Les deux Zimbabwéens qui accompagnaient le dentiste ont été arrêtés pour avoir chassé illégalement un lion et sont comparu devant la justice le 29 juillet 2015. Le Zimbabwe a réclamé l’extradition du dentiste vers le Zimbabwe pour y être jugé. Une demande qui est restée lettre morte.

Malgré le sort de Cecil, le Zimbabwe rouvre la chasse au lion

Le Zimbabwe a levé son interdiction de la chasse de lions, de léopards et d’éléphants moins de 10 jours après son décret. Ceci survient près d’un mois après que le braconnage du fameux lion Cecil ait provoqué un tollé international.

Les deux Zimbabwéens qui accompagnaient le dentiste ont été arrêtés pour avoir chassé illégalement un lion et sont comparu devant la justice le 29 juillet 2015. Le Zimbabwe a réclamé l’extradition du dentiste vers le Zimbabwe pour y être jugé. Une demande qui est restée lettre morte.

Les deux Zimbabwéens qui accompagnaient le dentiste Walter Palmer ont été arrêtés pour avoir chassé illégalement un lion et sont comparu devant la justice le 29 juillet 2015. Le Zimbabwe a réclamé l’extradition du dentiste vers le Zimbabwe pour y être jugé. Une demande qui est restée lettre morte.

Le lion Cecil un male de treize ans, nommé d’après le colonialiste Cecil Rhodes fondateur de la compagnie diamantaire De Beers, fut exécuté froidement par Walter Palmer. Ce dentiste américain qui a payé la somme astronomique de 55 000 $ américain pour traquer la bête qui vivait dans le parc national Hwange a reçu son flot de messages haineux et des militants ont exhibé des détails de sa vie privée en ligne. Les mots « Lion Killer » (tueurs de lions) ont également été peints sur la porte du garage de sa maison en Floride. Il fait également face à des accusations criminelles aux Zimbabwe.

David Cameron, le premier ministre britannique, a déclaré que le Royaume-Uni joue « un rôle de premier plan dans la prévention du commerce illicite d’espèces sauvages » lorsqu’il fut interrogé sur la mort de Cecil. Son ministre de l’État, Grant Shapps, décrit l’incident comme « la chasse barbare ».

Il n’en fallait pas plus pour que Robert Mugabe, fervent anticolonialisme, président du Zimbabwe depuis 1987 et actuel président de l’Union africaine s’empare personnellement de l’affaire. Mais paradoxalement, au Zimbabwe, l’assassinat de Cecil est passé largement inaperçu. Le journal du pays The Chronicle émettait : « Ce n’est pas exagéré de prétendre que presque 99,99 pour cent des Zimbabwéens ne savait rien à propos de cet animal jusqu’à ce lundi. Maintenant, nous venons d’apprendre, grâce aux médias britanniques, que nous avons eu le plus célèbre lion d’Afrique, une icône! »

Tout de même, Robert Mugabe qui commentait le braconnage par : « L’animal était un élément clé du patrimoine du pays » au début du mois d’août, sous l’œil internationa,l prit des mesures concrètes pour protéger son territoire en annonçant l’interdiction de chasse dans les zones à l’extérieur du parc national Hwange. Aujourd’hui, moins de dix jours après cette offensive, l’interdiction à l’échelle nationale a été levée, mais elle demeure toujours en vigueur dans une zone limitée, comprenant l’endroit où Cecil a été tué et une zone voisine où un second lion a été chassé.

« Nous sommes heureux de vous informer que, suite à des discussions fructueuses entre les opérateurs et les autorités zimbabwéennes concernées, la suspension a été soulevée dans tout le pays » laissera coulée la Zimbabwe Professionnal Hunters and Guides Association, qui sur son site web exhibe des carcasses de buffles, d’éléphants et de lions flanqués de chasseurs aux sourires suffisants.

En 2013 officiellement 49 carcasses de lions chassés ont été exportés en toute légalité du Zimbabwe comme des trophées. Certains militants des droits des animaux sont mécontents de la circulation des trophées de la chasse au gros gibier et estiment qu’il devrait être interdit de façon permanente. Plusieurs compagnies aériennes américaines ont annoncé qu’ils ne permettront plus aux chasseurs de transporter leurs trophées de gros gibier sur leurs vols, notamment American Airlines, Delta Air Lines et United Airlines.

Dans son discours pour la journée des Héros (Heroes’ Day) au Zimbabwe, une fête nationale célébrée le 11 août pour honorer les combattants qui sont morts dans la guerre pour mettre fin à la domination de la minorité blanche sur la majorité noire, M. Mugabe a critiqué les étrangers qui selon lui, « détruit la faune de son pays et d’autres ressources naturelles ».

L’industrie de la chasse en Afrique du Sud, qui emploie plus de 70 000 personnes, engrange plus de 700 millions de dollars chaque année. Il est possible que le Zimbabwe en tire des avantages similaires, un stimulant bien réel pour la levée de l’interdiction, une intervention bien complice à la chasse impitoyable au gros gibier au Zimbabwe de Mugabe.

Nouvelles similaires

  1. Douglas Maiga
    Août 11, 2015 - 11:14
  2. Alpha Amadou Diallo
    Août 11, 2015 - 01:12

    ce sont des lâche si non ils auraient observé un deuil plus long.

    Répondre
  3. Mëxïcäiñ Päpïtö Bä Cïssë
    Août 11, 2015 - 01:57

    GUIRIE

    Répondre
  4. Cisse Youssouf Agali
    Août 11, 2015 - 09:20
  5. Jean Baptiste Baptista
    Août 12, 2015 - 03:40

    La prochaine fois ce sont eux qu’on doit chasser parcequ’ils contribuent à détruire la faune de l’Afrique.

    Répondre
  6. Bakari Diakite
    Août 12, 2015 - 04:20

    a dan

    Répondre
  7. Carole Pll
    Août 12, 2015 - 04:33

    Une honte

    Répondre
  8. Jassi le Gambourdien
    Août 12, 2015 - 07:23

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Ecrivez sur lencrenoir.com
Vous voulez faire connaitre votre point de vue? Vous cherchez un audience captif? Faites-nous parvenir vos textes à [email protected]
Vous avez un communiqué de presse signalant un événement ou la sortie d'un livre? Communiquez avec nous à [email protected]
Articles populaires de la semaine
Contactez-nous

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Veuillez laisser ce champ vide.
Veuillez laisser ce champ vide.
Veuillez laisser ce champ vide.

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.