En Belgique et aux Pays-Bas, Zwarte Piet est traditionnellement un esclave de peau noire portant des habits colorés. Il enlève les enfants qui n'ont pas été sages et les met dans un sac... pour les emmener en Espagne.

Le coté obscur de Sinterklaas

En Belgique et aux Pays-Bas, Zwarte Piet est traditionnellement un esclave de peau noire portant des habits colorés. Il enlève les enfants qui n'ont pas été sages et les met dans un sac... pour les emmener en Espagne.

En Belgique et aux Pays-Bas, Zwarte Piet est traditionnellement un esclave de peau noire portant des habits colorés. Il enlève les enfants qui n'ont pas été sages et les met dans un sac... pour les emmener en Espagne.

La Saint-Nicolas est une fête traditionnelle dans plusieurs pays européens du Nord et de l’Est, mettant en scène Saint Nicolas qui donna naissance au personnage du Père Noël. Encore présent sous la forme de Saint-Nicolas dans le nord et le nord-est de la France et en Belgique « où il distribue des cadeaux à tous les enfants sages, la nuit du 5 au 6 décembre ».

Dans le folklore et les légendes des Pays-Bas et en Belgique, Zwarte Piet (Pierre Noir) est un compagnon, plutôt un esclave Noir de Saint Nicolas (néerlandais: Sinterklaas) où il aide Sinterklaas (Le Pere Noel) dans sa lourde tâche sa distribution de cadeaux. Le Pierre Noir est aussi celui qui réprimande, enlève et même fouette les enfants désobéissants

Les Origines

Selon les mythes datant du début du 19e siècle, Saint-Nicolas (Sinterklaas) faisait tout par lui-même ou en compagnie d’un démon. Après avoir triomphé du mal, il a été ordonné que la veille de la Saint Nicolas, le diable serait menotté et deviendrait son esclave.  Un livre pour enfants datant du 19e siècle de Jan Schenkman raconte l’histoire de ce serviteur de Saint Nicolas pour l’aider à sa tache de préparation des cadeaux.

Ce démon, représenté ici par un homme Noir est devenu Zwarte Piet, Pierre Noir.

L’empereur Constantin en 336 , dans son engagement a effacé toutes fêtes païennes, s’est précipité a changé la célébration de la Noël au 25 décembre pour éliminer  la célébration déjà existante de Yule ou du solstice d’hiver, fête d’origine Africaine.

Comme une nouvelle Europe se dessinait, les monarques de la Grèce antique et de Rome ont convenu que les enseignements anciens ne devraient pas être propagés aux masses.

La fête du solstice d’hiver Yule a été considérée comme « paganisme » et est devenue la pierre angulaire du Noël chrétien à consonance européenne et Blanche.

Zwarte Piet est aujourd’hui communément décrit comme étant une personne de race noire avec un pantalon coloré,  un chapeau à plumes provenant tout droit de la Renaissance européenne.

Les Néerlandais participent activement à la traite négrière dans  l'histoire de l'esclavage

Les Néerlandais participent activement à la traite négrière dans l'histoire de l'esclavage

Le personnage serait  noirs raison de la suie de cheminée et/ou pour se moquer de l’occupant espagnol à la peau sombre des Pays-Bas dans les siècles passés et/ou encore tout simplement un héritage du passe colonial des Pays-Bas qui faisaient partit intégrante de la traite des esclaves Noirs.

En 1608, les Néerlandais forment des sociétés par actions (dont la Compagnie des Indes orientales et la Compagnie des Indes occidentales) qui se lancent dans le commerce des épices avec l’Insulinde et l’Inde mais aussi dans la traite négrière. Ils feront fortune avec l’esclavage.

Autrefois, les parents disaient à leurs enfants que s’ils ont été bons, un Piet Zwarte leur apportera des cadeaux et des bonbons, mais s’ils avaient été mauvais, un Piet viendrait les chercher dans son Dufflebag énorme et emporterait leur esprit vers l’Espagne comme punition. Parfois même il utiliserait une branche de bouleau, pour châtier les enfants qui ont été trop méchants.

Ces personnages niais, pas très malin qui enchainent gaffe sur gaffe et qui sont l’esclave (où le serviteur) d’un grand barbu blanc ne sont pas du goût de tout le monde.

Récemment, le rôle de Zwarte Pieten a fait l’objet d’un débat dans les Pays-Bas. Effectivement , on observe pour alimenter cette controverse des fêtards noircir le visage, porter des perruques afros, des bijoux en or, arborer un rouge à lèvres d’un rouge vif et s’exprimant avec un accent du Surinam, anciennement Guyane néerlandaise,  une ancienne colonie néerlandaisaise peuplée a majorité de Créoles.

Voici ce qu’écrivait Pierre Larousse, le fondateur du Larousse à l’époque de l’invention du Pierre Noir

Les Zwarte Piet sont des personnages niais, gaffeurs et un peu stupides

Les Zwarte Piet sont des personnages niais, gaffeurs et un peu stupides

« C’est en vain que quelques philanthropes ont essayé de prouver que l’espèce nègre est aussi intelligente que l’espèce blanche. Quelques rares exemples ne suffisent point à prouver l’existence chez eux de grandes capacités intellectuelles. Un fait incontestable et qui domine tous les autres, c’est qu’ils ont le cerveau plus rétréci, plus léger et moins volumineux que l’espèce blanche, et comme, dans toute la série animale, l’intelligence est en raison directe des dimensions du cerveau, du nombre et de la profondeur des circonvolutions, ce fait suffit pour prouver la supériorité de l’espèce blanche sur l’espèce noire. Mais cette supériorité intellectuelle, qui selon nous ne peut être révoquée en doute, donne-t-elle aux blancs le droit de réduire en esclavage la race inférieure ? Non, mille fois non. Si les nègres se rapprochent de certaines espèces animales, par leurs formes anatomiques, par leurs instincts grossiers, ils en diffèrent et se rapprochent des hommes blancs sous d’autres rapports et nous devons en tenir grand compte. Ils sont doués de la parole, et par la parole nous pouvons essayer de les élever jusqu’à nous, certains d’y réussir dans une certaine limite. Du reste, un fait physiologique que nous ne devons jamais oublier, c’est que leur race est susceptible de se mêler à la nôtre, signe sensible et frappant de notre commune nature. Leur infériorité intellectuelle, loin de nous conférer le droit d’abuser de leur faiblesse, nous impose le devoir de les aider et de les protéger. »

— Pierre Larousse, Article Nègre, Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle (1872)

En 2008, sur CBS, « The Early Show » de NBC et « Le Martha Stewart Show », l’humoriste Stephen Colbert cite que le  Pierre Noir du Pere Noel était sa manière préférée de célébrer Noël.

Nouvelles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marquées d\un *

Copyrıght 2014 MILOTCHE MEDIA. All RIGHTS RESERVED.