Le projet Humanae d’Angélica Dass s’installe au MBAM

Dans le cadre des 20 ans de son programme Le Musée en partage, le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) invite le public à découvrir dans son pavillon Jean-Noël Desmarais Humanae, création monumentale de la photographe brésilienne Angélica Dass, réalisée en février dernier avec la participation de 150 Montréalais et Montréalaises. Avec la présentation d’Humanae, le MBAM souhaite réaffirmer son engagement dans la promotion de la diversité et du vivre-ensemble.

Des membres du comité Art et Vivre-Ensemble du MBAM : (de gauche à droite) Moridja Kitenge Banza, artiste et responsable des programmes éducatifs — Cultures du monde et vivre-ensemble, MBAM; Mohammed Makhfi, artiste, calligraphe et éducateur artistique; Nadine St-Louis, fondatrice et directrice générale, Les Productions Feux Sacrés; Cathy Wong, présidente, conseil municipal, Ville de Montréal; Michel de la Chenelière, président du conseil d’administration, MBAM; Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef, MBAM; Marie Houzeau, directrice générale, Groupe de recherche et d’intervention sociale (GRIS) de Montréal; et Moussa Sène, président, Conseil interculturel de Montréal. Photo : MBAM, Christine Guest.

Depuis 2012, Angélica Dass œuvre à la création d’une mosaïque géante composée de milliers de portraits humains, dont les nuances de peau sont représentées à la manière du nuancier PantoneMD, un système de codage universel des couleurs. Le 12 février dernier, la photographe était de passage au MBAM pour photographier des citoyens montréalais. Le projet d’envergure révèle la mixité et l’étendue chromatique de la peau humaine à l’échelle planétaire et remet en question l’idée répandue d’une couleur chair unique.

À ce jour, des milliers de participants bénévoles de 18 pays et de 6 continents, sélectionnés sans égard à leur nationalité, leur sexe, leur âge, leur race, leur classe sociale ou leur religion, ont pris part à ce projet universaliste. Montréal est la deuxième ville canadienne, après Vancouver, et la trentième ville dans le monde a avoir pris part à ce projet international.

Le MBAM, un lieu d’échanges accessible à tous
L’art est un formidable outil de diplomatie culturelle où dialoguent les cultures. Musée citoyen et inclusif, le MBAM propose à la communauté de nombreuses occasions de rencontres et d’échanges, à travers maintes activités qui favorisent l’accessibilité et l’inclusion.

Son programme Le Musée en partage, qui célèbre ses vingt ans, permet chaque année à des milliers de personnes vulnérables ou marginalisées de bénéficier gratuitement d’une multitude d’activités artistiques conçues sur mesure pour elles. Ses expositions et son programme de résidence Empreintes offrent une place importante aux artistes contemporains autochtones et issus de la diversité.

En juillet dernier, le MBAM a mis sur pied le comité consultatif Art et Vivre-Ensemble, formé de spécialistes des questions interculturelles, qui a pour mandat de favoriser la mise en place de projets valorisant la diversité. Le 9 novembre prochain, le Musée inaugurera l’aile Stéphan Crétier et Stéphany Maillery consacrée aux arts du Tout-Monde. Ces galeries réaménagées, situées au 4e étage du pavillon Jean-Noël Desmarais, feront dialoguer l’une des plus importantes collections d’archéologie et de cultures anciennes au Canada avec des œuvres d’artistes contemporains de tous les continents.

À propos du Musée des beaux-arts de Montréal
Avec plus d’un million de visiteurs par année, le MBAM est l’un des musées les plus fréquentés au Canada et en Amérique du Nord. Ses expositions temporaires aux scénographies originales croisent les disciplines artistiques (beaux-arts, musique, cinéma, mode, design) et sont exportées aux quatre coins du monde, tandis que sa riche collection encyclopédique, répartie dans cinq pavillons, comprend l’art international, les cultures du monde, l’art contemporain, les arts décoratifs et le design, ainsi que l’art québécois et canadien. Le Musée a connu une croissance exceptionnelle au cours des dernières années avec l’inauguration de deux nouveaux pavillons : le pavillon Claire et Marc Bourgie, en 2011, et le pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein, en 2016. Le complexe du MBAM est par ailleurs doté d’une salle de concert de 460 places, la salle Bourgie, ainsi que d’un auditorium et d’une salle de cinéma. Le MBAM est en outre l’un des plus importants éditeurs canadiens de livres d’art en français et en anglais diffusés à l’international. Enfin, le Musée abrite l’Atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière, le plus grand complexe éducatif dans un musée d’art en Amérique du Nord, qui permet la mise en œuvre de projets innovants en éducation, en mieux-être et en art-thérapie.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2019 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.

Share
En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
Ok, J'accepte
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site.
En continuant sans modifier vos paramètres de cookies, nous supposons que vous acceptez cela.
OK, j'accepte
Soyez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre
Restez informé!
Inscrivez-vous à notre Newsletter exclusive
Soumettre