Le plus jeune roi du monde, le roi Oyo

À l’âge de 17 ans, Oyo Nyimba Kabamba Iguru Rukidi IV, né le 16 avril 1992, est le plus jeune monarque du monde et fait partie du livre des records Guiness. Le jeune roi prend la place du roi Mswati III, roi du Swaziland, dernier monarque absolu d’Afrique. Le roi Oyo règne sur plus de 2 millions de sujets dans Toro, l’un des royaumes de l’Ouganda.

Le roi Oyo est amateur de la série de livres et de films Twilight, la musique hip-hop, le football, et de la danse traditionnelle. Il est un gamin ordinaire qui voudrait être ordinaire, mais ne le peut pas.

Une semaine après la mort du roi David Patrick Olimi Kaboyo II, décédé d’une crise cardiaque a 49 ans, le12 septembre 1995, bambin est alors couronné roi. Son premier repas en tant que roi qui se composait de  pâte de mil, assis dans sur le giron d’une jeune fille vierge en faisant allégeance à la Couronne.

Depuis lors, le jeune garçon assume ses fonctions royales, avec l’aide de sa mère la reine, Best Kemigisa, un premier ministre, un conseil de régents et une variété de conseillers. Le président de l’Ouganda, Yoweri Museveni et le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi est aussi sur place pour donner des conseils au roi Oyo sur les questions d’État. Dans le royaume de Toro, il est interdit aux femmes de prendre le règne royal. La reine mère et la sœur aînée n’ont donc pas été considérées comme des remplacements possibles après la mort du roi Patrick.

Oyo Nyimba Kabamba Iguru Rukidi IV

Oyo Nyimba Kabamba Iguru Rukidi IV

À l’âge de dix-huit, le roi Oyo sera le seul prenant des décisions difficiles et, espérons-le, sera en mesure de relever le défi avec brio. Le roi de six pieds de haut raconte à CNN : «C’est une énorme responsabilité, dit-il, » mais j’ai beaucoup de soutien de ma mère, ma sœur et de plusieurs autres personnes ».

La tribu Batooroo  constitue l’essentiel de la population de Toro.  Le Toro est une région d’Ouganda et un ancien royaume d’Afrique de l’Est, qui acquit son indépendance du Bunyoro en 1830 avant d’être temporairement rattaché à son puissant voisin entre 1876 et 1891. À l’instar du Buganda, du Bunyoro et du Busoga, la monarchie du Toro a été abolie en 1967 par le gouvernement ougandais avant d’être restaurée en 1993.

En tant que roi, l’adolescent supervise les efforts de collecte de fonds pour l’éducation et les projets communautaires en santé. Il dirige également des événements culturels. Au sommet de son agenda chargé, il gère l’argent des contribuables donné à sa région par l’Ouganda.

Le 12e roi de Toro vit à temps partiel dans un palais au sommet d’une colline dans une zone rurale le nom de Fort Portal. Il a un autre palais qui se trouve dans la capitale ougandaise de Kampala, où il va à l’école. Constamment entouré par ses gardes du corps, le jeune garçon aime le fait que ses amis à l’école le traitent en égal.

À son autre palais, le roi Oyo affirme qu’il déteste voir des gens plus âgés lui baiser les pieds. Il raconte à CNN, « je suis toujours un peu mal à l’aise quand les gens se courbent, surtout les plus âgés», dit-il.

Le roi Oyo a beaucoup de responsabilités sur ses épaules, mais nombreux sont ceux  sentent que son enthousiasme juvénile ne peux que conduire le pays vers de nouveaux sommets.

 

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Share