvernement prenait 234 $ par mois par coiffeur. Maintenant, elle versera au gouvernement 35 $ par mois et conservera le surplus de revenus.

« Nous devons payer l’eau, l’électricité et les services, mais il semble que c’est une bonne idée« , a déclaré Daisy.

Les communications du gouvernement cubain à propos des réalisations économiques et sociales mettent un fort accent sur deux domaines phares : l’éducation et la santé. À Cuba, chacun peut accéder aux soins et à l’éducation. Depuis la Révolution, ces deux domaines montrent des statistiques officielles très bonnes, parmi les meilleures d’Amérique latine.

Le taux d’alphabétisation cubain a progressé de 76% à 96% en 1961 et 99% en 2001. Le système de santé affiche d’excellentes qualités. En reconnaissance de ses efforts, Fidel Castro fut le premier chef d’État à recevoir la médaille de la Santé pour tous, décernée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La mortalité infantile est la plus basse de la région, avec toutefois un fort taux d’avortements, notamment pour raison médicale. La majeure partie du travail effectué par Cuba en matière de santé a porté sur l’enfance.

Malgré cela, des milliers de Cubains ont quitté le pays depuis l’arrivée au pouvoir de Fidel Castro, pour des raisons politiques et/ou économiques. En août 1994, alors que le régime est installé depuis 35 ans, ce sont encore 32 000 Cubains qui préfèrent quitter l’île sur des radeaux. Selon le journal communiste l’Humanité, chaque année, 20 000 Cubains demandent un visa pour les États-Unis.

(Visited 299 times, 1 visits today)

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Ecrivez sur lencrenoir.com
Vous voulez faire connaitre votre point de vue? Vous cherchez un audience captif? Faites-nous parvenir vos textes à [email protected]
Vous avez un communiqué de presse signalant un événement ou la sortie d'un livre? Communiquez avec nous à [email protected]
Articles populaires de la semaine
Contactez-nous

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message



Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share